GPS contre radar: appel de la décision et victoire du GPS

Nous avions suivi l'histoire de Shaun Malone, un adolescent californien arrêté par un policier parce qu'il roulait à 62 miles par heure dans une zone limitée à 45 (100 km/h au lieu de 70), et qui s'était vu dresser un PV de 190$ (120 €). Il avait porté l'affaire en justice et perdu, un expert en GPS ayant affirmé que les appareils n'étaient pas si précis.

Mais l’adolescent avait fait appel, et l’expert a révisé son jugement, affirmant que l’appareil était précis à 1 mile par heure près. L’appareil en question était de plus doté de la capacité d’envoyer par e-mail une alerte aux parents s’il dépassait 70 miles par heure, et enregistrait les autres vitesses.

Ces enregistrements ont été versés au dossier et le juge a considéré qu’il y avait suffisamment de matière pour interjeter la décision initiale. Il se prononcera définitivement en octobre et sa décision pourrait avoir des conséquences importantes. La vraie question est de savoir pourquoi le policier avec son pistolet radar a considéré que la vitesse était 33% plus élevée qu’elle ne l’était en réalité? [Ars]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La vraie question est de savoir pourquoi le policier avec son pistolet radar a considéré que la vitesse était 33% plus élevée qu’elle ne l’était en réalité?: la réponse est simple : le policier avait bu 33% de Pastis en trop… trop évident…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité