Du métal liquide pour faire frissonner les puces

danamics_2.jpgLe refroidissement extrême de processeurs est aujourd'hui maîtrisé par quelques apprentis-sorciers et certains moddeurs, mais les gars de chez Damamics ont décidé de proposer une solution radicale de leur cru. Leur LM-10 est le premier refroidisseur de processeur au monde à base de métal liquide. Yep, du métal liquide.

Le métal liquide a des propriétés thermodynamiques qui permettent apparemment d’améliorer l’uniformité de la température sur la surface à refroidir, mais aussi d’abaisser la température par rapport aux autres solutions de refroidissement.

Cerise sur le gâteau: comme c’est du métal, il est possible de le pomper électromagnétiquement, et de ce fait la pompe du système de refroidissement n’a aucune partie mobile, et ne consomme qu’un watt de puissance. Sans compter que tout ceci semble bien plus Terminator-esque que le banal refroidissement avec de la bonne vieille eau du robinet. On ne dispose pas encore d’info sur le prix ou la date de sortie du LM-10. [Danamics via Slashdot]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouai….ça restera au placard.
    Ca sera trop chère. Le concurrent tout simple sera trop compétitif.
    En plus ça prend la chaleur de la tour. C’est pas vraiment efficace. Le watercooling reste la meilleur solution puisqu’il permet d’externaliser le radiateur.

  2. Il y a aussi le sodium, mais qui devient liquide à partir de 95°C. Le Potassium à 63°C. Le mercure, quand à lui, n’est pas compatible avec l’aluminium (il crée un amalgame, autrefois utilisé pour les plombages dentaires). Probablement aussi l’ununbium (qui est soit liquide soit gazeux, « on » sait pas trop car sa durée de vie n’excède par 0,00024 seconde). N’oublions pas non plus l’hydrogène qui est aussi un métal, mais difficile à maintenir gaseux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité