Des super-condensateurs en nanotubes de carbone pour remplacer les vieilles batteries

Les nanotubes de carbone sont de surprenants super-matériaux et il semblerait que leur application en tant que super-condensateurs pourrait jouer un grand rôle dans les technologies poussiéreuses des batteries. Des scientifiques de l'Université du Texas, à Dallas, ont inventé une technique pour réaliser des super-condensateurs par enchevêtrements de nanotubes de carbone dans un polymère. Les batteries chimiques et les condensateurs stockent les charges électriques de différentes manières, mais les super-condensateurs issus des nanotechnologies pourraient stocker plus d'énergie dans un espace plus confiné, sans les dangers liés aux systèmes chimiques. Avec de plus en plus de voitures hybrides en production, ce sont d'excellentes nouvelles. Et apparemment la technologie serait facile à mettre en place à 'échelle industrielle. Mais que demande le peuple? [Physorg - The Inquirer en français]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. depuis le temps qu’on nous annonce des trucs et des machins révolutionnaires pour bientôt, j’ai l’impression qu’on nous prend un peu pour des c.ns.

    Alors c’est pour quand ces batteries ???

  2. un article lu quelque part parlait de risques sanitaires identiques a l amiante pour ces nano tubes carbone, leur fribrosite etant etonnement ressemblante…

  3. En même temps le lithium de nos batteries n’est forcément bon pour la santé … si c’est un truc cancérigène je vois pas où est le problème a moins de s’amuser a ouvrir et lécher sa batteries de portable ^^

  4. …ça n’arrivera pas de si tôt. Ca fait depuis longtemps que l’on pourrait tous rouler à l’eau. Vous pouvez déjà rouler à l’huile au passage, simplement en la décantant, puis en la filtrant (voir oliomobile).

    Le pétrole gère toute la planète, notre système économique se repose là-dessus. Tant qu’il y en aura, nos poubelles rouleront avec ça.
    Et certains me diront « mais y’en a plus tant que ça ».
    Ben si, et quand certaines ressources n’était pas intéressante hier, elles le son aujourd’hui parce que le prix du pétrole grimpe. Par exemple, maintenant on retire du pétrole du sable au Canada, et ce gisement est d’une capacité hallucinante (d’où l’a possible attaque des USA envers le Canada dans le future :) ). Ce traitement était trop coûteux autrefois, mais maintenant avec un baril au-dessus de 100 donuts, ça devient faisable.

    En plus de tout ça il y a quelque chose de magic dans l’or noir. La planète se réchauffe, l’antarctique aussi, ce qui laisse place à de nouveaux gisements que l’on ne pouvait pas atteindre jusqu’à l’or. Donc on trouve du pétrole comme si il en pleu(v)rait. C’est le cas aussi de touts ces lacs en zones sèches, comme en Afrique par exemple, qui laissent et laisseront place à de belles marres de sédiments toutes bonnes à être forées.
    De toute façon quand le pétrole se s’amenuise, il monte en valeur, ce qui donne droit à plus de moyens pour forer plus profond ou exploiter des ressources pétrolières qui n’étaient pas intéressantes jusque là.
    C’est inévitable, la planète se réchauffera de plus en plus. Les glaciers, en fondant, libèrent bien plus de CO2 que prévu. Le pire c’est que dans tout ça on alarme les gens en leur disant qu’ils sont fautifs. Qu’ils doivent payer une taxe pour leurs pollutions.
    Si vous voulez faire quelque chose de bien et qui ne coûte rien. Gonflez vos pneus à 2.6 au lieu des malheureux 2.2 ou 2.4 tout le temps rabâchés sur les panneaux d’autoroute.
    Vous économiserez 30% de votre carburant. Vous avez déjà roulé avec un pneu dégonflé en vélo ? Ca rame hein… ben là c’est pareil.

  5. C’est vrai, on va pas ouvrir les piles pour les lécher, mais faut quand même penser à blinder ces futurs condos aux nanotubes pour qu’ils ne s’éventrent pas lors des collisions.

    En gros, pour rouler à l’électricité, il faut pouvoir stocker 3 mégawatts, pour un moteur de 11 chevaux fiscaux, afin qu’il puisse parcourir ses 600 kilomètres tranquille…

    Et puis il faut aussi penser au système de recharge, car un condo se comporte paradoxalement comme un court circuit lorsqu’il n’est pas chargé, il absorbe l’énergie comme tonton Popaul son ballon de grenache : d’un trait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité