Les chiffres suspects de la guerre contre le piratage

Ars Technica a mené une enquête approfondie sur les chiffres qui sous-tendent la guerre contre le piratage, et a découvert que les chiffres avancés par le Congrès américain sont particulièrement fantaisistes. Cela fait plus d’une décennie qu’on invoque la perte de 750.000 emplois et de 250 milliards de dollars aux Etats-Unis à cause de la contrefaçon, mais il n’y a presque rien pour justifier ces chiffres colossaux.

Et ce n’est pas seulement la Coalition Internationale Anticontrefaçon qui cite ces chiffres. Aux États-Unis, tout le monde les reprend: la Chambre Américaine de Commerce, le Bureau des Brevets et Marques (l’équivalent de l’INPI français), et même le FBI. Et quand vous cherchez à creuser la réalité de ces chiffres astronomiques, ils se renvoient la balle entre eux.

Ars souligne que, même sans chercher à retrouver leur source, les chiffres n’ont pas de sens. 750.000 personnes représentent 8 % du nombre total de chômeurs aux États-Unis. Et 250 milliards de dollars dépassent les chiffres d’affaires 2005 cumulés des industries cinématographique, musicale, du logiciel et du jeu vidéo. Et pourtant, les politiques actuelles sont menées sur la base de ces mêmes chiffres.

A titre de comparaison, les Nations unies estiment que la contrefaçon coûte 100.000 emplois par an à l’Europe, et l’OCDE estime la contrefaçon mondiale à 200 milliards de dollars. [Ars Technica et unicri]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « A titre de comparaison, les Nations unies estiment que la contrefaçon coûte 100.000 emplois par an à l’Europe, et l’OCDE estime la contrefaçon mondiale à 200 milliards de dollars. »

    Et ces chiffres sont ils plus fiable que ceux des US? rien de moins sur!

    Je ne pense pas qu’il soit possible d’avoir une estimation qui reflète la réalité, il n’y à rien de sérieux sur le sujet, juste des gros chiffres lancés à la va-vite pour impressionner les foules et faire perdurer la lutte contre le téléchargement pirate.

    Pourquoi ne mettent ils pas plutôt leur énergie à trouver une solution?

  2. @snae : car toutes nouvelles solutions amèneraient les gros maisons de disque à gagner beaucoup moins d’argent !
    Les temps changent les techniques évolues…quand le système n’a plus besoin de tes services… en étant pauvre tu vas dans la rue avec une pancarte… en étant ultra-riche tu fais voter des lois en racontant de grosses conneries.

  3. A savoir :
    Chaque €uro économisé en regardant un film piraté américain ou en téléchargent gratuitement un logiciel d’une grande firme étrangère est investi dans les produits frais des agriculteurs locaux ou dans les commerces français …alors OUI ! le piratage aide à sauver les petits commerces français !! ^^

  4. > « A titre de comparaison, les Nations unies estiment que la contrefaçon coûte 100.000 emplois par an à l’Europe, et l’OCDE estime la contrefaçon mondiale à 200 milliards de dollars. »
    >
    >Et ces chiffres sont ils plus fiable que ceux des US? rien de moins sur!

    Là on par le de la contrefacon en général

  5. Les chiffres européens (sur le nombre d’emplois) et mondiaux (sur la contrefaçon totale) sont précisément cités pour souligner l’énormité des chiffres avancés par les organismes américains à l’appui de leur lutte contre le piratage.

  6. Des conneries leurs histoires de pirateries jamais le cinema et l’industrie du disque ne sait aussi bien porté. Des records sont battu regulierements ex: 50cents avec c vente de disques ou dany boon avec les Chtii. Moi j’y crois pas une seule seconde

  7. c’est des conneries, un mec fauché, qui télécharge 100 films par mois, coute rien du tout à l’industrie du cinéma et tout ces conneries là, si il avait pas pu télécharger, il aurait pas acheté 100 films par mois, on va être généreux et dire qu’il en aurait acheté 1 grand max… et là je suis sur que la « Coalition Internationale Anticontrefaçon » estime qu’il fait perdre 100*10€=1000€ par mois en considérant qu’un film = 10€ (et je suis sûr que c’est plus cher) donc voila, en réalité il fait perdre 10€ par mois, alors que selon la « Coalition Internationale Anticontrefaçon » il coute 1000€

    à mon avis leur problème vient un peu de ce côté là ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité