Le Winglet en action, sait faire des huit sans guidon

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=2VqV2z7dq3M[/youtube]

Le Winglet, concurrent au Segway proposé par Toyota, semblait joli en photos, mais on se demandait comment il se comportait sur le plan dynamique. Plutôt bien, en réalité.

La version avec guidon donne peut-être un air guindé à son conducteur utilisateur, mais la version M sans guidon est beaucoup plus cool. La demoiselle qui en fait la démonstration maîtrise à la perfection la figure du huit, et semble parfaitement détendue dans la manœuvre.

Il ne reste plus qu’à savoir à quel prix Toyota compte commercialiser ces déplaçoirs d’un genre nouveau pour savoir s’ils resteront des attractions de salons profesionnels ou s’ils feront partie de notre quotidien dans quelques années. [Japan Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’engin est intéressant, je trouve, d’autant plus qu’il semble a priori résoudre au moins 2 défauts du Segway :

    1) La position initiale des pieds, sur une plateforme très (trop) grande, et la possibilité de les déplacer (d’avant en arrière ou latéralement) lorsque le segway est en marche, ce qui le déséquilibre.

    La plupart des gamelles en Segway viennent d’ailleurs de là : en ligne droite notamment sur la version non bridée (plus précisément, la télécommande permet de choisir la vitesse maxi de l’engin et sa réactivité. De mémoire, il y a 3 modes, mais je vérifierais), pour peu que vous changiez un pied de position latéralement et/ou en arrière/ avant, entrainant une variation brutale de l’assiette, l’engin l’interprète comme une commande de freinage avec virage, dérape et bascule.
    Pour les croyants, c »est une bonne façon d’embrasser le sol. Quant aux non-croyants, la conversion est proche 😉

    2) L’absence de guidon, du moins dans la version M, évite que les gens, d’instinct, ne s’appuient dessus et en abusent pour conserver leur équilibre, voire se crispent).

    Pour ceux qui commencent à prendre un peu d’assurance mais sans vraie maitrise, ils se font quelques vraies chaleurs au freinage, soit en ne tirant que sur le guidon, tout en conservant les jambes rigides, soit en tendant brutalement les jambes en même temps qu’ils tirent sur le guidon.
    Aucune progressivité, avec comme résultat un freinage très violent (version non-bridée) voire passage en marche arrière sans avoir eu le temps de reprendre son équilibre…

    Effectivement, il ne manquent que l’autonomie, le poids (de la version M en ce qui me concerne) et le prix (pas du tout secondaire)

  2. Avec un engin pareil, les maladies cardio-vasculaires vont faire un sacré pic dans les statistiques, et je vous raconte pas les varices et problèmes veineux en tous genres… la marche est notre deuxième coeur, qui aide le sang à remonter le long, long chemin des pieds vers le « vrai » coeur.
    @ravido : haha !

  3. T’inquiètes francoisfree, au prix où ils vendent leur bouzin, tu n’es pas prêt d’en voir à tous les coins de rue :)

    Au fait, pourquoi ne pas rajouter un siège à la place du machin central là ? au moins on pourrait se reposer. Marcher en restant assis. :p

  4. R2D2 ça fait 30 ans qu’il n’a pas évolué… 😉
    Et puis c’est pas avec ça que les travailleurs pourront faire leurs 35km sous la pluie pour rejoindre le lieu de travail.
    Par ailleurs, nous ne sommes pas tous français ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité