Vol en rase-mottes au dessus du désert

Quand j’étais petit, j’ai toujours voulu être pilote de chasse. Depuis, la moindre occasion est bonne pour vous parler d’avions de toutes sortes, y compris les mastodontes du ciel.

Mais il y a sans doute peu de choses plus impressionnantes qu’un avion de chasse, l’un des gadgets les plus chers au monde, en rase-mottes au dessus d’un désert et se faufilant dans des canyons.

C’est exactement ce que fait le pilote de ce Mirage français dans cette incroyable vidéo, qui méritait bien I’ve Been Everywhere de Johnny Cash en guise d’accompagnement sonore.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. YIIIIIhhhaaAAAAA !!! Oo

    Surement la meilleur vidéo impliquant un avion de chasse que j’eusse vue !
    Trop impressionant.

    Perso, quand j’ai du faire la même chose il y a quelques mois dans les douves du grand canyon j’ai pas aussi bien assuré… faut dire, la fonction caché pour piloter un avion de chasse dans google earth n’est pas tip top.

  2. Moi ce que je vois, c’est un militaire dans une machine de guerre conçue pour tuer des gens bruler du kérosène pour rien… Mais bon, chacun voit midi à sa porte…

  3. La question qui se pose c’est surtout : « A t-il le droit de faire cela ??? »

    Utiliser un avion de l’armée pour s’amuser à passer entre les canyons à la GTA style, je doute que cela soit apprécié du commandement… (ça ne l’est pas de moi, même si j’ai apprécié la vidéo : j’aurais préféré apprendre que c’était un avion d’une armée étrangère qui n’utilise pas mes impôts pour s’amuser 😉

    Même si le gars maitrise, une mauvaise appréciation ou une hésitation d’une demi seconde et c’est quelques millions d’euros qui s’envolent (et un militaire en moins^^).

  4. les manœuvre sont impressionnante mais comme Nico je sais pas s’il a le droit, quoi que faut bien décompresser un peu 😀 !! et Marcos, oui on fait la guerre avec ça mais t’es bien content d’avoir les militaires en avion de chasse pour nous protéger en cas d’attaque terroriste, n’est-ce pas ?

  5. Je suis issue de famille militaire, mon père a été officier dans l’aviation légère de l’AT, donc je peux veux garantir que ce qu’ils font est interdit. Toutefois ça n’empeche pas certain de le faire, jpeux vous dire que j’en ai entendu des histoire de délire comme ces vidéos ^^.

  6. Il s’agit d’un entrainement des plus classiques pour un pilote affecté à des missions de reconnaissance ou d’attaque au sol.
    La maîtrise du vol à très basse altitude est essentielle pour se protéger des moyens de défense anti-aériens (missiles ou canon guidés radar type ZSU)
    Cet entrainement fait partie du cursus de tout pilote d’avion d’arme avec un entrainement encore plus poussé pour les pilotes d’avion d’attaque purs comme le sepecat jaguar.
    Je pense que le film a été fait en Irak ou les avions d’attaque volaient entre 100 et 500 pieds max dans la zone de feu.

  7. nooo dédé tu m’as devancé !!
    Ca m’entonne d’ailleurs que personne avant ait fait la remarque !! On dirait trop trop trop la course de modules dans star wars !! ^^
    Mais bon quand on regarde l’ombre en fait il ne passe pas si pres que mais ca rete vraiment impressionnant !! ^^

  8. Vol en rase-mottes au dessus du désert
    Ou du comment l’armée recrute malgré elle ceux qui veulent se tuer pour se sentir vivre,
    Et du pourquoi le ministère de la culture/recherche/…/éducation manque de fond.

  9. pour faire reference à certain qui se plaigne pour leurs impots ou à d autre qui precise que c est interdit , il s agit d une recompilation d une video beaucoup plus longue, et il me semble que les pilotes ont ete punis, en ce qui concerne les videos , je trouve cela magnifique , et puis bruler du kerozene ce n est pas grand chose à coté des millions mis par les fenetres dans d autres secteurs, et pour ce qui trouve injustifié le budget des armées , je les invite à lire les differents rapports sur le budget de la France et à s interesser à la facon dont le budget est « reellement » alloué aux differentes armes, effectivement quand on debloque des millions pour certaines categories socio professionnelles suite à des greves , il faut bien trouver l argent quelques parts…

  10. Il circule pas mal de vidéos de pilotes français dans de telles « configurations » de vol (voir « MIrage low flight », « F1 en CHAD WILD FLY » ou encore l’impressionnante « Flying Mirage », toutes les 3 sur Youtube).

    C’est un peu une coutume, mais c’est aussi un démarche volontaire (lorsqu’encadrée) qui répond à 3 exigences :
    – Permettre l’entrainement à la pénétration très basse altitude, indispensable pour tout pilote de chasse.
    Celle-ci permet en outre de tester en situation et mieux comprendre l’ensemble des fonctions du radar de suivi de terrain équipant notamment les Mirages 2000 ; (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le slalom en canyon ne fait pas partie du cursus… par contre, la fin de la vidéo avec les mirages F1 a été réalisée dans le cadre d’une mission d’entraînement vol à très basse altitude aux allures de meeting un peu sauvage)

    – Véhiculer l’image d’avions maniables, sécurisants, fiables et précis, auprès des autres armées du monde.
    C’est une démarche promotionnelle, une opération de communication institutionnelle qui ne dit pas son nom, en quelque sorte, et n’emprunte pas les canaux habituels du marketing (la vidéo Flying Mirage » l’illustre très bien, qui met en scène un Jaguar, un Mirage F1 et un Mirage 2000 en patrouille serrée le long des côtes françaises. plus encadré, tu meurs ! ).
    Comme une bonne partie des décideurs ou consultants techniques lors des négociations avant acquisition d’appareils sont d’anciens pilotes de chasse, le côté « ludique » voire « excitant » de la machine leur cause directement. (évidemment, ce n’est pas le critère principal, mais c’est comme pour choisir une voiture de flotte que l’on veut statutaire : ça fait toujours son petit effet, question d’image…) ;

    – Diffuser l’idée que les pilotes français sont « fous » et particulièrement brillants aux commandes de tels appareils.
    Je sais, cela fait sourire et je me fais généralement traiter de naïf lorsque je commence comme ça, et pourtant.
    A l’instar des russes qui jouent de leur image de pilotes toujours à la limite (avec ou sans Vodka, pour le plaisir de l’image d’Epinal), les français sont qualifiés de « crazy pilots » par les américains eux mêmes, sans pour autant que leur professionnalisme soit remis en cause par ailleurs.

    Après, il existe toujours des vols « sauvages » comme celui-ci semble-t-il, qui s’effectuent entre autres lors des convoyages des appareils vers leurs nouvelles bases d’affectation en opérations extérieures, ou lors des vols de validation après révision générale.
    Mais c’est relativement rare, comparativement : la perte radar d’un avion est généralement très peu goûté par l’Armée, même pour 30 secondes, quelque soit le pays survolé…
    Rassurez-vous, il en circule d’autres sur les armées allemande, suisse, norvégienne, etc.

    En ce qui concerne la morale… il ne s’agit pas de jouets mais d’engins sérieux qui nécessitent des pilotes (sur)entraînés pour pouvoir faire face aux situations de guerre.

    Et il faut en quelque part être « un peu » casse-cou pour décider de s’envoyer en l’air à 600 km/h en ras-mottes assis sur une bombe à kérosène avec un manche à balais en main, donc la promotion est en partie adaptée.
    Ce sont rarement les futurs « experts comptables » ou les prochains « conseillers en droit des affaires » qui se destinent à ce type de carrière, ceci soit dit sans remettre en question le professionnalisme exigé par ailleurs pour chacun de ces 3 métiers.

    Quant au coût, ne soyons pas naïfs, le dicton qui dit que pour avoir la paix, il faut préparer la guerre, n’est pas un message né à la fin des années 50, mais bien un constat sur 3000 ans d’histoire des civilisations.
    On peut être utopiste, comme je le suis, et ne pas pour autant jouer les innocents béats.
    Alors certes, je préfèrerais que cet argent aille au pouvoir d’achat (même pas dans celui des autres, non, juste le mien), il n’empêche : c’est loin d’être un gaspillage, et les budgets de l’Armée de l’Air sont tout sauf pharaoniques.

    Il n’y a qu’en terme d’écologie où ça devient réellement franchement déplacé… tout comme la voiture et pas mal d’autres choses, mais c’est une autre histoire, qui vole elle aussi pas haut, pas droit et plutôt à fond les manettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité