SkyHook: la grue flottante selon Boeing

Cet incroyable aéronef -que l'on croirait tout droit sorti d'un film de science-fiction dans lequel les nazis auraient gagné la seconde guerre mondiale- est le Boeing SkyHook JHL-40. Cette grue est capable de lever 40 tonnes et de transporter sa charge sur plus de 300 kilomètres dans des conditions difficiles comme en Arctique.

Selon Boeing, leur grue ballon sera capable d’aller là où aucun autre moyen de transport ne peut se rendre, pour une fraction du coût, avec un impact environnemental moindre, et sans danger pour l’équipage. Voir la grue porter des énormes troncs d’arbre rend le JHL-40 encore plus impressionnant:

skyhook2.jpg

Comme vous pouvez le voir, les engins octo-moteurs sont dotés de quatre rotors verticaux pour maintenir l’altitude du ballon, ainsi que de quatre propulseurs sous chaque rotor pour diriger l’aéronef.

Boeing destine particulièrement le JHL-40 aux industries minière, énergétique et d’exploitation forestière, et souligne l’impact carbone limité du ballon, qui permet d’éviter la construction de routes et les autres méthodes destructives d’acheminement (même si ces industries sont par ailleurs peu tendres avec l’environnement). [Boeing]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Boeing destine particulièrement le JHL-40 aux industries d’exploitation forestière… »

    Ils ne mesurent pas l’impacte sur l’environnement du fait qu’ils facilitent la déforestation… Une lame à double tranchant je pense…

  2. Je pense que la vrai phrase ressemble plutôt à ça « Boeing destine particulièrement le JHL-40 aux industries qui paye et ils en ont rien à foutre des problème de l’environnement, il utilise juste cette argument pour se faire encore plus de fric… »

  3. Comme toute technologie, il faut savoir l’utiliser avec modération… mais ce concept est génial, bien que Cargolifter a développé tout cela il y a des années de cela. Ils ont dû fermer boutique suite à des problèmes financiers. La vague écolo serait apparue plus tôt et ils auraient sûrement réussi le pari de remplacer bon nombre de camions ou avions.

    Qui a pensé que ce dirigeable pourrait aussi être utilisé pour l’acheminement d’aide humanitaire dans des zones sinistrées (tremblement de terre, innondations détruisent les accès conventionnels), pour éviter les convois exceptionnels, aider à lutter contre les incendies de forêt en disposant des citernes d’eau dans la nature, acheminer des turbines, canalisations, poutrelles, etc dans des zones sous-développées?

    Ouvrez-les yeux, c’est génial!

  4. Superbe projet, comme l’a dit Zed Lepplin, ce véhicule pourrait apporter énormément de choses dans divers domaines, j’espère qu’il rencontrera un beau succès !!

  5. Pas mal, ça intéressera aussi l’armée. Par exemple, hors situation « dangereuse » pour remplacer quelques Chinook qui consomment surement un peu plus… Grosses industries, armées… jackpot!

  6. La fabrication du gaz contenu dans les engins volant ne serait pas TRÈS polluant par hasard ? Donc il faudrait calculer le cout environnemental de a à z.

  7. Personne ne semble s’être posé la bonne question… Pour un faire tenir en l’air un « plus lourd que l’air » (a.k.a. un avion ou un hélico) avec 40 tonnes de chargement, il suffit de mettre plus de puissance… Pour faire voler un « plus léger que l’air » avec 40 tonnes supplémentaires, il faut plus de « portance »… 40 tonnes exactement… Bon, d’accord, on peut trimbaler 40 tonnes de lest (de l’eau par exemple) et lacher suffisament de lest pour équilibrer le poids du chargement.. mais au moment de livrer ce chargement, il faut remettre à bord un poids de lest équivalent à ce chargement… sinon, bonjour la mise en orbite !!! Je trouve pas ça super pratique au final…

  8. En fait tout vient du problème du pétrôle..
    et oui bientôt plus de pétrole, ou alors très cher…
    donc l’avion …innnabordable!
    C’est donc très moyen comme perspective quand on s’appelle Boing.
    D’où changement de secteur.
    En france quand on s’appelle Renault.. on sort un nouveau 4×4…..

  9. @ DamienL & Bidul: On ne produit pas d’hélium on le capte (récolte) et c’est un gaz neutre sans aucune interaction possible avec d’autres gaz.
    Le principe pour soulever du poids avec un dirigeable rigide est un simple rapport de 1m³/kg donc pour tes 40T de charge utile on va dire qu’il y a un poids total de 52T et 52.000m³ sont nécessaires. Personne n’utilise de lest ou de ballast dans les dirigeables modernes mais il y a une possibilité de diminuer la quantité d’hélium en compressant ce gaz dans des bombonnes et un ballon interne se gonfle avec de l’air extérieur, ne modifiant pas les propriétés aérodynamiques de l’appareil.
    Dans ton exemple, à vide il n’y a que 12.000m³ d’hélium et 40.000m³ d’air dans le dirigeable et 40.000m³ d’hélium sont stockés sous forte pression. Pas de pertes de ce précieux gaz et super pratique, car lorsque l’équilibre est atteint il suffit d’utiliser de petits moteurs pour monter ou descendre et se déplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité