Des scientifiques capturent les textures 3D en un éclair

Des scientifiques de l'Université de Manchester, en Angleterre, et de la société Dolby Canada de Vancouver ont trouvé le moyen d'enregistrer les infos en 3D d'objets aux textures complexes, tout simplement à l'aide d'un flash. La nouvelle devrait vous passionner car cela signifie que les textures appliquées aux personnages et aux objets des jeux vidéos seront beaucoup plus réalistes: normalement les enregistrements de textures demandent du matériel lourd et cher, comme des scanners laser. Au contraire, cette technique utilise un peu ce que l'on retrouve en imagerie à haute gamme dynamique (HDRI): on prend deux photos de la texture, une avec flash, l'autre sans. Après, vient le traîtement des images, durant lequel chaque pixel est analysé, dans les zones d'ombre et les zones illuminées, à la fois dans la photo avec et la photo sans flash, puis ils reproduisent la profondeur 3D et les informations de couleurs de la texture.

Tout le champ est couvert et, comme c’est de la 3D, il est possible de changer l’angle d’éclairage et les ombres quand la texture est de nouveau rendue en 3D. Si ce ne sont encore que des expériences, elles sont impressionnantes et, apparemment, auraient bluffé un groupe de test qui n’a pas pu distinguer les images produites avec la technique du flash de celles réalisées aux scanners laser. La technologie était en démonstration à la conférence SIGGRAPH de Los Angeles tout récemment. [New Scientist]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. +1 H ^^

    …C’est pas mal leur jouet, on peut recréer une pièce ou un objet en quelques photos qu’on assemble directement! Ce sont les mappeurs qui vont être contents!

  2. Pour les jeux ça vas pas changer grand chose, puisqu’on fait depuis longtemps des textures à base de photo (bien plus simple à faire qu’un texture dessinée !).
    Les dernier tom clancy utilise même des images de satellites.

    Le vrai apport, c’est au niveau de la « bump map », c’est à dire les information qui donnent l’impression d’un relief léger (briques, imperfections, etc).

    Mais bon…. c’est vraiment réservé à qq textures spécifiques, et c’est pas une révolution non plus…

  3. excat thomas la normal maps est très importantes lorsqu’on veut limiter le nombre de polygones dans un niveau sans perdre les détails de la géométrie. Le relief est très compliqué et ayant plusieurs niveaux entrecroisés contrairement au bump qui est binaire noir et blanc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité