Steve Jobs se prépare à tirer sa révérence

Steve Jobs va quitter Apple. Pas demain, mais probablement très bientôt. Voilà pourquoi il a commencé à dire au revoir hier, et ce message était plus important que la présentation des nouveaux MacBook, MacBook Pro et du MacBook Air remanié.

L’événement d’hier était un jeu d’acteur au cours duquel Steve Jobs a clairement montré à tout le monde que l’entreprise était plus que sa seule personne. Dès la première minute où il s’est immédiatement assis pour laisser Tim Cook prendre la parole, il délivrait implicitement ce message: « Hey, regardez, Apple est plus que Steve. Apple, c’est aussi ces gars là, les parrains, les meilleurs. Ils partagent la même vision que moi. Et ils vont continuer à faire avancer l’entreprise lorsque je la quitterai pour aller siroter des cocktails en me faisant dorer la pilule sur ma plage privée à Hawaï ».

Par le passé, Steve Jobs était toujours la Star du Show. Comme son cher Johnny Cash, cet homme qui apparaissait sur scène avec un orchestre derrière lui, enthousiasmant l’assistance avec sa voix et ses inflexions, et faisant ces gestes magiques qui laissaient tout le monde hypnotisé jusqu’à ce qu’il quitte le bâtiment. Il n’était pas le meilleur chanteur ou le meilleur guitariste de tous les temps, mais il avait quelque chose que les autres n’ont pas. Comme Johnny, Steve partageait parfois la lumière des projecteurs avec d’autres, mais c’était toujours uniquement le temps d’une chanson ou deux.

Les concerts démarraient toujours par « Hello, I’m Johnny Cash ». Les keynotes démarraient toujours par « Hello, I’m Steve Jobs. » C’était le Show de Steve du début jusqu’au fameux « one more thing« , et il n’y avait aucun doute là-dessus.

Mais hier, c’était la confirmation que ces temps sont peut-être révolus. Il semble que Steve ait décidé de ne plus apparaître comme Johnny Cash, et qu’il est temps pour lui de devenir Mick Jagger. Alors il est venu accompagné de Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood. Et le groupe de Steve a joué tous les morceaux en harmonie, et montré au monde qu’Apple n’est plus que son leader, même si son ADN est ancré très profondément au sein de chaque aspect de la culture de cette entreprise.

Au lieu d’attaquer bille en tête avec une analyse de marché pour préparer le terrain, Steve a laissé faire Tim Cook, qui portait le code vestimentaires de Steve: blue jeans et haut noir. Psychologiquement, cela les place au même niveau, facilitant un possible futur transfert du pouvoir. Cela peut sembler anecdotique, mais vous pouvez parier que ce n’était pas une coïncidence, même si Tim Cook n’a aucun charme comparé à la rockstar qui lui sert actuellement de PDG.

Ensuite c’était le tour de « Jony » Ive pour parler du design et du procédé d’usinage de l’aluminium. Steve a donc attendu jusqu’à la minute 18 pour prendre le relais et présenter les nouveaux jouets de l’entreprise. 27 minutes plus tard (à peine un clignement de sourcils pour un gars habitué à des présentations marathon de plus de deux heures), une vidéo présentait les MacBook 2008 avant d’enchaîner sur une brève séance de questions-réponses en équipe avec Tim Cook et Phil Schiller, qui a tout de même laissé le temps à Steve de faire une petite blague rapide sur sa santé.

C’est précisément le cœur de la transition. Il a plaisanté à propos de sa pression artérielle, répondant ainsi aux allusions de ceux qui semblent obsédés par son possible déclin. Comme nous l’avons déjà exprimé par le passé, sa santé est une affaire privée, et l’homme a bien compris que sa création, l’entreprisée qu’il a construite à partir du néant avec Woz, mérite un plan pour le futur et un avenir brillant.

Apple fait partie de lui. Il l’a créée, il en a été écarté, et il l’a ensuite sauvée des flammes de l’enfer pour la propulser au firmament. Ce faisant, il a commis de nombreuses erreurs, mais le fait de rassembler autour de lui cette équipe qui a dirigé l’entreprise avec lui au cours de ces dernières années n’en était pas une. Il se pourrait même bien que ce soit sa création la plus pérenne.

On devrait encore voir plusieurs shows comme celui-ci, et Steve Jobs restera toujours chez Apple comme Bill Gates chez Microsoft, même après sa retraite. Mais ce que nous avons vu aujourd’hui est le prologue d’une nouvelle ère d’Apple sans Steve mais avec Steve, un événement qui signale qu’il n’est pas le seul aux manettes, et qu’il n’y aura pas de raison de paniquer le jour où il quittera le navire.

Rien de tout ça n’a été dit verbalement, mais c’était suffisamment explicite pour que tout le monde reçoive et comprenne le message: les prochaines pages de l’histoire d’Apple seront celles de l’après Steve Jobs.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je ne participe pas aux commentaires généralement, je me contente de lire les news plutôt que les trolls aussi.
    Mais j’interviens sur ce billet, très bien rédigé, qui respecte quand même 2 grands noms de l’industrie informatique.
    Tout le monde se plaint toujours de tout mais on vit quand même une époque formidable et il est bien de saluer ceux qui y ont contribué.
    Steve Jobs reste un orateur exceptionnel, j’admire le talent de ces hommes qui peuvent faire passer du plomb pour de l’or grâce à la parole et à leur charisme!

  2. Tout Comme Bill Gates, S. Jobs à fait de grande chose, alors que l’on soit pour ou contre la politique d’Apple, il faut admettre que toute une génération à été marquée. De plus, partir de rien pour en arriver là est qqch de plutôt exemplaire.

    Gg à B. Gates et S. Jobs. 😉

  3. quand on sait que bill gate et steve jobs bossait ensemble avant, jusqu’au jour ou bill gate a iqué l’idee de steve jobs et la commercialiser en le coifant au poteau…
    l’idee, c’etait un systeme d’exploitation avec des fenetres…. »Windows » :-)

    par la suite, steve jobs se fait lincher par son comité directeur, il donne des cours d’info a la fac et créer une société et un logiciel.
    ça société se fait racheter par apple, il integre le comité directeur, il fait soter par la suite le directeur d’apple e passe pdg par interim….
    puis la suite, c’est today..

    je me trompe peut etre un peu mais dans les grandes lignes, c’est ça :-)

    donc que ce soit bill gate ou steve jobs, ce sont tous les deux des informaticien en herbe qui ont monté leur boite dans un garage avec 3 sous en main.

  4. J’ai bien noté ça aussi pendant la keynote. Et malheureusement, je mets ça en parallèle avec les autres rumeurs qui circulent sur Steve Jobs en ce moment. En espérant me tromper.

  5. Juste une correction,

    je suis moi même un fan d’apple ( iphone+Imac+Macbook Pro ), mais je tiens à préciser que l’invention de l’interface graphique n’est pas de Apple mais des Labo de Xerox précisément au Palo Alto Research Center (PARC), pour info ce sont eux aussi qui ont inventé la souris.
    Steve jobs et un de ses ingénieur dont le nom m’échappe, ont fait une visite chez xerox où on leur a présenté le prototype d’interface+souris, Steve est alors rentré avec toutes ses notes et dessins qu’ils avait fait durant la présentation et aurait a ces ingénieurs le « prochain mac sera comme ça, copiez moi ce système ».

    Je conseille tous de lire une biographie de Steven Jobs, trés bon commercial, visionnaire en beaucoup de points, mais boss et être humain des fois assez détestable (notamment envers sa première copine, avec qui il a un enfant, refuse de l’épouser, et refusa de lui payer une pension alors même qu’il était multimillionnaire)

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité