Firefox Mobile ne débarquera pas de sitôt sur Android

Souvent, les gens se plaignent du fait que Firefox Mobile ou Opera ne tournent pas sur l’iPhone à cause des restrictions du SDK d’Apple, et nombreux sont ceux qui lorgnent du côté d’Android en pensant « vivement que je puisse disposer de Firefox Mobile sur Android », la plateforme de Google n’ayant en théorie pas de limitation de ce genre. Mauvaise nouvelle si vous faites partie de ces gens: Firefox Mobile (alias Fennec) ne débarquera pas de sitôt sur Android.

Le problème, que nous avions déjà souligné dans notre article consacré au développement sur Android, est que tout doit être écrit dans une forme spécifique de Java pour pouvoir tourner sur Android. Et Jay Sullivan de Mozilla a expliqué qu’ils n’ont pas l’intention de se prêter à ce petit jeu: il n’y aura donc pas de Firefox Mobile tant que Google n’acceptera pas des programmes écrits en Java. Et cela pourrait prendre beaucoup, beaucoup de temps.

C’est évidemment décevant dans la mesure où les seules plateformes où vous pourrez profiter de Firefox Mobile sont Symbian S60 et Windows Mobile. [ABC News via Android Community]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce n’est pas ridicule, c’est inéluctable…
    C’est ce qui leur a permis de s’abstraire du langage pour concevoir leur API et proposer les fonctions optimisées d’Android.
    Les applications pour Android n’ont que faire de la portabilité, elles seront conçues pour Android, et spécialement pour lui, de manière optimisée pour permettre de coller au plus près des possibilités techniques offertes par les téléphones via l’API de Google.

    Il en va de même pour l’iPhone ou certains regrettent l’absence de Java ou de Flash qui aurait permis de faire tourner certains programmes. Là encore, ni Java ni Flash ne sont conçus POUR l’iPhone, et seule l’API d’Apple a le niveau de connaissance matériel requis pour permettre de développer en utilisant toute la puissance du produit.

    La portabilité répond à une certaine problématique mais pas à toutes, et pas forcément aux plus importantes. Libre à Google ou à Apple de préférer l’optimisation d’une technologie plus spécifique à la portabilité d’une technologie générique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité