Intel subit trois nouvelles attaques de l’UE

L'enquête de l'Union européenne sur les pratiques commerciales d'Intel a pris une tournure désagréable pour le producteur de plateformes. Trois nouvelles charges ont été ajoutées à l'agenda judiciaire d'Intel, dont l'accusation d'avoir forcé un revendeur à ne vendre que des produits Intel et celle concernant le soudoiement d'un OEM pour qu'il retarde le déploiement d'une ligne de produits AMD. Dans leur ensemble, les accusations se résument en "une stratégie simple anti-concurrentielle destinée à exclure AMD", selon le document issu par l'Union européenne. Hector Ruiz accueillera la nouvelle avec amertume probablement. Intel a deux semaines pour répondre. [EU Statement (le document officiel n'est qu'en anglais pour l'instant) via Ars Technica]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité