La revanche d’iRobot sur son ancien employé indélicat

L'histoire entre iRobot et son ancien employé Jameel Ahed a tous les ingrédients requis par le genre: des robots militaires, une trahison, des mensonges, des plans volés, des poursuites en justice, de fortes sommes d'argent, des détectives privés et des preuves détruites.

Mais jusqu’à une période récente, il manquait un élément essentiel: la revanche. Plus maintenant:

iRobot a conclu l’acte final de la pièce en re-volant le robot « Negotiator » (« Négociateur ») dont Ahed avait volé les plans. Car c’est bien iRobot qui va vendre le robot aux forces de polices et de sécurité américaines. Ils le vendront à un prix unitaire de 20.000$, bien moindre que celui qu’Ahed s’apprêtait à toucher de la part des militaires pour le projet (même si cette version a été sérieusement simplifiée).

Les modèles les moins chers seront équipés d’une caméra vidéo, et c’est à peu près tout. Cela permettra tout de même aux forces de police d’envoyer un éclaireur dans les zones dangereuses.

Le mot de la fin revient à Joe Dyer d’iRobot, très emballé à l’idée de vendre le Negotiator: « nous avons toujours adoré sa ligne et sa morphologie. C’est notre design »… Hahaha…. Fin de l’histoire. [Danger Room]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité