Un kilomètre d’étages empilés les uns sur les autres

Voici un nouveau projet fou pour un Dubai qui ne semble pas connaître la crise: avec plus d’un kilomètre de haut, la tour Nakheel dominera très largement toutes les tours voisines. Lorsqu’elle sera achevée dans une dizaine d’années, elle sera le monolithe le plus élevé de Dubai et aussi le plus grand gratte-ciel au monde.

Ces bâtiments vertigineux imposent des contraintes de construction parfois surprenantes, et créent aussi un mode de fonctionnement basé sur une forte verticalité, alors que le développement urbain s’est traditionnellement bâti sur le plan horizontal.

Si ce genre de construction est appelé à se multiplier, notre manière de nous orienter dans les grands ensembles devra radicalement changer. [Daily Telegraph]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est marrant car il y a quelques années j’avais entendu un architecte expliquer qu’on ne pourrait jamais construire de tours de 1000m de cette forme en raison de contraintes techniques ! Les choses évoluent vite…

  2. Une structure comme celle ci est idiote. Il faut un tel nombres d’ascenseur pour desservir les tous les étages, que ceux ci prennent toute la place.

  3. mais où a donc pu passer tout l’argent plumé en bourse ?!

    Une partie de la planète est en récession… une autre croule sous l’or… bizarre tout ça…

  4. Environ 1450m , je l’avais annoncé en commentaire sur un article traitant de la burj…
    (si vous voulez plus d’info je peux en demandé à un ami qui travail sur les fondations.)

    Sinon en info :
    – 3 ascenseurs à prendre pour monter jusque en haut.
    – Le plus grand ascenseur fera 600m de haut.
    – le plus haut appartement sera à 1000m
    – la fl-che fera plus de 100m!

  5. « Fière de vous Dubai . Vous dominé le monde touristique :) !!!!!! » : Du grand n’importe quoi! des tours moches qui n’ont d’autre intérêt que leur hauteur…..De toute façon c’est Paris et la france qui « domine » le monde touristique…et toc, ça c’est une vérité arabe ou pas

  6. Heum, pas très écolo tout ça…

    Je me demande combien il faut d’énégrgie pour faire monter juste un litre d’eau, jusqu’au dernier étage (bah oui, pour ces hauteurs, la depression naturelle d’un chateau d’eau ne s’applique pas…)

    A+ DSC

  7. Il est vrai que l’érection de telles tours laissent perplexes quand à la répartition économique mondiale…cependant il n’en reste pas moins qu’elles constituent de véritables défis architecturaux, sans précédents et commune mesure ( à l’exception de la burj actuellement en construction) . C’est tout simplement impressionnant, les contraintes techniques sont tellement nombreuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité