Une étudiante invente des panneaux solaires à partir de vernis à ongle et d’un four à pizzas

Une étudiante doctorante a trouvé le moyen de fabriquer des cellules solaires avec du vernis à ongle, un four à pizza et une imprimante à jet d'encre. L'invention de Nicole Kuepper, 23 ans appelée iJET, ne nécessite pas de coûteuses salles blanches ni de fours à haute température habituellement employés dans la fabrication des panneaux solaires classiques, ouvrant ainsi la porte à une réduction possible des coûts de fabrication notamment pour que la technologie soit introduite dans les pays en développement.

Nicole Kuepper a reçu pour l’iJET le prix Eureka des Musées australiens, la plus haute récompense scientifique du pays. Après quelques déboires dus à un fort trafic, la page expliquant (en anglais) comment la jolie Nicole est devenu l’une des scientifiques les plus en vue du pays des kangourous est revenue. Elle pense qu’il faudra bien 5 ans avant que la technologie puisse commencer à être utile dans les nations qui en ont le plus besoin, “pour lire la nuit, rester informé sur l’évoution du monde par la radio et la télévision et réfrigérer des vaccins vitaux” sans se soucier de quelconques émissions de CO2 nocives. [The Australian via Treehugger]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vivevement le panneau solaire en dessous de la barre des 100€ !
    Dommage que dans certains endroit ( comme chez moi ) la mairie interdise leur installation… :(

  2. pas mal mais quel est le rendement ? parce que s’il faut un panneau solaire de 5m² pour allumer qu’une ampoule ça vaut pas le coup !
    @ptipons : pourquoi c’est interdit ?? tu habites ou ? parce qu’au contraire il y a que des avantages. sauf pour eux je crois qu’ils doivent te donner un petit quelques chose en retour

  3. Bon, Nicole je sais que notre relation c’est fini d’un coup de tonnerre à cause de ma tromperie mais je t’aime nicole (maintenant encore plus car tu và devenir riche :D)

    C’est nul ? Bon ok je sors :(

  4. c’est trop cool mais j’aimerais savoir coment,elle a pu le faire;n’ya t-il pas une traduction en français ou on peut voir comment elle a procédé?

  5. Génial bien sur, et exellente idée si quelques requins du profit laissent cette imaginative invention suivre son chemin(Ne pas se couvrir derrière les « pays en développement), qui ne serait qu’une façade d’excuses pour bénéfices jamais déclarés .
    L’imprimante a jet a du lui servir pour tracer les cellules certainement et y adjoindre son montage. Le vernis(certains sont exellents et sans base d’acétone) doivent former la dialectrique et communiquer l’énergie enmagasinée sur les plaques tracées à l’imprimante.
    J’avais apris , un temps (matuzalem !) déjà, que par exemple, deux feuilles de papier alum. ,séparées(isolées), l’une de l’autre pas un poliane , donnait un condensateur d’énergie une fois exposé au soleil(différence de polarisation grace a la chaleur)…suffit de « pomper » le + et le moins…mais c’est autre chose encore….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité