Un mégayacht avec un sous-marin pour mieux s’éclipser

Le milliardaire russe et propriétaire du club de Chelsea Roman Abramovich se fait construire un méga-yacht pour 400 millions de dollars. Oui, bof, rien de bien extraordinaire, vous en avez deux comme ça? Euh, pas si sur, car celui-ci dispose de son propre sous-marin. Et de blindage pour protéger la cabine du propriétaire, avec aussi des hublots sont à l’épreuve des balles. Sans oublier un système de défense anti-missiles qui l’alertera, ainsi que son équipage de 70 anciens soldats des SAS britanniques, que des pirates rôdent aux alentours de son porte-hélicoptères méga-yacht.

Vous conviendrez donc que ce nouveau jouet de 550 pieds (168 m) surclasse nettement les autres méga-yachts que possède déjà le sieur Abramovich pour faire des ronds dans l’eau: le Pelorus de 377 pieds (115 m), l’Ecstasea de 282 pieds (86 m)  ou encore le Sussurro de seulement 160 pieds (49 m), d’autant qu’aucun d’entre eux n’avait de système de détection de missiles. On n’est jamais trop prudent, n’est-ce pas?

L’Eclipse, ainsi nommée parce que Roman Abramovich désire qu’il fasse de l’ombre à tous les autres bateaux flottant sur l’eau, comprend aussi un sous-marin pour pouvoir prendre la fuite, au cas où des pirates ou des gredins parviendraient à se hisser à bord.

Le sous-marin peut embarquer deux personnes: Roman Abramovich pourra donc emmener avec lui sa charmante petite copine Daria Zhukova, 26 ans et toutes ses dents jusqu’à 160 pieds (50 mètres) de profondeur pour rejoindre des eaux moins troublées pendant que ses sbires nettoient les ponts du bateau.

L’Eclipse comprendra des cabines pour 24 invités, un cinéma, un aquarium, une boite de nuit et un hôpital. Mais pas d’armes: la loi maritime interdit aux navires privés d’en embarquer. D’où le petit sous-marin jaune et les défenses anti-missiles qui confinent à la paranoïa. [The Daily Mail]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. – « Chérie, ou est-ce que tu as rangé le tire-bouchon ? »
    – « Comme d’habitude chéri, dans la cabine 314, au 5ème étage… »
    – « A bien sur, suis-je bête ? »

  2. et ce qu’on ne vous dit pas c’est qu’il faut compter au moins la moitier de la valeur d’un bateau pour un an d’activité donc 200 millions par an….donc ca coutera 2 400 000 000 pour dix ans d’activité ( pour ceux qui n’arrive pas a lire les 0 ca fait 2,5 milliards )
    on revient petit a petit a l’époque ou il y avait quelque très grands riches et de beaucoup de très pauvres…. (moyen-age) fini la classe moyenne et vive le capitalisme (ironique)!!! ( bien que je suis de tendance libérale)

  3. « la moitié de la valeur d’un bateau pour un an d’activité »: en réalité le chiffre usuel est de l’ordre de 10 à 20% selon la taille, l’âge et le programme de navigation des unités.

  4. Il a des choses à se reprocher! c’est obligé, aux vues des protection de son « Destroyer »!
    Mais il est vrai que les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres… jusqu’où ça ira?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité