Une batterie deux fois plus petite qu’une cellule humaine

Des chercheurs du MIT travaillent sur des micro-batteries à base de virus qui sont environ deux fois plus petites que des cellules humaines.

En utilisant une combinaison de culture de virus (qui s’assemblent tout seuls) et de lithographie douce, Paula Hammond et son équipe ont réussi à fabriquer une batterie constituée d’une cathode, d’une anode et d’un électrolyte.

Ils espèrent que leur découverte permettra notamment de développer des applications comme des capteurs et des dispositifs médicaux implantés. [MIT via Good Clean Tech via PC World]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Encore une fois félicitation à l’équipe de Gizmodo pour la qualité graphique, toujours au rendez-vous… Votre talent infographique permet toujours de mieux apprecier les propos de l’article lié… D’autant que l’exactitude du tracé et l’étude préliminaire du dessin reflète une rigueur scientifique propre aux geeks….

    …Non, pas taper !

    Bon, après, je dis ça, mais qu’est ce que je ferrai sans vous… 😉

    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité