Des coréens produisent de l’hydrogène 30 fois moins cher

Des scientifiques du S&P Energy Research Institute coréen ont trouvé le moyen de produire de l'hydrogène pour 20 à 30 fois moins cher que les méthodes actuelles. Les méthodes d'électrolyse classiques demandent de 4 à 4,5 kWh d'énergie pour produire un mètre cube de H2 mais les coréens ont apparemment mis au point un procédé chimique qui ne prend que 0,1 kWh, avec toutes les conséquences financières et bio-efficaces qui en découlent. Et qu'est-ce que vous en avez à cirer? Comme futur consommateur de piles à combustible, la technologie de production d'hydrogène va commencer à vous intéresser de plus en plus et vous serez ravis d'en utiliser dans vos gadgets à moindre coût. [Newswire]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. heu … c’est bien comme economie mais moi j’ai lu le mot « chimique »
    de tete pour faire l’hydrogene on fait un electrolise de l’eau et c’est a peu pres propre mais les trucs « chimiques » c’est rarement cool pour la planete ..

    enfin j’espere me trompé.

  2. lol y en a quand même qui en tiennent une bonne.
    Christophe, je sais pas si tu sais, mais il y a beaucoup de réactions « chimiques » qui se produisent quotidiennement et très naturellement, au sein même de ton corps ou des plantes.

  3. 0,1 kWh pour produire 1m3 d’hydrogéne au lieu de 4Kwh et plus …
    Je savais qu’il y avait un rendement modéré à l’électrolyse, mais pas dans ses proportions !?!
    Je serais curieux de vérifier quelle est l’énergie théorique de la liaison hydrogéne / oxygéne de l’eau H2O pour 1m3 d’H2.
    Il est clair que dans les réalisation humaines on dépensera toujours un peu plus d’énergie que cette valeur théorique à produire l’hydrogéne … et qu’on récupérera toujours un peu moins d’énergie à l’utilisation de cet hydrogéne. Tout ce qu’on peut espérer c’est de limiter ces pertes, mais toute prétention à un meilleur rendement que le maximum théorique est certainement une supercherie.
    Il s’agit peut être d’utiliser comme matiére premiére un hydrocarbure léger (plus riche en hyfrogéne qu’en carbone) dont la charge énergétique est initialement forte et devrait être considérée dans le bilan global prétendu.
    Pourrait on donc avoir plus de précisions, et des références sur la valeur énergétique d’un m3 d’hydrogéne combinable à de l’oxygéne ?

  4. d’accord c’est plus économique que l’electrolyse mais est-ce plus économique que l’hydrogène issu du pétrole ? Car c’est tout de même la grosse blague des voitures à hydrogènes : pour le moment la majorité de l’hydrogène est issu de la pétrochimie. Mais avec cette nouvelle technique coréenne, ce sera mieux il sera issu du nucléaire ^^ (troll)

  5. @Christophe: oui, tu t’est trompé, parce qu’on écrit j’espère me tromper.
    Sinon, pour la production ça semble un progrès, mais on sait tous que toutes ces genres de nouvelles sont trop belles pour être vraies. L’hydrogène n’est pas une énergie en soi, mais un moyen d’en transporter plus efficacement que dans une batteries, seul problème, on le produit moins facilement qu’on ne recharge une batterie. Actuellement, on ne le produit pas par électrolyse (beaucoup trop consommateur) mais par des réactions chimiques. Reste à savoir laquelle utilisent les Coréens, et si le produits utilisés sont disponibles à volonté, et si ils produisent des déchets toxiques en plus de l’hydrogène.
    Sinon, si c’est une méthode magique, c’est un avenir pour l’automobile, aéronautique,….. jusqu’à nos gadgets. (quoi que je me vois mal faire le plein d’hydrogène dans mon gsm :p )

  6. Ce qui est sur c’est que vous en gaspillez de l’énergie pour dire pas grand chose, si ce n’est des c***eries pour la plupart d’entre vous. Entendre le mot « chimique » ne renvoie pas forcément à quelque chose de mauvais, puisque TOUTE réaction est chimique.

    Quant à ceux (ou plutôt) celui qui étale sa pseudo science sur la thermodynamique, on s’en fou, surtout que (je cite) « Je serais curieux de vérifier quelle est l’énergie théorique de la liaison hydrogéne / oxygéne de l’eau H2O pour 1m3 d’H2.  » n’a absolument aucun sens.

    Donc les personnes qui n’y connaissent rien ça les soule, et les personnes comme moi qui connaissent ça m’exaspère…80% de ton commentaire est de la pure divagation.

    « Il s’agit peut être d’utiliser comme matiére premiére un hydrocarbure léger (plus riche en hyfrogéne qu’en carbone) dont la charge énergétique est initialement forte et devrait être considérée dans le bilan global prétendu. »

    Bah des exemples s’il te plait, qu’on rigole :)

    Bref, pour en revenir au sujet, si le procédé fonctionne (et surtout s’il est propre) alors vive les coréens, parce qu’ils viennent peut être de résoudre en partie le problème énergétique auquel nous devrons faire face dans les prochaines décénies.

  7. Pour info !
    Travaillant dans la pile à combustible ET dans les gaz, il est possible de produire par électrolyse de l’eau de manière industriel !

    Au canada il existe une usine qui produit de l’hydrogène (stockage sous forme liquide ) avec les barrages électriques.

    Certes l’essentiel de la production d’H2 est à base d’hydrocarbures, mais il existe des projets de production par hydrolyser avec éolienne et photovoltaïque. Cela fait environ 10 ans que les industriels travaillent sur la pile à combustible alors que cela fait 100 ans que l’industrie du pétrole existe. Laissez nous travailler sur tous les points de l’h2 ( fabrication, distribution, utilisation).
    Les solutions sortirons très rapidement, les coréens ont peut être trouver une partie de la solution! si c’est vrai, cela ne peut qu’être une bonne nouvelle !

  8. Hello. Il existe également un procédé qui pourrai produire de l’hydrogène avec un bon rendement énergétique et de façon propre; c’est la production thermochimique à haute température à l’aide de la chaleur des réacteurs nucléaires de génération 4. Malheureusement la simple évocation du mot « Nucléaire » ou « Chimique » provoque souvent des réaction chez les gens genre: « Ho my god, c’est dangereux! et anti-écologique ».
    Quand on sait qu’il se produit plusieurs millier de désintégration NUCLÉAIRE ou de réaction chimique par jour dans le corps humain sa fait doucement rigoler ce genre de commentaire.

    Bref, l’avancée scientifique n’est pas le seul problème qui empêche l’utilisation massive de l’hydrogene.

    Bonne journée.

    Mouadhib

  9. @Mouadhib :

    Sans vouloir faire le rabat joie, je ne pense pas que tu puisse comparer les désintégrations radioactives du corps humain et celles mises en oeuvre de manière industrielle. C’est peut être la même chose (et encore que je n’y connais rien au corps humain!), tout reste une question de quantité.

    Le mot Nucléaire me fait peur oui, et ce qui me fait peur c’est que des gens comme toi croient que la fission nucléaire est propre. Si le procédé dont tu parles utilise une énergie « perdue » lors de la production d’électricité, alors oui il est « propre », dans le cas contraire, il participe à la pollution nucléaire, qui à mon avis sera un problème bien plus grave que celui des gaz à effet de serre, mais ça on s’en rendra compte dans 50 ans.

    Puisqu’on parle de réacteurs nucléaires, je trouve néanmoins intéressant de fonder des espoirs dans les recherches qui seront menées sur le réacteur expérimental ITER. Car si on peut contrôler ce type de réaction (fusion), alors là on aura une source d’énergie quasi-inépuisable et réellement propre ! :)

  10. L’ info est peut être réjouissante mais cela dépend de la technique employé

    @Mouadhib et chaglaoui;

    NON les réactions nucléaires entre le corps humains non rien à voir, le corps humain a des éléments chimiques radioactifs qui se désintègrent en d’ autres, (radioactivité) tandis qu’ un centrale fait de la fission elle casse des noyaux.
    on ne peut pas faire la même analogie que pour la chimie

    à mon avis on aura du aml ppour la 4 eme génération pour produire de l’ hydrogène quand on voit les échecs de superphénix, les pannes courantes.
    Mais il existe beaucoup de manière de produire l’ hydrogène
    Pour ITER il faudra au moins 50 ans le temps de créer toute la physique des turbulences du plasma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité