Retour en grâce des dirigeables à l’ère du pétrole cher

airshippicture.JPGAvec les cours du pétrole qui atteignent des sommets et les préoccupations écologiques liées au réchauffement climatique, on redécouvre l'intérêt des ballons dirigeables comme moyen de transport aérien.

Selon le New York Times, plusieurs pays envisagent sérieusement l’emploi de dirigeables pour transporter des touristes, du frêt postal ou du matériel scientifique. La Poste française s’illustre avec des projets parmi les plus ambitieux en matière de réduction d’émissions polluantes, et notamment l’ouverture de routes aériennes reliant la métropole à la Corse et aux Antilles.

La plupart des experts s’accorde à dire que les dirigeables resteront un vaisseau de niche. Ces machines volantes ont plusieurs limites: leur vitesse maximale est de l’ordre de 160 km/h, elles ne peuvent voler que par bonnes conditions météo et n’emmener que quelques dizaines de passagers.

Sans compter que chaque dirigeable est aussi grand qu’un terrain de football. Mais heureusement, les améliorations des matériaux et des normes de sécurité font que les passagers n’auront pas à craindre d’être prisonniers d’un nouvel Hindenburg. [New York Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. heu le sujet c’est les dirigeable pas la corse …

    sinon pour ce qui concerne le sujet, je suis passionné de dirigeable et connait le sujet bien mieux que la plupart des doux rêveurs qui voient son retour comme celui du messie du transport … ils se fourrent le doigt dans l’œil. un mot un seul : opérabilité de 200 jours sur 365.
    ajouter a ca un risque d’incident imposant un atterrissage rapide sur un dirigeable de plus de 50 personnes 1 pour 100 (c’est énorme) , une altitude de vol

  2. il faut savoir de quoi l’on parle, et le dirigeable est un sujet si pointu que trop de monde se plante dessus … les verts le plus souvent d’ailleurs …

    C’est pas demain qu’une solution évident permettra a moindre frais de faire le tour de monde pour voir si ailleurs c’est mieux et rentrer chez soi pour le raconter … Oulllalalalala mais il faut que j’aille en vacance moi :)

    ALLEZ on y croit et puis les cigares ça fait rêver comme le dit Bill.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité