Le silicium noir pourrait révolutionner l’industrie photovoltaïque

Le silicium noir a été accidentellement découvert à Harvard et les physiciens pensent désormais pouvoir révolutionner les domaines du photovoltaïque, de la photographie numérique et de la vision nocturne avec ce matériau. Les premiers tests indiquent que le silicium noir pourrait être de 100 à 500 fois plus sensible à la lumière que le silicium habituel des panneaux solaires, dont le rendement est encore relativement faible.

Le physicien Eric Mazur a obtenu du silicium noir en soumettant une plaquette de silicium à un très fort rayonnement laser pendant un très court temps. Pour vous donner un équivalent, la puissance utilisée correspond à tout le rayonnement solaire reçu sur toute la surface de la Terre à un moment précis. Il a ensuite appliqué un hexafluoride sulfureux, utilisé dans l’industrie des semi-conducteurs pour réaliser des gravures de circuits. Si vous suivez ce lien (en français), vous vous apercevrez que ces expériences sont antérieures à 2003 et le physicien les a réalisées uniquement dans le but de pouvoir s’assurer une continuité de fonds dans un autre projet.

« J’en avais assez des métaux et je m’inquiétais de ne plus avoir assez de fonds militaires », explique-t-il. “J’ai rédigé de nouvelles directions dans une proposition de recherche sans vraiment y croire, je l’ai juste écrit comme ça sans trop savoir pourquoi », s’étonne-t-il.

L’expérience a rendu le silicium noir à l’œil nu. Par contre, sous un microscope électronique, des milliers, voire des millions, de petits pics apparaissent. Et ils ont un effet étonnant sur la sensibilité du silicium. Eric Mazur dit que le nouveau matériau absorbe deux fois plus de lumière que le silicium traditionnel et peut détecter le rayonnement infra-rouge.

Il ajoute encore que sa production n’implique pas de grand changement dans les processus de fabrication existants. Les usines actuelles de production de galettes de silicium pourraient donc en fabriquer sans autre gros investissement supplémentaire. [New York Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Donc je résume :
    – au début de l’article, « le silicium noir pourrait être de 100 à 500 fois plus sensible à la lumière que le silicium habituel des panneaux solaires ». A la fin, « le nouveau matériau absorbe deux fois plus de lumière que le silicium traditionnel »…
    – Sinon, « la puissance utilisée [NDC : pour fabriquer le silicium noir]correspond à tout le rayonnement solaire reçu sur toute la surface de la Terre à un moment précis » mais pas de panique « Les usines actuelles de production de galettes de silicium pourraient donc en fabriquer sans autre gros investissement supplémentaire » !

    Y a comme du foutage de gueule dans l’air, là, non ?

  2. J’éspère que c’est bien vrai et que l’on verra ça dans le commerce un jour , parceque acheté un panneau solaire aujourd’hui qui est extremment cher et polluant n’est rentable qu’ au bout de 20ans (vu le faible rendement) où il est en fin de vie ,c’est pas une economie.
    Moi qui suis passionné par la photo , je suis impatient de voir des nouveaux capteurs en silicium noir ultra sensible ou l’ on pourra se passer du flash.

  3. Bonjour, je suis lecteur de Gizmodo et d’autres blogs de haute technologie. Il est clair que si Mr Pierre cherche des exactitudes, vous devriez plus tôt vous tourner vers des sites comme Sciences et V… ou Sciences et P….. (veux pas faire de Pub). Le but des Blogs étant de partager des nouveautés en s’amusant. Et bien sûr si un sujet vous paraît intéressant, vous avez Google pour aller vers les détails.
    Donc pour revenir à nos moutons :

    – L’auteur précise bien « le silicium noir «  » » »pourrait » » » » être de 100 à 500 fois plus sensible à la lumière que le silicium habituel des panneaux solaires », sous entendu que si les recherches aboutissent (ex: le rayon laser). Donc dans l’état des deux « le nouveau matériau absorbe deux fois plus de lumière que le silicium traditionnel »…

    – deuxième points soulevés par Mr Pierre = c’est comme le laser, la pointe est super puissante, mais pourtant on arrive à le fabriquer et la consommation est normale (100 à 200 watts).

    Non, il y a pas de foutage de gueule dans l’air, c’est juste chaque type de site est destiné à un public bien précis, et dans un but bien précis.

    Donc arrêter d’être agressifs et pessimistes.

  4. @kikou

    Désolé, mais ça n’est pas parce qu’on traite des nouveautés en s’amusant qu’on ne doit pas rechercher l’exactitude.

    Etant également un lecteur habitué du blog, Gizmodo m’a habitué à mieux.

    Je crois qu’il n’y a rien d’agressif à leur faire savoir.

    Par ailleurs, excusez-moi (et sans vouloir te paraitre agressif à nouveau) mais « c’est comme le laser, la pointe est super puissante, mais pourtant on arrive à le fabriquer et la consommation est normale », ça ne veut rien dire du tout !

  5. et justement science et vie monsieur le discret n’est pas une référence en matière de profondeur de réflexion. Gizmodo rivalise largement avec eux, avec des articles bien plus courts, synthétiques et moins prise-au-sérieux.

  6. précision: le temps de retour sur investissement d’un panneau n’est pas de 20ans mais de 7 à 10 ans. Il est polluant? pas tant que ça…il faut à peine 4 ans pour qu’il reproduise l’énergie « grise » qu’il a fallu pour le construire et en fin de vie (entre 20 et 30 ans mais on a pas assez de recul pour en dire plus) le silicium pourra être réutilisé pour fabriquer de nouveaux panneaux. sauf pour les panneaux à couche mince qui ne pouront certainement pas être réutilisés vue la fragilité des plaques de silice.

  7. @ squalyl:

    As-tu déjà lu un S&V pour dire cela?
    Ils ont bcp d’articles bien résumés, intelligibles, et prennent parfois les choses avec humour! Certes pas tout le temps comme Gizmodo, mais quand même!

    @ plongeurninja:

    Pourquoi ton panneau solaire serait polluant?

    Quoi qu’il en soit, il faut vraiment se débarasser « au maximum » de notre dépendance au pétrole. Alors l’énergie solaire – infinie – est la bienvenue!

  8. d’accord avec Pierre. Il y a des incohérences dans cet article. J’ai fouillé ce sujet au printemps. Manifestement les société qui emploient ces 2 chercheurs les ont orientés vers d’autres recherches d’usages. La transformation d’énergie solaire semble plutôt abandonnée… dommage. Mais de toute façon, quand on sait que le plafond d’électricité racheté par EDF est de 4000kw/an pour une installation de 2kw crète soit environ 2500 kw produits à l’année, on voit que des installations très performantes ne seront pas valorisées par l’achat de l’électricité produite. A noter que si EDF ne paie pas l’électricité au dessus du plafond, EDF l’a tout de même bien récupérée sur son réseau puisque c’est automatique. L’autre alternative est de stocker l’électricité dans un réseau de batteries… qui coûtent aussi cher que l’installation elle même, ont une durée de vie d’une dizaine d’année et sont très polluantes.
    D’autres technologies ont vu le jour, mais elles ont été rachetées pour être exploitées à des fins militaires ou à des fins de suprématie nationale… quand les chercheurs/inventeurs récalcitrants n’ont pas été liquidés…
    Je regrette d’être pessimiste sur ce sujet crucial, mais c’est désespérant de voir toutes les décourvertes technologiques extraordinaires qui sont enterrées dans les tiroirs, ou leurs auteurs, enterrés dans des petites caisses… Oui, nous avons besoin de ces technologies, mais si elles ne rapportent pas d’argent aux multinationales et aux gouvernements… elles doivent disparaitre…
    Vive les petits oiseaux et les papillons…

  9. @christine : t’as raison sauf… qu’en pleine air de la photo numérique c’est invention peut rapporter beaucoup d’argent… donc elle sera forcement développé… si elle est viable. Pas par ces chercheurs peut-être mais forcement par d’autres.

  10. « Le silicium noir a été accidentellement découvert à Harvard »

    En même temps, y’a qu’en faisant des accidents que l’on avance …
    Exemple sur le telephone ou il a été créé « accidentellement » en faisant joujou avec du carbon !

  11. à Christine:
    on peu toujours critiquer la production d’énergie propre, d’une manière comme d’une autre, cela n’escusera jamais le risque réel que nous fait encourir l’industrie nucléaire.
    En toute objectivité, il est scientifiquement établi que ce risque est sans commune mesure avec l’éventualité d’un intoxication des batteries au plomb.
    « Protéger la planète » coutera hélas effectivement très cher…
    amicalement

  12. mon objet n’est absolument pas de critiquer les énergies propres… mais de regretter amèrement que ces technologies n’apparaissent que faiblement parce qu’elles sont volontairement limitées et ligotées par certains groupes industriels et politiques… alors que tout est prêt (presque) pour que notre planète puisse être nettoyée et refleurir… Et… oui, le nucléaire est un drame !
    Quelqu’un a t’il entendu parler d’une voiture qui consomme de 30 à 40% de moins de carburant habituel en faisant passer… une partie des éléments qui permettent la combustion, dans un bocal d’eau et de sels. Cela semble être un dérivé amélioré du système Pantone…

  13. Christine > « Manifestement les société qui emploient ces 2 chercheurs les ont orientés vers d’autres recherches d’usages. La transformation d’énergie solaire semble plutôt abandonnée… »

    Pouvez vous indiquer les sources sur lesquelles vous avez trouvé cette information, cela m’interesse.

    merci

  14. Bonjour,

    Merci pour ces liens, je ne connaissais pas le polymère capable de produire de l’énergie électrique, l’article date de 2005, ou en sommes-nous aujourd’hui ? Peut-être encore une découverte tuée dans l’œuf.

    Pour votre installation, il est vrais qu’aujourd’hui une bonne solution est le solaire thermique, la production d’électricité est encore peu rentable malheureusement.

  15. Bonjour,

    Très sollicité car propriétaire d’une maison au soleil, je dois m’engager prochainement dans l’installation de panneaux solaires sur ma toiture. 22m2
    Aux dires de la société démarcheuse, la rentabilité avoisinerait 15% avec un amortissement sur 8 ans.
    Ces chiffres-là peuvent-ils être tronqués ? Vous parlez d’installation peu rentable ,
    pourriez-vous être plus précis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité