Combien faut-il d’ingénieurs Google pour donner l’heure?

Nous étions tous très emballés par l’annonce d’Android. Pas parce que son design physique est particulièrement attractif. En réalité, c’est un design banal et sans âme. Pas à cause de l’interface utilisateur, qui ressemble à première vue à un mélange entre une Nintendo DS et le gestionnaire de programmes de Windows des années 90. Non, nous étions surtout très emballés par le fait que ce téléphone pouvait être un sérieux challenger à la domination croissante d’Apple. Mais en regardant plus attentivement cette image, nous avons compris que le G1 ne constituait en aucun cas une menace pour Apple.

Le problème de ce montage promotionnel est évident: l’horloge analogique indique 09h11 mais la pendule numérique affiche 02h47.

Oui, c’est un problème trivial. Mais c’est aussi un problème évident. Ceci est l’une de leurs principales images promotionnelles, qui montre en outre un G1 de T-Mobile avec ce qui semble être un écran cassé, et ils n’ont pas réussi à la finaliser correctement. Le problème des horloges n’aurait jamais échappé à l’attention féroce d’Apple pour les détails, mais ce n’est pas tant l’image elle-même qui est si troublante. C’est ce qu’elle symbolise, et ce qui manque à Android à des niveaux plus fondamentaux: l’attention portée aux détails.

Observez ces images ou regardez à nouveau la vidéo montrant l’interface, et vous ferez le même constat que nous: chaque élément semble provenir d’un appareil complètement différent.

Les polices de caractères changent d’un endroit à l’autre, donnant une impression d’incohérence à l’ensemble de l’interface. On constate la même chose avec les couleurs: on passe de la couleur sur blanc à la couleur sur noir, à des marrons combinés avec des verts et des bleus, puis au vert sur blanc. Le problème est identique avec la manière dont les éléments graphiques sont traités: parfois en couleurs pleines, parfois en dégradés. Même la forme et la taille des widgets semble arbitraire. Et même les icônes sont affectées, avec un traitement différent en aplat et en fausse 3D, ce qui ajoute à la confusion générale.

Peut-être que l’explication de ce manque apparent de cohérence est lié au principe de design par comité d’Android, un problème qui semble affecter beaucoup d’applications Google et la plupart des projets open source. D’où la question: combien faut-il d’ingénieurs Google pour donner l’heure correctement?

Les problèmes de l’interface utilisateur sont source de confusion, et gâchent complètement l’expérience utilisateur. Un téléphone gris avec une interface moche et un manque de soin apporté aux détails n’est pas la meilleure recette pour attirer et séduire les consommateurs, qui resteront sur une première impression négative, et auront du mal à entendre ensuite que l’Android Market est très cool ou que la plateforme Android est très ouverte.

Que nous l’acceptions ou pas, le téléphone portable est aujourd’hui une part très personnelle de notre vie, et la connexion émotionnelle avec ce morceau de plastique communiquant joue un rôle essentiel dans la décision d’achat. Un rôle suffisant pour que des gens fassent la queue pendant des jours devant un magasin pour être certain d’avoir le produit. La preuve est que l’iPhone manque encore de plusieurs fonctionnalités dont les clients voudraient pouvoir disposer, mais ils s’en accommodent pourtant car le téléphone est très soigné, avec un soin porté à tous les détails, depuis l’interface utilisateur jusqu’au packaging.

Est-ce que les consommateurs normaux seront convaincus malgré l’apparente incohérence et tous les petits détails agaçants de l’interface utilisateur d’Android? Ou passeront-ils leur tour, et continueront-ils à être hypnotisés par des appareils comme l’iPhone, qui propose la plupart des fonctionnalités qu’ils attendent dans un séduisant écrin? Au final, le fait est que le soin apporté aux détails est précisément ce qui fait la différence entre les produits arrrrghhhh et les produits mmmmmouais bof. Nous espérons sincèrement que la talentueuse communauté de développeurs et de designers va rapidement sortir des skins de toute beauté pour ce téléphone. Car en l’état actuel, c’est plutôt rédhibitoire.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Rohhh, ils ont juste inversé les aiguilles !!! la ptite et la grande, stout ! enfin presque, elle devrait etre plus pret du 3 aussi…

    bon d’accord … merdouillage :p

  2. C’est dingue comme on casse du sucre sur le dos du G1, alors que sur certains points on pourrait en dire autant sur l’iphone que certains idéalise un peu trop.

    Laissons le temps à l’androïd de mûrir un peu !

  3. J’aurais tant aimé un article du même genre sur l’iphone, parce qu’au final il y a de quoi, parce que certe l’interface est plus léchée, mais ce qu’il y a dedans… ^^
    [troll inside]

  4. iPhone ? Belle machine belle interface mais : la même pour tout monde. Pas d’individualisme ! Moi j’appele ça : « la pensé unique » et c’est ce qui m’agace le plus chez Apple comme chez Microsoft. (De la même façon que le langage conditionne la pensée, l’outil conditionne le geste…)

  5. Attendez, c’est un constat général : cette machine ne suscite aucune passion ou emballement de ceux qui l’ont vue et testée. C’est un méga flop : google sort une machine mal ficelée et moche, alors que tout le monde bavait depuis des mois. Ils n’ont pas profiter de l’attente et l’intérêt qu’ils avaient générés. Mega flop pour moi, pour mega daube (par rapport à ce que l’on attendait) ! Moi qui ne suis pas pro apple, l’iphone killer n’est pas encore né !!!

  6. « Laissons le temps à l’androïd de mûrir un peu ! »

    C’est drôle, j’ai dit la même chose pour l’iphone, et je me suis fait lyncher.

    On veut bien attendre de corrige rl’imperfection du libre, mais pas de apple, on ne traite pas tout le monde de la même manière, c’est étonant :)

    enfin bon, même si ce telephone n’est pas parfait, il a l’avantage d’etre soutenus par la communautée du libre, et mettra un peu de concurrence, ca ne peut que faire du bien, espérons qu’il va grandir un peu, et ne pas faire comme apple, essuyer les platres d’un iphone V1 a qui il manquait beaucoup de trucs (avis personnel)

  7. euhh, il y a aujourd’hui à bloc d’app. qui permettent de personnaliser l’iphone, encore et encore des critiques de personnes qui n’ont pas la machine…les fond d’écran, les icones, et plein de soft gratuit ou payant…
    tchusss aux personnes qui l’on et restez bien ds votre petite boite pour les autres !!

  8. Mais mon dieu, mais gizmodo, mais arrêtez. Depuis 2 jours ça taille dans tous les sens. La rumeur (jamais réfutée d’ailleurs) que gizmodo est une filiale d’apple se confirme de plus en plus…ça devient insupportable ces portraits-charge contre tous les autres concurrents…

    Non mais sérieux il rime à quoi cet article, genre l’heure est pas la même, et la police est pas unique. J’ai bien aimé le post sur la pensée unique : c’est exactement ça en fait. Si c’est pas copie conforme de l’Iphone, c’est nul. Or c’est justement ce que je veux pas personnellement. Ras-le-bol du monde BOBO d’apple hyper-prétentieux : itunes, imac, iphone,…un modèle, un design,…tout est verrouillé, tous est en vase clos. Certes c’est beau et plutôt bien foutu mais désolé ça me fait pas rêver. je donne pas dans le pré-mâché, pré-digéré, tout blanc, tout lisse,…

    En fait le PC-user reconnait l’intérêt des macs, mais n’en veut pas, car ça ne correspond pas à ses goûts. Le MAC-user est lui persuadé de détenir la vérité. C’est bien ça qui me dérange.

  9. A peine sorti, à peine testé, déjà plombé.
    Chez Gizmodo, pas de pitié si tu t’appelles pas Apple…

    Vous oubliez rapidement les problèmes de la V1 de l’IPhone vite remplacé par une V2.
    Et je me souviens pourtant du buzz que vous aviez organisé autour de ce produit pur marketing.

    Ahh, l’Amour rend aveugle comme on dit.

    Voilà, j’ouvre les hostilités, festivités. (apparemment, ça fait de l’audience pour Gizmodo nous dit Fred alors il ne m’en voudra pas… 😉 )

  10. Alors, tout d’abord, immeeeense deception pour moi que ce G1… Pas vraiment niveau logiciel, mais plutôt matériel…

    Comme beaucoup de gens, j’en attendais beaucoup d’Androïd, et tout d’abord cet esprit Open-Source qui est si cher aux possesseurs de smartphones…

    Donc niveau logiciel, ça atteinds pas des sommets, mais y’a du potentiel… On retrouve assez logiquement une bonne partie des appli basé sur Gmail et Google Maps… Par la suite, pas vraiment de grande révolution, et au final une conférence qui n’apprends pas vraiment grand chose…

    Reste à voir la communauté de développeur, et également si ils ont décidé de continuer à laisser le « app-store » avec des softs en dépots libres, où de tout de même filtrer un minimum les applets… Mais quand on voit XDA, je me fait pas trop d’inquiétude…

    Mais alors, niveau matériel ?!? Google a décidé de dégouter l’utilisateur lambda de Androïd ou quoi !!!

    Un téléphone au design desuet, un aspect plastique et surfait vraiment moche, un choix d’agencement clavier / ecran / boutons très très special…
    Un clavier complet, certes, mais alors, quelle perte de place… Le clavier de mon HTC Wizard est plus ergonomique que celui ci, et deux fois moins grand… et on voit pendant la vidéo comment le mec galère a taper une adresse mail (ou alors il le fait exprès, mais où est l’intêret ?)

    Pas de vidéo, pas de prise jack, pas de multi-touch, une brique quand même niveau design, pas de synchro au pc, obligation de reseter totalement le G1 pour passer sur un autre compte google (hallucinant ça quand même !!! paye ton open-source)…

    Personnellement, je trouve tout cela limite limite… Surtout pour une présentation d’un nouvel OS mobile, et donc d’un nouveau type de mobile dans un sens…

    Une interface assez banale au final, rien de vraiment révolutionnaire, des choix de chartes graphiques multiples, une impression de non-fini, bref, on dirait un ensemble de fonctions mal soudées, et mal intégrés les unes aux autres…

    Enfin, Google semble avoir oublié que la plupart des utilisateurs de smartphones sont loin de connaitre ne serait ce que ce qu’est une ligne de code, et que ce qui les tente, c’est une interface ergonomique, réactive, tactile, un design assez cool, bref l’aspect esthétique du téléphone compte beaucoup tout de même…

    Je ne comprends donc pas leur technique de vente, grosso modo, avec le buzz monstrueux qu’ils ont fait pour Androïd, et dont bénéficie Google dernièrement avec Chrome, ils avaient moyen de toucher un large public, et de jouer pour un premier smartphone plus sur l’exterieur que sur l’interieur, qui s’affinerait par la suite avec une communauté de développeurs grandissante.
    Mais là, la plupart des gens vont se détourner et repartir sur du WM ou du Symbian… ou aussi >_< sur du Apple OS…

    Bref, une très cruelle déception pour moi… On va attendre 1 an ou 2… ou un portage sur des smartphones déja sortis, mais ce G1, j’oublie…

    A la limite de me rabattre sur OpenMoko et leur Neo FreeRunner.

  11. « Combien faut-il d’ingénieurs Google pour donner l’heure? »
    ça annonce la couleur! Combien a-t-il fallut d’ingénieurs Apple pour avoir un GPS qui marche une fois le produit vendu? Hmm?
    Rien ne dit que les screenshots pour la promo sont révélateur de l’état de dev’…

  12. Je persiste, mais pour moi, le seul lien qui rapproche / met en concurrence l’iPhone et le G1, c’est la volonté de réformer l’expérience « téléphonie » telle qu’elle était connue jusqu’alors.

    A part cela, il ne sont pas, et ne seront pas en concurrence directe.

    – Apple joue principalement sur le téléphone œuvre d’art et expérience esthétique : une niche de marché basée essentiellement sur l’image de marque, à la fois revendication du droità avoir du goût et/ou volonté affirmée de pouvoir frimer en société (c’est selon, mais je provoque, je sais), volontairement élitiste et cher.

    – Google mise sur le grand public et la communauté libre pour populariser un OS qui se veut plus ouvert, malléable, trans-plateformes et évolutif : beaucoup d’idées techniques, des logiciels novateurs, une foison d’applications mises à disposition par tout développeur en herbe, sans réel contrôle ni volonté (possibilité) de normalisation, un prix à terme abordable, pour les fans de personnalisation et parfois aussi, de bidouille.

    – Microsoft misera (devrait miser) avec son Windows 7 sur les applications standard et utiles au travail (développées par les éditeurs eux mêmes), comme extension d’un outil professionnel, et ouvrira la porte au multimédia et à ses outils communautaires (dont le Windows Live dans sa totalité) au fur et à mesure des innovations des 2 autres.

    Même si les 3 permettent de surfer sur Internet et de téléphoner (enfin… normalement), ils seront complémentaires et suivent une philosophie différente.

    J’aurais bien tenté une comparaison avec Porsche (Apple), Volkswagen (Microsoft) et Smart (Androïd) mais je ne suis pas certain que cette dernière soit la bonne comparaison (peut être la Twingo 1ère du nom serait plus approchante), mais bref, c’est un peu l’idée.
    3 marchés pour 3 publics différents. 3 plateformes qui s’apporteront mutuellement, se concurrenceront à la marge et permettront finalement à elles 3 à tout un chacun de trouver ce qui lui convient le mieux.
    Enjoy !!

    En attendant, G1 nous a sorti un truc pas fini, du moins de mon point de vue, et c’est une ânerie monumentale autant qu’une erreur marketing. Certains aspects frisent la faute professionnelle, quand on connaît les investissements faits et ce que coûte commercialement quasi-systématiquement ce genre de plaisanterie : environ 6 mois de méventes et un « Wait & See » sceptique.

    Ça fait cher l’absence de finition. Loi de Pareto ou pas, on engage pas de telles sommes pour le plaisir de se tirer dans le pied à la fin.

  13. C’est un fake cette news ?

    « Olol Android c’est l’échec ya un micro bug sur l’heure et ya des interfaces variés rofl »

    C’est confirmé, utiliser un iPhone cause le cancer du cerveau 3 fois plus vite qu’un appareil standard.

  14. Pfff !

    Google sait très bien faire du « joli » aussi. Il suffit d’aller sur http://www.google.com pour voir qu’ils peuvent être aussi fort qu’Apple au niveau graphisme / design.

    Et pour l’iPhone, c’est joli certes mais c’est creux. Suffit de prendre l’agenda : y’a plein de belles roulettes qui tournent pour choisir l’heure de réunion, mais coté ergonomie c’est zéro. Faut 3 heures pour saisir un rendez-vous. C’eut été beaucoup plus facile de sélectionner avec le doigt un créneau horaire sur la vue journée, puis d’appuyer sur +. Et je ne parle même pas de la vue hebdomadaire inexistante. Le calendrier de mon Palm de 1998 est plus puissant.

  15. je suis d’accord dans le fond de l’article, que ce qui fait la force d’apple c’est l’ergonomie et l’aspect visuel de l’objet ( pas pro apple, dieu sait comment je hais ce téléphone).
    Google aurait du faire comme leur moteur de recherche, un truc simple, epurée, mais là les petit détails n’ont pas était bien revu,
    de toutes façon google avait prévenu qu’il manquerait des fonctionnalité etc… donc :
    Wait and See

  16. vive l’iPhone alors les amis 😀

    HEY GOOGLE

    tu a perdue 2 fois une pour ton navigateur et une pour ton portable

    et oui chaque grande marque a ces point fort faible 😀

  17. Juste petite info qui a l’air d’avoir été oubliée : ce tel n’est que le 1er avec android dessus, ne pas encore et toujours comparer à l’iphone.
    Android est une plateforme qui sera utilisée sur de nombreux téléphones, dont des tactiles, celui la est peut être moche et mal foutu (enfin c’est l’impression énorme donnée par cet article, pas du tout celle qu’on peut lire ailleurs, mais d’un coté tant mieux si tout le monde ne dit pas la meme chose, ça serait chiant sinon).

    Pour finir, Gizmodo est un site sur les gadgets, l’iphone est un gadget, ce téléphone la un peu moins, on peut vraiment en faire quelque chose d’utile 😉

  18. @Clement : Pour info ça ne se limite pas à l’iPhone. Tous les produits Apple depuis 30 ans affichent systématiquement 9h42 sur les plaquettes publicitaires.

  19. Gizmodo et Apple de mèche? Ca n’a rien d’une rumeur…

    Il ne faudrait surtout pas décevoir Steeve Jobs qui déclare que Gizmodo et Engaget sont ses blogs préféré et pouvoir continuer ainsi à se faire de la publicité par échange de bons procédés. En marketing ça s’appelle de la promotion croisée ou cross marketing.

    Et si on creuse un peu plus, on découvre que Gizmodo a été co-fondé par Peter Rojas, qui n’est autre que le cofondateur d’Engadget.

    Maintenant de mon propre avis, ça ne m’étonnerai pas que Peter Rojas et Steeve Jobs se fasse une petite bouffe de temps en temps, mais bon, je dis ça, je dis rien…

    source :
    http://valleywag.com/tech/cross_promotion/steve-jobs-favorite-gadget-blog-264860.php
    http://en.wikipedia.org/wiki/Engadget

  20. C’est justement là où l’on voit le soucis du détail chez Apple qui fait cruellement défaut à ce gPhone et dont parle l’article d’ailleurs 😉

  21. Tout ça, finalement, quelle importance ?
    Perso, je possède un iPhone, je ne frime pas, je n’en parle pas en société, je m’en sers, c’est tout.
    Le reste, Pffffffffff…

  22. et tu as bien raison. on peut malgré tout avoir un iphone et être quelqu’un d’équilibré !

    D’ailleurs, malgré tout le « mal » que je pense d’apple et de son système commerical, je vais finir par m’acheter un iphone si htc n’améliore pas ses OS, ou qu’android n’est pas aussi flexible et efficace qu’on l’espère.

  23. Pour la comparaison avec l iphone… j’en ai un (un 3G) avant j ai eu un N82 et encore avant un N95. J ai adoré le N95(le N82 a été une sombre m***** pour moi) j’etais donc sceptique sur cet iphone 3g… Les specs etaient moins bonnes qu’un N95. Pourtant, apres 1mois et demi, j’avoue que j en suis toujours satisfait. Autant que mon ex N95.
    Bref, tout ca pour dire que, Apple a sorti un telephone vraiment impressionnant pour leurs premier telephone! Alors que Google, pour son premier telephone, sort une m***** sans fond… simplement pour mettre en place une plate-forme de diffusion de publicité.
    On a donc beau critiquer apple, je n’ai jamais eu un pop-up sur mon iphone pour m’inciter a acheter des produits hyper ciblés.

  24. Il a acheté un produit qui semble correspondre à ses besoins/désirs. Ou est le problème ?

    Tu ne serait pas du genre « vous achetez à manger pour tous les jours parce que le marketing vous a fait croire que vous le deviez… ! » ????

  25. Les messages comportant des insultes envers les autres lecteurs sont modérés ou supprimés. Idem pour les messages au vocabulaire trop peu châtié ou ceux rédigés en style sms.

  26. Ce que montre cet écran dévoilant un problème d’heure, que l’on retrouve sur d’autres captures d’écran promotionnelles d’Android, c’est que manifestement, il s’agit d’un montage Photoshop (ou Gimp ???) et non d’une capture d’écran réelle en situation. Cela montre donc un produit sorti alors qu’il n’était même pas prêt pour servir aux documents marketing, même pour la page de démarrage.

  27. Vous etes penibles a toujours dénigré les articles de Gizmodo …
    C’est marrant, dans cet article http://www.gizmodo.fr/2008/09/23/premiere-prise-en-main-de-landroid-g1-de-t-mobile.html#more-22339 .On fait des compliments sur le G1, et il n’y a que deux commentaires. Comme quoi Gizmodo n’ensense pas que l’iPhone.
    Et perso je trouve l’iPhone très réussi, ergonomique, beau et j’y install toute les applis que je veux ! Il manque des fonctionnalités, je le sais, alors je fais avec. Alors maintenant si Google n’a pas le soucis du détail d’Apple, tanpis pour eux s’ils se gauffrent avec leur téléphone.

    En tout cas les plus pathétique sont ceux qui font des commentaires quotidiens pour dire que Gizmodo est m**dique, mais ils reviennent tous les jours …

    Vive les gadgets, les nouvelles technologies, les futilités, donc vive Gizmodo !

  28. @Mat : non, moi je suis du genre à conjuguer correctement le verbe « être »

    ouah! je me suis fait censurer un post, ironique soit dit en passant, soi-disant grossier où je disais juste que gizmodo faisait de la pub à mort pour l’iphone. J’ai aussi utilisé le terme « crétin » de manière provocante. Mais je ne suis pas sûr que ça soit cette dernière partie que Gizmodo a trouvée insultante.

  29. @Theos : vive les raccourcis. On n’a pas dit « Gizmodo c’est nul ».

    Moi aussi j’adore ce site, et j’y reviens tous les jours me tenir au courant.

  30. Moluk > C’est uniquement à cause du terme « crétin » dirigé vers un autre lecteur que ton post a été supprimé. Dommage, car le reste était plutôt à propos. Je t’invite donc à reposter le reste si tu le souhaites.

  31. Art-now > Oui, exactement. On appelle ça le libre. Et on avait déjà un avant goût du résultat avec les environnements applicatifs GNU/Linux, dont pas une seule application ne suit exactement les même recommandations en terme de cohérence de l’IHM.

    C’est l’un des inconvénients d’un mode contributif aussi étendu, et la raison même pour laquelle le libre n’arrive pas a réellement prendre du terrain sur le monde proprio.

    Trop geek quoi, pas assez pensé pour l’utilisateur.

  32. C’est toute la différence entre une démocratie et une dictature: dans la première, la liberté est totale ce qui engendre diversité et bordel, alors que dans l’autre, un chef organise tout suivant UN schéma, efficace mais forcément frustrant…

  33. Aristide > Tu confonds démocratie et anarchie je crois…

    Perso je pense que les deux sont des démocraties, seulement l’une a pour principe d’accepter tout et n’importe quoi (au plaisir de la majorité des développeurs), l’autre a pour principe d’accepter ce qui leur parait vraiment intéressant (au plaisir de la majorité des utilisateurs).

    L’un est orienté geek, l’autre grand public. Faut pas chercher plus loin. Tand qu’il n’y aura pas de ligne directrice forte dans le monde libre pour concevoir ds interfaces cohérentes et utilisables par tous sans se poser de question, on continuera à avoir des choses aussi hétérogènes que Firefox, Blender, Gimp, ou encore OOo, sans parler de KDE vs Gnome, etc, etc… Je crois que le libre ne sortira jamais de son anarchie.

    C’est comme en politique, quand ils se séparent tous pour chacun proposer un projet de… rassemblement ! Absurde !! C’est triste de voir des choses comme ça…

  34. Mais ce n’est rien .Vous ne parlez pas de l’horloge linux qui modifie le bios et qui quand on reboot fout la zone sous windows .

    Linux et l’heure c’est une chose inconcevable .

  35. Votre erreur (pour rester poli) c’est que vous partez d’un postulat de départ stupide consistant à prendre Apple comme modèle. Mais il est vrai que si on suit votre logique de la sorte, vous avez 100% raison : android est un ratage total car il ne ressemble en rien à l’OS de Apple :)
    Vive la pensée unique.

  36. Leur postulat de départ c’est de définir un bon produit pour l’utilisateur comme étant un produit facile à utiliser et cohérent, bref, un produit pensé POUR l’utilisateur.

    Il se trouve qu’Apple est un modèle dans le genre (ce sont eux qui ont établis il y a 30 ans les guidlines des IHM modernes après avoir racheté l’équipe de Xerox qui bossait sur les interfaces souris/fenêtres pour ordinateurs personnels).

    Là, il se trouve qu’avec Androïd on est en présence d’un modèle A NE PAS SUIVRE, dans lequel aucune cohérence générale d’interface n’est respectée, pas même le design d’un simple bouton (carré ? arrondi ? rond ? gros ? petit ?), d’un cadre de fenêtre (blanc ? noir ? coloré ?), ou encore de « feuille de style » définissant les polices de caractères à utiliser pour chaque sémantique dans toutes les applications.

    Pour résumer, Androïd ressemble encore trop au même foutoir qu’est le monde GNU/Linux, et pour lequel personne n’arrive à comprendre qu’un produit doit être pensé POUR L’UTILISATEUR. Il doit s’intégrer dans un contexte graphique et sémantique cohérent, dans lequel l’utilisateur n’aura pas à se poser la moindre quelqtion quand au comportement de tel ou tel élément d’interface.

    Tout est important. De la forme des éléments à leur emplacement en passant par leur couleur, leur taille, ou encore leur respect de règles communes de comportement. Chacune de ces composantes peut d’ailleurs varier en fonction du mode d’utilisation (par exemple portrait ou paysage, utilisation au stylet ou au doigt, utilisation à une main ou à deux, etc…).

    Alors que ça te plaise ou non, cet article met le doigt sur un point crutial du domaine de l’interaction hommes/machines, et montre en quoi Androïd semble, aujourd’hui tout du moins, échoué là où l’on pouvait s’attendre à ce qu’il réussise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité