L’Air Force s’apprête à lancer son véhicule spatial militaire le X-37B

L'USAF et Boeing lanceront bientôt en l'air leur nouveau jouet pour terroriser la planète, le X-37B, le premier avion orbital militaire, si l'on oublie la navette militaire secrète, aperçue sur le dos d'une fusée Atlas V en novembre. Ils veulent tester ses capacités à pouvoir voler dans l'espace et rentrer dans l'atmosphère. Probablement aussi ses rayons d'anti-matière, ses armes nucléaires et ses moteurs hyper-espace (mais évidement ils ne vont jamais l'avouer). Mais un conflit avec le programme civil pourrait du coup repousser l'une des missions lunaires prévues à 2009.

D’après Aviation Week, le test du X-37B doit piquer la fenêtre d’un autre lancement Atlas V, qui aurait du transporter les Lunar Reconnaissance Orbiter, Lunar Crater Observation et Sensing Satellite de la NASA. Cette mission serait ainsi repoussée à février-mars 2009.

Les vols de navettes devant stopper en mai 2010, les militaires doivent apparemment commencer à s’inquiéter de ne plus pouvoir lancer leurs satellites espions ou les élements de leur base orbitale secrète, avec leurs lasers chimiques et rayons kaboomiques capables de pulvériser Téhéran en un dizième de seconde. Mais la réalité est bien que le lancement de 2008 a été annoncé en 2006. Le vaisseau spatial, ainsi que son prédécesseur le X-40, ont déjà été testés de nombreuses fois, l’un d’entre eux étant attaché sous le WhiteKnight à l’astroport du désert du Mojave. [Aviation Week]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. vous avez bouffez un Coluche au pti dej’ ou quoi chez Gizmodo ^_^ Y a pas mal de trucs axé humour aujoud’hui ça fait plaisir surtout celle là : « L’humanité enregistrera l’Apocalypse avec un téléphone » (trop bon) vous êtez sur la bonne voie 😉

  2. Pas certain que de repomper les élucubrations de Jean-Pierre Petit soit la meilleure façon de crédibiliser l’article…
    Aviation Week est resté beaucoup plus factuel, à tout le moins.

    Il s’agit en réalité d’un orbiteur récupérable automatique dont la taille est d’environ 1/4 celle de la navette.
    Le but sera d’emmener en orbite une charge modeste (quelques centaines de kg) pour des expériences scientifiques militaires. Rien n’empêche d’embarquer du matériel de destruction à bord, non plus.

    Ceci dit, ce n’est que la concrétisation de ce que l’US Air Force avait annoncé, et cela fait plus de 15 ans qu’elle attendait l’opportunité d’avoir un accès « privatif » à l’espace, ce que le Congrès, sur la base d’un très fort lobbying de la Nasa, lui avait toujours été (officiellement) refusé.

    En passant, la photo du prototype sous WhiteKnight (en 2005 pour le 1er vol captif) :
    [URL=http://img449.imageshack.us/my.php?image=hssox7profile021ob.jpg][IMG]http://img449.imageshack.us/img449/2387/hssox7profile021ob.th.jpg[/IMG][/URL]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité