La douche en plein ciel selon Emirates

Vous voyez comment la demoiselle a l'air heureuse? Elle savoure le plaisir de dispoer d'une salle de bains dans un Airbus A380 de la compagnie aérienne Emirates.

Le cabinet de toilette en plein ciel est plutôt luxueusement aménagé, et l’avion embarque un poids additionnel de 500 kg d’eau pour pouvoir proposer aux 14 passagers de première classe la possibilité de se doucher en vol.

La douche ne coule donc que dix minutes, et un feu s’allume quand vous devez sauter en parachute quand la douche s’apprête à s’arrêter de couler.

Ce poids additionnel de 500 kg (25% de plus qu’habituellement) signifie que l’avion devra embarquer un peu plus de kérosène pour vous permettre de vous laver. Peut-être que cette pensée écologique vous heurtera alors que vous vous relaxez dans votre salon privé de première classe. Ou peut-être pas. [Mail on Sunday]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et puis, 500kg, ça ne fait que 4 américains moyens. Est-ce à conclure qu’il est moins écologique de transporter des américains que d’autres personnes parce que ça consomme plus de kérosène ?
    (personnellement j’aurais tendance à répondre que oui…)

  2. américain ou pas d’ailleurs…

    combien de siege de 2eme classe pourrions nous mettre dans cet espace ? 6 ? 9?

    Ca nous donnerais 600, 900 kg en comptant passagers et sièges.

    Bref, encore une fois, c’est les salauds de pauvres qui polluent.

    (mordra? mordra pas?)

  3. Le transport maritime emet 2 fois plus de co2 que le transport aerien….ce sont les chiffres du griec de l’ONU qui signale que les chiffres reels sont 3 fois plus élevés en realite que ceux annoncés…je ne parle meme pas des degazages sauvages en mer et des marées noires ….alors ou en sont les écolos a ce sujet toujours obnubilés par le transport aerien qui est le bouc emissaire face aux lobbies Européens du transport routier et des camions polluants et dangereux sur nos autorourtes?

  4. A titre indicatif, lorsqu’on rapporte le kérosène brûlé par les avions au nombre de passagers transportés, le déplacement en avion représente seulement 3 litres aux 100 kilomètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité