Les nanotubes prêts à remplacer l’acier

On vous parle de nanotubes de carbone depuis un bon moment, avec dans l'idée qu'ils représentent le matériau de l'avenir capable de tous les miracles, mais voici qu'un nouveau développement dans leur système de production risque de les faire rapidement passer de l'état de "future technologie" à bien plus concret. Les travaux de l'équipe du CSIRO et de l'Université du Texas à Dallas promettent des développements commerciaux de feuilles de nanotubes de carbone "textiles", au rythme de 7 mètres à la minute.

Et ce ne sont pas des tricots à l’ancienne: les feuilles sont transparentes et bien plus solides que des feuilles de métal. La technique consiste à faire pousser des « forêts » de nanotubes qui s’auto-assemblent, comme l’explique le magazine Science. Si tout ce qu’on nous dit est vrai, des matériaux nanotubes pourraient très bientôt remlacer le métal, même si l’on se demande quelle impression cela nous fera de voler dans un avion transparent. [Physorg]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. le carbone peut présenter plusieurs forme, selon leur liaison entre eux.
    dans une mine de crayon et un diamant, ben c’est que du carbone, mais pas la même structure.
    je devrait reprendre mon cours de physique avec les chaine carboné :-O

  2. (TotoFaitDuVeloEnCarbone) Le carbone brûle difficilement, même sous forme graphite.

    (freed) Oui, mais ce qui change, c’est l’arrangement cristallin. Tout comme les buckminster-fullerènes, c’est le fait que les carbones s’assemblent en structures nécessitant beaucoup d’énergie pour être détruites qui rend ces matériaux si résistants.

    Bientôt la cité de verre ne sera plus une utopie, les fullerènes pour les structures, les vêtements et les véhicules ; les aérogèles de silice pour l’isolation. Il ne manque plus que des supraconducteurs à température ambiante pour que ce soit parfait (mais pas le réacteur nucléaire dans la cave, je préfère des tuyaux d’alimentation en hydrogène).

  3. j’ai lu quelque part qu’on ne sait toujours pas si ces nano-tubes ne sont pas polluants, et surtout s’ils ne présentent pas un danger pour la santé. En effet, s’ils se désagrègent -après tout rien ne prouve que ça ne peut pas arriver sous certaines conditions- ,et entrent dans le coprs humain, celui-ci risque de ne pas pouvoir les éliminer…

  4. @Alex,

    effectivement on craint que les matériaux en nanotubes de carbone déclenche un second effet amiante. En effet comme pour l’amiante ce n’est pas le matériau intact qui est dangereux mais celui abimé. Or justement les structures de nanotubes sont assez semblables aux structures fibreuses des matériaux en amiante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité