Enquête Wired: la faute au réseau?

Les résultats de l'étude mondiale de Wired sur la vitesse de téléchargement de l'iPhone 3G sont peut-être non scientifiques, mais ils ont le mérite d'exister. La conclusion: c'est le réseau. Ou plus exactement, les problèmes de 3G de l'iPhone ne sont pas seulement liés au matériel, même si la puce 3G d'Infineon n'est peut-être pas blanche comme neige. Au moins on sait que l'antenne n'est pas en cause.

L’Allemagne et les Pays-Bas, dont les réseaux 3G sont fortement développés, affichent les vitesses 3G les plus élevées, avec une moyenne de 2Mbps. Aux Etats-Unis où la 3G est plus récente, les chiffres ne sont pas terribles. Et en France non plus.

Dans les principales zones métropolitaines américaines, la 3G est lentissime: 10 des 30 mesures effectuées sur San Francisco sont aussi lentes qu’en EDGE, traduisant des relais saturés dans des zones denses en utilisateurs (et aussi parce que AT&T a installé les équipements 3G sur ses tours 2G existantes et que ces dernières sont trop espacées pour offrir un bon débit 3G en limite de couverture).

Malgré tout, la couverture moyenne aux Etats-Unis s’établir à 990 Kbps, ce qui n’est pas si mal, sachant que la valeur maxi relevée était de 1,4Mbps. C’est toujours mieux que l’EDGE. Du moins, quand ça fonctionne.

Et en France? Les données recueillies par Wired sur le territoire français font apparaître des débits inférieurs à 500 Kbps sur le réseau d’Orange, oscillant la plupart du temps entre 200 et 400 kbps. Orange était accusé par certains utilisateurs de brider la 3G sur son réseau (merci à ceux qui nous ont alerté par e-mail sur le sujet), tout en rejetant la faute sur le téléphone d’Apple.

La forte mobilisation d’utilisateurs mécontents, et notamment ceux du forum iPhonefr.com, a mis le doigt sur le problème, appuyant là où ça faisait mal et obligeant finalement l’opérateur à s’engager à augmenter le débit à compter du 15 septembre, comme le résume cet article de Vnunet.fr, qui souligne que la 3G+ fonctionne parfaitement bien avec le même iPhone sur le réseau du concurrent SFR. Mais avec un seul utilisateur SFR participant à l’étude de Wired, le débit relevé de 486 kbps n’est pas réellement significatif. Dans le même temps, une mesure sur le réseau d’Orange en Suisse indiquait un débit entre 1,5 Mbps à Berne et 1,9 Mbps. Le téléphone d’Apple, s’il n’est pas exempt de défauts, ne doit donc pas être accusé de tous les maux, ni devenir un bouc émissaire pour masquer des réseaux insuffisamment développés, saturés d’utilisateurs ou bridés par les opérateurs.

Si vous avez envie de mettre le nez dans les chiffres, toutes les données retenues pour l’étude mondiale sont disponibles sur ce document Google. [Gadget Lab et Vnunet]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Cette news donne pas mal d’info au niveau des comparaisons entre pays.
    Donc stop de troller pour rien, t’es un rageur qui a pas assez de tune pour se payer un Smartphone et qui pleure …

    Iphone == Apple == Actualité c’est donc largement normal qu’il y est des news dessus …

    Allez grincheux … fait pas la tête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité