Un étonnant principe de démolition étage par étage

La méthode de démolition lente étage par étage mise au point par Kajima est tout simplement stupéfiante, et la vidéo de démonstration devrait vous laisser bouche bée, une fois que vous vous serez pincé pour vérifier que vous ne rêviez pas.

On a en effet l’impression que le sol avale lentement mais surement, étage par étage, un immeuble de 20 étages. Le procédé, qui s’appelle « daruma-otoshi », est non seulement surréaliste, mais il permet en outre de minimiser l’impact environnemental. Je pourrais regarder cette vidéo pendant des heures:

Comment font-ils? D’abord ils remplacent les piliers de support du rez-de-chaussée par des colonnes en métal contrôlées par ordinateur. Ensuite une équipe démolit précautionneusement l’étage entier, laissant la structure reposer sur les piliers mécaniques, qui descendent petit à petit, amenant l’étage suivant au niveau du sol. Il suffit ensuite de répéter l’opération avec l’étage suivant pour voir l’immeuble s’enfoncer dans le sol, comme s’il était avalé par la rue.

Selon l’entreprise qui a mis au point cet étonnant procédé, cette méthode réduit grandement l’impact environnemental, ainsi que le temps requis. Kajima explique que le gain de temps est de l’ordre de 20%, et facilite le reyclage ultérieur en triant les matériaux de construction. La quantité de produits libérée dans l’air est également moindre qu’avec les procédés traditionnels.

Le nom « daruma-otoshi » qui décrit ce procédé vient d’un jeu japonais qui consiste à retirer les parties basses d’une colonne avec un marteau sans perturber les éléments supérieurs. [Kajima via Pink Tentacle]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je me suis bien « pincé serré » comme dit dans l’article !
    par bien compris, les piliers rentre dans le sol par le poids ? et ils les récupèrent comment ?

  2. @NicO38: Hé bien relis l’article, surtout à partir de « ..ils remplacent les piliers de support du rez-de-chaussée par des colonnes en métal contrôlées par ordinateur.. »… Bon, ceci mis à part, je préfère la méthode traditionelle basée sur les dérivés nitro-aromatiques. C’est moins « hype », plus expéditif et (un peu) bruyant…

  3. Bon, ceci mis à part, je préfère la méthode traditionelle basée sur les dérivés nitro-aromatiques

    Lol :) Tout ça pour dire TNT :) (Tri-Nitro-Toluène)

    Sinon, quand je vois combien de temps il leur faut pour « déconstruire » par le haut l’ancienne tour UAP/AXA à la Défense, c’est sur qu’un moyen plus rapide serait le bienvenu !
    Les prometteurs des chantiers doivent payer la déconstruction et la construction à la fin, bonjour l’addition…

  4. La colonne en métal est rouge, mais quand le bâtiment est presque en bas, c’est blanc.
    Y a-t-il un morceau qu’on rate dans la vidéo?

  5. Y’a un truc sioux qu’on voit pas je pense…

    style: en fait le machin rouge est un emballage à une partie des piliers originaux en béton qui sont grignotés petit a petit, ou un truc comme ça, et à un moment, on a plus besoin de l’emballage…

    en tout cas on voit pas grand chose. ça doit être bien protégé cette technique.

  6. Remplacer les piliers par des colonnes controlees par ordi c’est bien; mais ils doivent donc creuser les fosses de chaque colonne et les y introduire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité