Le Fulgurator a-t-il raison?

fulgurator1.jpg
La fulguration est un éclair sans tonnerre, et c'est un peu le principe de la machine infernale conçue par l'artiste Julius von Bismarck.

Son Fugurator est un projecteur d’image qui réagit au flash. Assemblé à partir d’un vieil appareil photo et d’un flash, il permet de pirater les photos prises par les touristes: dès qu’il détecte le flash d’un appareil, il projette son propre message sur l’objet photographié.

Regardez cette vidéo montrant des touristes médusés à Berlin, découvrant incrédules que leur appareil prend en photo des choses qu’ils ne voient pas à l’œil nu:

La page web de Julius explique que l’une des raisons pour lesquelles il a construit son gadget (qu’il est en train de breveter) est qu’il voulait ébranler la confiance illimitée des gens dans le fait que leurs appareils photos capturent des images exactes de la réalité.A l’heure du tout numérique, nous apprécions tout particulièrement la démarche de Julius, et notamment le fait que son truc soit justement physique et pas numérique. [Juliusvonbismarck.com via MAKEzine]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’avais deja vu quelque chose dans le meme principe au musée de l’horreur à Londres… Un appareil detectait les flash, et émétait un flash vert au moment de la photo. Au final, toutes les photos avaient une dominante verte et étaient surexposée. Mais l’idée est sympa…

  2. C’est marrant, c’est la première chose à laquelle j’ai pensé aussi : j’en veux un à l’arrière de ma moto, qui donne le numéro de plaque de ma belle-mère à la place de la mienne !

  3. Y’a une autre possibilité qui consiste à projeter avec de la lumière infrarouge. Là, pas besoin de se synchroniser avec le flash, on peut projeter durant un temps assez long. L’oeil ne voit rien du tout, mais l’appareil photo numérique, lui, en prend plein les mirettes.
    Bien qu’une durée longue peut permettre au photographe de détecter le message au travers de son appareil, avant de prendre le cliché.
    Ca pourrait être un dispositif anti-piratage : pour protéger des oeuvres de photographies indésirables, on installe des projecteurs infrarouges qui les inondent de messages ou les brouillent. Allez hop, je vais de ce pas déposer un brevet. :)

  4. @CoinCoin : Pour les infrarouges, du coup, ils pourraient aussi les projeter sur les ecrans de cinéma. Du coup, les caméras auraient un joli « Ce film n’est pas un freeware » au milieu du film…

  5. ça peut être sympa pour les musés ça tiens ! :) J’imagine un petit truc qui affiche « vous n’avez pas le droit de prendre une photo »

    Sinon j’imagine le mec qui plaque des photos pornos… ça pourrait être le drame 😉

    Autre appli pour les radars sympa aussi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité