Quand les mises à jour de firmware tournent au cauchemar

Une "mise à jour de firmware" est quelque chose que vous avez en vie d'effectuer. Quelque chose de robuste, et aussi de tout nouveau tout beau. Oui mais voilà, certaines mises à jour récentes ont été plutôt épineuses. Le dernier firmware en date n'est plus un joli cadeau à télécharger de la part d'un gentil fabricant de matériel : sur beaucoup d'appareils, installer une mise à jour de firmware est même devenu un véritable parcours du combattant.

De nombreux fabricants comme Apple, Nintendo ou Sony effectuent des mises à jour de firmware qui neutralisent des fonctionnalités pour des raisons commerciales, ou sortent des versions bâclées qui rendent les produits moins performants.

Et si nous faisions une petite revue des mises à jour qui n’ont pas particulièrement fait plaisir aux propriétaires de gadgets récemment?

La PSP de Sony: une importante et dynamique communauté a émergé autour de la PSP de Sony, proposant des firmwares alternatifs dotés de nouvelles fonctionnalités comme par exemple le support d’un nombre plus important de codecs ou la possibilité de partager de la musique. Oh, et, euh, il y a aussi cette petite histoire de jeux piratés en masse. Sony a sorti plusieurs mises à jour -pas moins de six en 2006 et 2007- coupant l’herbe sous le pied des petits voleurs, mais cela a eu pour effet collatéral de décourager les plus créatifs et les moins pirateurs de la communauté homebrew. Cela a conduit certains utilisateurs à vouloir downgrader ou à retrouver un firmware antérieur. Sony a alors rendu le downgrade plus difficile, l’affaire tournant à la petite guéguerre avec ses propres clients.
Intention de nuire: Elevée. c’est une tentative délibérée pour reprendre la main de manière exclusive.

La PlayStation 3 de Sony: la mise à jour vers le firmware 2.40 a été un pur désastre. L’onéreuse console devait recevoir une mise à jour majeure, ajoutant notamment l’interface XMB dans la balance. Malheureusement, si la mise à jour à fonctionné pour certains, elle a planté beaucoup de PS3, rendant certains joueurs particulièrement furieux. Sony a alors retiré la mise à jour, puis l’a sortie en version réparée en tant que 2.41, mais le firmware buggué de Sony a bel et bien fait la une au moment de sa sortie. Mauvaise publicité, énervement des clients et des machines noires complètement inutilisables : pas vraiment un grand moment pour Sony.
Intention de nuire: Faible. Simple incompétence d’une entreprise capable de faire beaucoup mieux.

L’iPod d’Apple : en 2004, Real avait craqué le FairPlay d’Apple pour pouvoir permettre la lecture sur l’iPod de musique achetée sur Rhapsody. Lorsque Apple a sorti une mise à jour bloquant les utilisateurs de Rhapsody, Real l’a craquée à nouveau. Apple avait alors ressorti une nouvelle mise à jour bloquante, et ainsi de suite jusqu’à ce que Real abandonne la partie. Il y avait sans doute peu de demande pour le service à l’époque, mais Apple avait fait preuve d’intransigeance. Quand même, Apple aurait pu jouer la carte de la compatibilité avec Real comme raison supplémentaire pour acheter un iPod.
Intention de nuire: Moyen à Elevé. Sur la fin, c’était plus bête que méchant.

L’iPhone/iPod touch d’Apple : Lorsque le premier logiciel de l’iPhone/iPod touch a été jailbreaké, plusieurs mises à jour sorties sous couvert de résolution de bugs étaient en réalité destinées à rendre les usages non autorisés plus difficiles. Ensuite avec la sortie de la 2.0, les problèmes étaient plus accidentels que délibérés. Le nouveau firmware 2.0 a peut-être ouvert la voie aux applications tierces, mais il a également apporté beaucoup d’instabilité. Suite à cette mise à jour, les iPhone ont planté avec une fréquence jamais vue auparavant (euh, sauf avec mes machines sous Windows, bien sûr), le clavier est devenu plus lent, les sauvegardes durent presque aussi longtemps que l’occupation de l’Irak, et en dépit du bon sens, IL N’Y A TOUJOURS PAS DE COPIER-COLLER officiel.
Intention de nuire: Moyenne. Un mélange d’autoprotection et de circonstances, le tout mâtiné d’entêtement particulièrement Stevesque..

La Wii de Nintendo : Avec la mise à jour Photo Channel 1.1, le fabricant avait discrètement retiré le support des MP3 de sa console pour le remplacer par le support du codec AAC pour plaire à l’iPod. Et la manœuvre ne faisait que confirmer ce que nous soupçonnions: Nintendo avait succombé au côté clair du Diable Blanc. Regardez le design minimaliste de leurs produits, d’un blanc immaculé. Pensez aussi à l’attitude cavalière et hautaine envers la concurrence. Cela ne vous rappelle rien? (Boom!)
Intention de nuire: Nintendo ne peut pas faire de mal. (Et Steve Jobs est la perfection faite homme.)

Les mises à jour de firmware qui font pire que bien sont une vraie plaie. Et que dire des promesses non tenues? Les entreprises promettent souvent des fonctionnalités non disponibles au moment de la vente mais qui apparaîtront au moment des mises à jour, ce qui est particulièrement frustrant. Samsung l’avait fait avec son P2, qui promettait la compatibilité Bluetooth, des jeux et des skins qui n’ont finalement été disponibles que plusieurs mois plus tard. La mise à jour de firmware doit être un moyen de donner un coup de jeune à des gadgets vieillissants, et pas un blanc-seing pour sortir des produits pas encore prêts sur le marché.

C’était juste une brève liste des mises à jour de firmware pas vraiment heureuses. Sentez-vous libres de la compléter et de l’enrichir dans les commentaires. Et pour ceux d’entre vous qui ont tendance à cliquer sur « Oui, mettre à jour maintenant » dès qu’une mise à jour automatique surgit, prenez du recul, et attendez peut-être 24 heures avant de lancer la mise à jour.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je ne fais jamais les mises à jour immédiatement, j’attends toujours un mois ou deux, histoire d’avoir une version custom, ou de voir si cela se passe vraiment comme il faut

  2. Le pire est pour les mises à jour PSP, c’est que l’on n’a pas le choix, le jeux que l’on achète impose parfois cette mise à jour (FFVII ne tourne qu’avec un 3.95 par exemple). Mais tout est bien fait, la mise à jour est sur l’UMD du jeu :)

  3. Bon article :)

    Concernant la PSP, c’est LES firmwares de blindage par excellence. Ils n’apportent que peu de choses finalement face aux verrous supplémentaires.
    Et comme le dit si bien Gabriel, le tout est sur l’UMD et un simple push button après une boite de dialogue normale et hop, tout beau tout propre !

    Mais oui il est clair qu’il faut faire comme avec des drivers (plus particulièrement vidéos) : tant que ça contente notre utilisation, rien ne sert de suivre le constructeur.

    Par contre les patchs incognitos qui verrouillent des fonctionnalités en corrigeant tout autre chose c’est malhonnête ! Pas glop Nintendo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité