Un scientifique japonais veut chasser le yéti

Le chasseur de yéti Yoshiteru Takahashi et une équipe de six personnes sont partis sur les flancs de l'Himalaya pour essayer d'obtenir une preuve irréfutable de l'existence de l'humanoïde primitif supposé hanter le sommet du monde. Et oui, encore.

Cette fois-ci, ils vont installer une batterie de caméras à détection de mouvement dernier cri à près de 4.300 mètres d’altitude. Takahashi est convaincu que la créature existe :

Le yéti n’est pas un ours ou un singe. C’est bien une créature inconnue qui marche sur deux jambes.

L’équipe restera au camp de base pendant six semaines, espérant obtenir un bon cliché du mythique animal. C’est sa troisième expédition depuis que Yoshiterua a entendu parler du yéti lors d’une escalade dans la région de Dhaulagiri en 1971, au cours de laquelle d’autres alpinistes ont déclaré avoir clairement vu un humanoïde d’environ 2,15 m couvert de poils gris. Je connais cette sensation, j’ai la même après chaque soirée trop arrosée. [Pink Tentacle]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Perso, après une soirée trop arrosée je préfère avoir « la sensation » d’une humanoïde de moins de 2 m, à la peau non poilue, et a forte poitrine si possible ; ) enfin chacun son truc… LoL

  2. @AbriCoCotier: Heureusement ! car sinon voici ce que cela aurait donné:

    « C’est sa troisième expédition depuis que Yoshiterua a entendu parler du cul du yéti lors d’une escalade dans la région de Dhaulagiri en 1971, au cours de laquelle d’autres alpinistes ont déclaré avoir clairement vu son gros postérieur couvert de poils gris (celui du yeti, pas celui de Yoshiterua) . Je connais cette sensation, j’ai la même après chaque soirée trop arrosée. »

    Elle donne un peu froid dans le dos cette histoire ! :-/
    Perso, après une soirée trop arrosée je préfère un petit cul assorti d’une forte poitrine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité