La future ruche chinoise verticale de Tianjin

Les chasseurs de concepts cools de Dezeen ont dégoté ces images d'un futur gratte-ciel de 358 m, imaginé par les architectes du cabinet MAD, un nom plutôt bien choisi pour signer leurs créations. La ruche tour du Sinosteel International Plaza sera érigée à Tianjin, en Chine, et se distingue par la forme très originale des fenêtres hexagonales qui forment la peau de l'immeuble. Et pas seulement la peau d'ailleurs, mais aussi le squelette, puisque tout le bâtiment reposera dessus, sans nécessiter aucune structure interne.

Cerise sur le gâteau, de l’intérieur, les pièces ressemblent à un vaisseau spatial:

La taille variable des fenêtres n’a pas seulement un intérêt esthétique. Le cabinet d’architectes explique avoir adapté les motifs en fonction des vents et du soleil.

Le bâtiment, situé dans une ville portuaire à une heure de Pékin, sera terminé en 2012. Il comprendra la tour principale, ainsi que la petite tour annexe, qui hébergera un hôtel. [Dezeen]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Çà me rappelle les tours jumelles lors de l’attentat de 2001 qui se sont effondrées parcequ’elles n’avaient aucune structure qui les soutenaient en leur milieu.
    Pas chaud pour habiter dans cette tour même si c’est joli.

  2. @alain > les tours jumelles avaient une structure interne (piliers métalliques), selon la version officielle ils se sont ramolis avec la chaleur et selon la version officieuse ont été détruit à l’explosif militaire, dans tout les cas elles ne se sont pas effondrées parce qu’elles n’avaient pas de structure en leur « milieu » :)

  3. C’est plus qu’un immeuble, c’est une tour, et les tours de cette taille sont conçues pour pouvoir supporter au moins un crash :)

  4. Wollfy, les planchers étaient fixés d’une part à la structure extérieure qui entourait l’immeuble et à la partie centrale siège des ascenseurs et issue de secours. Le feu et donc la chaleur a déstabilisé la résistance de ces éléments qui ont entrainé dans leur affaissement les planchers et les parois extérieurs.
    Si l’avion avait frappé l’Empire state building rien ne se serait effondré de par la construction de celui-ci qui utilisait des techniques plus proche des bâtiments en dur.

  5. Alain, merci de ne pas vendre la « version officielle » de la chute des tours jumelles.

    Je rappellerais juste treize raisons de protester contre les rapports sponsorisés par le gouvernement et d’étudier l’hypothèse de la démolition contrôlée :

    1. Le métal fondu : Coulant et en flaques
    2. Les observations de températures autour de 1000°C et le sulfitage de l’acier du WTC 7
    3. L’effondrement presque symétrique du WTC 7
    4. Aucun gratte-ciel ne s’est effondré antérieurement à cause de feux
    5. Le timing des pétards lors de l’effondrement du WTC 7
    6. Affaissement prématuré de l’antenne de la Tour Nord
    7. Récits de témoins oculaires d’éclairs et de bruyantes explosions
    8. Ejection de poutrelles et de panaches de débris d’acier des Tours
    9. Effondrement rapide et conservation du mouvement et de l’énergie
    10. La démolition contrôlée exige des compétences
    11. Les colonnes d’acier avaient besoin de températures de 800°C : Un problème dans les arguments de Bazant et Zhou
    12. Problèmes dans le rapport du NIST : Températures de l’acier insuffisantes et modèles faussés
    13. L’échec du NIST à montrer les visualisations

    pour plus de détails :
    http://www.lesogres.info/article.php3?id_article=2483

  6. C’est la faute de Steve Jobs. Son but était de déstabiliser le modèle économique en place pour affaiblir les grandes entreprises du secteur informatique et ainsi imposer sa pomme. Vous ne vous en doutiez pas, mais en fait c’est lui qui a plastifié les tours et demandé à Ben de le couvrir.
    (on en append, des choses, sur Gizmodo !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité