Des scientifiques américains font un grand pas en avant vers la création d’une cape d’invisibilité

Des scientifiques de l'Université de Californie ont annoncé des progrès significatifs dans la production de "métamateriaux" pour la fabrication de la cape d'invisibilité. Les chercheurs, dirigés par le savant fou Xiang Zhang, auraient démontré pour la première fois être capables de rendre invisibles des objets en 3D. Comme le précise l'article de l'agence AP, seuls de micro-objets en deux dimensions ont pu être rendus invisibles à ce jour. Il semblerait que ce ne soit plus le cas, pour un projet évidemment surveillé de près par les militaires.

Apparemment, les métamatériaux développés par X. Zhang et ses collègues à l’UC Berkley éparpillent la lumière visible qui les touche grâce à une mixture de métal et de matériaux tels que la céramique, le Teflon et des composants de fibres optiques. Les scientifiques utilisent leur mixture pour courber la lumière sur les objets en 3D afiin qu’ils ne produisent ni reflexion ni ombre.

Les magazines Nature et Science révèleront cette semaine tous les détails de cette avancée. [The Associated Press]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. c’est marrant mais si il y a ni réflexion ni ombre et que l’on voit pas le décor derrière l’objet caché (vrai cape d’invisibilité made in harry potter) … qu’est ce que l’on voit a la place ? un trou noir? (enfin de manière indirect..vous m’avez compris quoi)

  2. Bah non !

    Tu vois ce qui renvois des photons derrière l’objet …. donc, ce qui n’est pas invisible, qui caché par l’objet si il n’est pas invisible.

    Hum, je suis pas sur d’avoir été clair…

    tu vois les sources de réflexions lumineuse (ou d’émission si c’est une lampe par exemple) qui sont derrière l’objet.

    Par contre je me demande si on déplace l’objet invisible, si on a l’effet comme dans prédator de flou ? J’imagine que oui vu que les photons ont plus de trajet a parcourir, mais vu que la lumière va hyper vite, peut être ne somme nous pas capable de voir ce ralentissement, sauf si l’objet se déplace lui même hyper vite… mais tout cela dépend de la taille de l’objet et de sa vitesse, enfin … si je ne me trompe pas.

  3. Pas de soucis pour les déplacements : l’objet créerai un flou si la technique employée était basée sur des caméras / projecteurs avec un système lent. Ici on joue la déviation lumineuse avec des matériaux inertes, sans électronique.

    Imaginez une pierre dans un ruisseau : l’eau s’écoule de chaque côté. Mais vous pouvez voir, derrière la pierre, les perturbations créées dans le flux d’eau. Ici, l’écoulement est être parfait : invisibilité presque totale, et pas de flou, vitesse lumière oblige.

    Je dis presque, car pour que les soldats ou autres braves gens puissent voir ce qu’il se passe au-dehors, il faut un trou ou une caméra, ce qui crée un point noir. Flottant dans le vide… Gloups. Pas discret :p

  4. Moi ya un truc que je ne comprends pas trop… Si on pose la « cape d’invisibilité » sur un cube, et qu’on regarde par dessus… Si le cube fais 10cm de haut, comment la « cape » « sait » qu’il faut rendre invisible 10cm, et non pas 15 ou 5 ?

  5. @ As2piK :

    en fait ça va créer un paradoxe ! bien vu !

    sauf si on considère que la cape passe aussi sous le cube, ainsi la lumière glisserai du haut du cube vers le dessous, éclairerai le sol, puis reviendrai par réflexion aux observateurs, qui ne verraient que le sol -> yahou, c’est ce qu’on appel l’invisibilité.

    Par contre si elle est juste posée dessus, comme un genre de nappe, on devrait voir un truc plus ou moins bizzare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité