Les lilliputiens aussi vont à la plage

[vimeo]http://vimeo.com/1785993[/vimeo]

Les objectifs à décentrement permettent de capturer des images avec une profondeur de champ très limitée, ce qui donne l’impression d’un effet macro sur une scène miniature à des images normales.

Et lorsque vous utilisez cette configuration pour produire un film en time-lapse (ici celui de Keith Loutit), vous avez l’impression que ces Australiens à la plage sont des Playmobil sur un diorama.

[vimeo]http://vimeo.com/1831024[/vimeo]

Les gars de Bent Image Lab ont utilisé une technique similaire pour produire certains effets de la vidéo « Harrowdown Hill » pour Thom Yorke.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=M8ybWaIvmaM[/youtube]

Et il y a aussi ce récent rassemblement Metafilter. Le pouvoir hypnotique de ces films est proprement stupéfiant. [Keith Loutit sur Vimeo via Kottke, Metafilter, Bent Image Lab]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Vous dites n’importe quoi non !?

    Les objectifs à décentrement NE permettent PAS de capturer des images avec une profondeur de champ très limitée… Mais seulement je choisir un plan de mise au point pas forcement parallèle au capteur. Ca n’a donc rien à voir. ICI c’est surtout un trucage numérique (très mauvais en plus)

  2. Le plan de mise au point pas parallèle au capteur, concrètement, quand la scène est à l’infini, ça donne du flou sur une partie de l’image.
    Si le trucage était numérique, ce serait mieux fait (j’espère) : on modéliserait grossièrement la scène en 3D, on définirait, sous forme d’un gradient, la distance à l’objectif et on appliquerait un flou.
    Là, on a des incohérences (des objets pas plus loin mais plus flous).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité