Test de l’Android G1 T-Mobile: applis et verdict

Cette troisième partie de notre test du G1 de T-Mobile concerne les applis, et vient compléter les évaluations de la partie matérielle et du système d'exploitation du premier téléphone Android mis sur le marché.

Contacts: les contacts du téléphone se synchronisent parfaitement avec les contacts Gmail, offrant par la même occasion un bon endroit pour les sauvegarder si vous ne le faites pas par ailleurs. Vous les parcourez grâce à une barre latérale, qui s’avère cependant hyper sensible.

Chaque contact apparaît avec son numéro de téléphone par défaut, et vous avez l’impression en cliquant dessus que vous composez le numéro, alors que vous ne faites qu’en afficher les détails.

Mail: il y a en réalité deux programmes de courrier électronique sur le G1: Mail et Gmail. Mail vous permet de gérer cinq comptes, tandis que Gmail est intimement lié à votre téléphone et à un compte unique. Mais Gmail est l’une des meilleures applis du téléphone et vous fournit 90% des fonctionnalités de bureau que vous utilisez au quotidien. Archiver, étiqueter, signaler du spam, supprimer ou épingler est aussi facile que rapide. La meilleure partie de cette implémentation Gmail est le fait qu’elle vient en push.

Marketplace: la place de marché est divisée entre Jeux et Applications, avec des sous-catégories comme Lifestyle, Productivité, Shopping et Outils. Télécharger et installer une appli s’effectue d’un clic, comme sur l’App Store de l’iPhone, et la plupart des applis se lancent sans broncher. Cependant, dans la mesure où la plupart des développeurs ne disposaient pas d’un véritable téléphone Android sur lequel tester leur développement, de nombreux programmes seront hoqueteux ou bancals les premières semaines. Mais ce sera passager.

Messagerie instantée: l’appli de messagerie instantanée est un très bon client qui supporte AIM, Google Talk, Windows Live (MSN), et Yahoo. Elle est intuitive, fonctionne bien avec le clavier et propose même des notifications en arrière-plan —contrairement à l’iPhone— ce qui vous permet de basculer vers d’autres applis mais de continuer à recevoir les messages entrants via la barre d’état en haut de l’écran.

Navigateur: comme Chrome pour l’ordinateur de bureau, le navigateur du G1 est basé sur WebKit, le moteur de navigation open source qui fait également tourner Safari et Mobile Safari. Cela signifie qu’il est sacrément bon. Ceci étant dit, l’absence de gestion du multitouch par Android rend le fait de zoomer pénible. Il ne dispose pas du support Flash (YouTube est transféré à l’appli YouTube) et il ne zoome pas automatiquement pour maximiser la colonne que vous voulez lire sur l’écran. Il peut, en revanche, se rappeler de vos mots de passe pour se connecter à différents sites, comme le permet un navigateur de bureau.

Google Maps: Gmaps propose presque tout ce qui est disponible dans la version de bureau. Une fois que vous activez le GPS, le téléphone vous géo-positionne relativement précisément, même si vous êtes en intérieur. La vue boussole est un gadget qui ne fonctionait que par intermittence, mais cela sera déjà bien suffisant pour vous faire passer pour un idiot. Vous n’avez vraiment pas besoin de faire l’idiot tout le temps pour vous faire remarquer.

Applis tierces: certaines des applications les plus prometteuses, comme Tunes Remote, TuneWiki ou Video Player ne sont pas encore aussi stables et terminées qu’on l’aurait souhaité. Tunes Remote ralentit et plante beaucoup, TuneWiki n’est pas parvenu à trouver notre musique et Video Player ne supporte qu’une poignée de codecs. Mais tout ceci devrait être résolu très prochainement. D’autres applis comme AccuWeather, Barcode Scanner et Pac-Man  fonctionnent très bien, en dépit du fait qu’elles ont été développées sur l’émulateur. Tout ceci est donc très prometteur pour la suite.

Verdict
Le téléphone G1 et le système d’exploitation Android ne sont pas des produits finis. Il n’y a encore que trois applis Google fonctionnelles dessus: Gmail, Maps et Calendar, tandis que Google Docs, Google News, Google Reader, Google Shopping, Google Images, Google Video, Blogger et Picasa sont absents. Mais est-ce vraiment un problème?

Nous pensons vraiment que les développeurs tiers vont rapidement combler les manques intentionnels ou non intentionnels qui affectent actuellement le système d’exploitation mobile de Google. Il y a déjà un lecteur vidéo, et nous sommes certains que VLC va chercher à porter une version sur Android.

Mais votre question n’est sans doute pas de savoir si le téléphone sera ou pas génial au bout du compte, mais plutôt de savoir s’il est suffisamment bon en l’état actuel pour que vous l’achetiez maintenant.

La réponse à cette question dépend de qui vous êtes. Malgré la rugosité de l’interface utilisateur et les éléments de design perfectibles, il reste meilleur que les autres systèmes d’exploitation pour smartphones actuellement en circulation. Il n’est pas parfait, mais pour ceux qui aiment bidouiller, ses défauts sont contrebalancés par ses avantages comme Gmail et la place de marché Android. De plus, les améliorations apportées au système d’exploitation et la multiplication prochaine des d’applis bénéficieront non seulement aux futurs téléphones sous Android, mais également à celui-ci.

Ce n’est évidemment pas le genre de téléphone que vous offrirez à votre mère pour Noël, mais si vous êtes plutôt un aventurier des gadgets qui aime la nouveauté, vous pouvez tout à fait vous laisser tenter.

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité