Windows fête ses 25 ans

Il y a un quart de siècle, Bill Gates dévoilait le premier système d’exploitation de Microsoft. Oh, il n’était pas encore en vente, non, non. Là, on est en 1983, et il sera sur les rayons des magasins en 1985. Mais, ça n’a pas arrêté Bill.

Gates n’était pas timide quand il a essayait de promouvoir son OS Windows dans le Helmsley Palace Hotel de New York ce jour là, affirmant que, alimenté par une interface graphique unique, il pouvait fonctionner sur 90% des systèmes IBM avant 1984 (même s’il a raté le lancement d’une année, bien sûr). On peut signaler que ce nombre avancé à cette époque est presque identique à la part de marché de Windows sur les systèmes aujourd’hui.

Windows 1 n’a pas eu une durée de vie très longue, puisqu’il est remplacé par Windows 2, deux ans plus tard. Si vous vous souvenez de cet OS mémorable, le moment est venu de partager vos souvenirs avec le reste de la classe en commentaire. [Wired and image]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le premier OS que j’ai utilisé était Windows 3.1, désolé. Je n’ai aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler Windows 1 & 2. Ensuite je suis passé à W98 puis XP, puis MacOS X, faut pas déconner.

  2. J’ai eu Windows 1.0 est bien que se soit Paint ou bloc notes ca plantais toujours mais ils nous habitués au BSOD en mettant déja un fond bleu ^^
    Par contre jamais éssayé Windows 2.0 ( à ma grande déception …)

  3. pas connu non plus ,dans l ordre Win 95 à 10 ans ( avec Adi aussi :-) ) puis win 98 , ensuite l horreur avec Win Me ( un BSOD par semaine ) , Win XP et maintenant depuis 1 an Mac OSX et linux ( sur le eee pc )

  4. c:/>cd games

    c:/games/>Ethereal.com
    ‘Ethereal.com’ n’est pas reconnu en tant que commande interne
    ou externe, un programme exécutable ou un fichier de commandes.

    c:/games/>dir
    02/11/1989 19:49 158 Ethereal.com

    hoho déjà à l’époque :) souvenirs, souvenirs

  5. Les moins de 35 ans ne le savent peu être pas mais les premiers ordinateurs « domestiques » (Oric, Thomson, Msx et autres pièces de musée du début des années 80) tournaient déjà avec un logiciel
    Microsoft (le language « basic »)…

  6. @Obiwan69 : oui, en effet. Windows était une surcouche à MS-DOS, jusqu’à Windows 95 (qui l’était en fait également mais sans vraiment l’avouer).
    Je dirais même que le premier OS de Microsoft était PC-DOS, qui était développé pour les ordinateurs personnels d’IBM.

  7. Ça aurait vraiment fait plaisir si ils avaient « switché » (en français on dit « basculé ») sur une solution de logiciel libre. Parce là, on a longtemps gueulé contre l’abus de position dominante de Micro$oft, mais finalement on est en train de dire que la pomme c’est génial comme solution alternative, alors que c’est encore plus $$$$ que Micro$oft et qu’il y a encore moins de libertés (verrouillages iTunes, contrôle des applis sur les iPhones, formats propriétaires, pas de possibilité d’installer OSX sur d’autres machines (cf Psystar), et j’en passe…). Et donc moins d’innovations, car la seule innovation possible est celle qui sort des locaux de Cupertino, ce qui permet que ça rapporte systématiquement des tunes à la pomme. Bien sûr, ce sont les utilisateurs qui paient, et pas qu’un peu, alors qu’ils ne voulaient pas payer M$…

    Le pragmatisme veut qu’une solution est pertinente si elle est utilisée massivement. C’est ce qui fait la position dominante de M$ aujourd’hui, et que j’adopte malgré moi car je dois bien interagir dans mon boulot avec la quasi totalité des autres utilisateurs qui sont sous Windows. Adoptez donc massivement des solutions libres, que diable ! Par exemple Ubuntu ! Là, tout le monde peut contribuer. On ne fait pas meilleur terreau pour l’innovation.

    A ceux qui me diront « ouais, mais Apple c’est beau », je répondrai que ces personnes sont vraiment des moutons, car elles adoptent un modèles encore pire que celui qu’elles décriaient avant (je fais allusion aux quelques commentaires « je suis passé de Windobe à Mac OSX, ouf le soulagement »). Je trouve un peu naïf de se laisser berner par un objet design qui, de toutes façons, finira au grenier 5 ans plus tard parce que la techno réelle est devenue obsolète.

    Mais bon… si l’humain était rationnel, ça se saurait. Allez, j’ai passé mon coup de gueule, ça fait du bien, maintenant je vais aller me resservir un verre. 😉

  8. Moi j’ai commencé direct du bon côté de la force avec un Macintosh LC II et le système 7, et je jouais à Pacman (le vrai !). Après je suis passé du côté obscur (enfin mon père, j’étais pas tellement apte à le conseiller) avec Windows Millenium (arf !) puis XP, et je me suis retourné ves le Mac (ouf !), avec OS X (leopard).

  9. J’ai connu le ZX81( avec les extensions qui se rajoutaient derrière et qui bougeaient…), L’Oric Atmos, TRS80 de Tandy, Mo5 (style clavier minitel) et To7(clavier tactile beurk) de Thomson, Commodore C64, Le sublime MSX, l’Apple II le Mac 128 (avec je le rappelle à l’époque une souris, une interface graphique…)…

    En 1985 chez un revendeur proche de Beaubourg, je me souviens avoir essayé Windows 1 et avoir été déçu par rapport à ce qui existait depuis un certain temps sur Macintosh.
    Je faisais de la PAO à l’époque et il faut dire que sur PC rien n’était proposé ou alors c’était peu pratique…

  10. Le problème n’est pas de donner de l’argent à Microsoft ou à Apple coincoin, le problème est d’avoir un outil qui correspond à tes besoins, le logiciel libre c’est bien mais y’a pas de moyens, c’est basé sur le bonne volonté et quelques fois ça suffit pas pour faire manger les développeurs et leur petite famille…

    quand tu pais une licence, tu favorises la recherche et développement, le design et l’innovation…

    Le gratuit c’est bien mais ça ne te permettrait pas de manger, alors avant de donner des leçons sur ce qui doit être payant ou pas commence par l’appliquer à ta propre vie en proposant à ton patron de ne pas te payer le mois prochain pour ton boulot…

    Les gens qui adoptent les macs ne sont pas des moutons, ce sont des précurseurs, des gars à qui ont disait y’a 8 ans : le Mac est mort…

    résultat Apple est toujours là et en pleine forme. Les Mac users sont malheureusement minoritaires, mais ça contredit justement l’effet « mouton » qui s’applique par définition à la plus grande part de marché donc Windows…

    Enfin pour ce qui est de l’innovation Apple a toujours été à la tête, tout comme sony à une époque, ce sont des marques fortes, le succès de l’iphone en est une preuve :deuxième au rang mondial des smarts phone en un an et demi avec seulement deux génération de téléphone…

    Alors je sais ça défrise, c’est plus facile de faire du dénis de réalité, mais les faits sont là… le mac plait parce qu’il est simple, fiable et beau en un mot cool…

    PS : tous les objets technologiques sont dépassés dans les 6 mois, le Mac est le seul ordinateur à avoir un côte de l’occasion

  11. « Le pragmatisme veut qu’une solution est pertinente si elle est utilisée massivement »

    Ce n’est pas le nombre d’utilisateurs qui détermine la qualité d’un produit (sauf peut être pour les « moutons »).

    Pour exemple il y a certainement plus de monde à rouler en Mégane qu’en Aston Martin (ou Porsche, Ferrari, Lamborghini…) pour autant ça ne fait pas de la Mégane une voiture de rêve plus aboutie techniquement parlant.

  12. @CoinCoin > Le souci avec Ubuntu (c’est la distrib Linux que je connais le mieux, c’est pour ça que je parle de celle là) c’est que ce n’est pas encore très « user friendly », en dépit des efforts considérables qui ont été faits afin de rendre Linux plus accessible.

    Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne Apple, mais le fait est que pour le moment, Mac OS est l’OS le plus simple à utiliser pour le commun des mortels et bénéficie d’une stabilité plutôt bonne.

    Moi en tout cas j’attends les prochaines versions Ubuntu qui sont annoncées par Canonical comme aussi faciles d’utilisation qu’un Mac OS. J’attends de voir ça et si c’est le cas, je franchi le pas pour de bon. Pour l’instant ça reste trop chiant.

  13. Pourquoi faut-il que sur chaque news sur Windows de gentils petits Apple-boys viennent clamer à la face du monde à quel point ils sont heureux ? A quel point c’est plus cool d’être passer du « bon côté de la force », parce que « faut pas déconner »?

    Le besoin d’illuminer vous concitoyen est à ce point irrépressible?
    Vous ne pensez pas que d’annoncer, comme vous le faites, que MacOS est le seul vrai OS « pour homme » est insultant envers tout ceux qui n’ont pas fait le même choix que vous?

    Le problème n’est pas d’avoir un « outil qui corresponde à vos besoin ». Le problème c’est d’arrêté de croire que tout le monde a les même besoins que vous.

    Alors, s’il vous plait, Apple-boys et Linux-boy, lâchez-nous. Prêchez la bonne parole comme vous le faite est, non seulement contreproductif, mais en plus désagréable pour tout qui ne partage pas votre « absolue vérité » (ceux là même qui ne la ramène pas sur les news ayant traits à MacOS ou à la dernière distrib sortie).

    Merci d’avance.

  14. Eh bien moi, je suis un fidèle de microsoft… Du basic du TO7 à Windows Vista…
    Pourquoi toujours critiquer négativement Microsoft ? Si leurs produits étaient vraiment mauvais, la plupart des ordinateurs tourneraient sous Linux ou Mac Os, Non ?
    Or, c’est l’inverse…

  15. @MrJack: t’as rien compris a l’open source.
    Quand un logiciel est open-source, il y a toute une communautée derrière. Et dans cette communautée, il y a des gens qui développent par plaisir tout comme des professionnelles, des gens qui sont payé par des sociétés qui veulent utiliser le logiciel, mais qui trouvent qu’il lui manque un petit quelque chose. Et puis méme si le soft est gratuit, c’est pas le cas des services. Et ce genre de marché favorise énormément les entreprises locales.

    Et notons aussi un fait. un logiciel commercial est fait pour etre rentable, un logiciel open source pour etre utilisé.

  16. @ Penfeld : ton exemple ne contredit en rien l’annonce de CoinCoin. La Mégane est la plus adaptée au transport des mômes à l’écoles, aux déplacements en ville, aux courses le samedi et les WE à la plage avec la glacières et les bouées.
    L’éternel débat entre la passion et la raison… Le rêve, c’est bien, mais le pragmatisme ne fait pas de mal de temps en temps.

    @Korbé : j’attends que le logiciel libre me prouve qu’au quotidien, aussi bien au boulot qu’à titre personnel, il est autant adapté à mes besoins que le payant. Pour l’instant, ce n’est pas gagné, loin de là, mais je ne perds pas espoir… (je suis même extrêmement patient, parce qu’au rythme où vont les choses, dans 5 ans, j’attendrais encore.)

    Personnellement, j’ai commencé sur Ms-Dos 6, puis w3.11, 95, 98, NT, XP et Vista. En parallèle Mac OS 8 puis OS X, et de l’Ubuntu (j’arrête en attendant que ça progresse. Il reste encore pas mal de boulot, avant qu’il soit réellement « utilisable »).

    Au final, j’en suis à une conclusion simple : on peut critiquer autant qu’on veut Microsoft sur sa technique, sa fiabilité, son ergonomie, sa politique, son marketing ou ses innovations, il reste diffusé sur 90% des pc de la planète, et l’ensemble des éditeurs, qu’ils soient pour professionnels, communautés ou particuliers, développent pour lui.

    La question n’est pas de savoir si l’on est pour ou contre Microsoft, pour ou contre Apple, pour ou contre le Libre, mais simplement de se demander quel matériel et quel OS répondent le mieux à son besoin personnel et/ou professionnel (j’entends un vrai besoin. Pas celui qui pousse à s’acheter une Ferrari pour aller chercher son pain à 300 m de là).

    A l’heure actuelle, c’est Wintel qui répond le mieux à mes besoins. Dès lors, ça ne me gène pas que ça soit rentable pour une société commerciale, personnellement.

  17. Pour moi ça a été :
    Ms-Dos (au primaire pour adi et un truc avec des gobelins) > Win 95 (6 ou 7 ans) > Win Me (un mois) > Win 2000 (3 ans) > Win XP (5 ans) > Linux Mandrake (un mois) > Win Vista (6 mois) > Mac OS 10.4 (un an)> Mac OS 10.5 (un an)> Ubuntu (en test depuis deux semaines)

    Je pense avoir « basculé » du coté obscur de la Force depuis que mon Os me permet d’utiliser des logiciels de manière simultanée avec peu de perte de vitesse. Également grâce à la fiabilité matériel. Mais je cherche avidement une solution open-source de la même qualité de finition qu’Apple. Et non, ni Ubuntu ni Windows ne répondent exactement à ces attentes.

    … Pas encore.

    Je suis donc d’accord avec Gasp et je préfère Apple pour mon usage.

  18. C’est toujours marrant de voir tous ces parcours. :-)

    Moi je n’ai jamais eu de Microsoft ni d’Apple à la maison ; que du Linux, BSD et Solaris.

    Par contre, j’ai été formé sur Windows et Unix ; et je travaille sur du Windows (en même temps mon travail c’est de dépanner des clients sous Windows, donc…)

  19. MacOS est le seul vrai OS « pour homme »

    Peut-être pas mais l’OS le plus compatible avec l’être humain moyen, ça s’en rapproche.

    Perso à l’époque des premiers Windows j’étais sous Amiga et Macintosh.

    Et j’ai eu l’occasion de tester toutes les versions de Windows parues lorsque l’Amiga était une machine d’actualité et je peux vous dire que j’étais tout sauf conquise, je me demandais même si c’était une blague, ou un mauvais shareware.

  20. Moi mon premier micro après l’ibm 36 était un mac se n&b sans disque dur, mais il y avait tellement de virus que j’était trop content de passer sous ms-dos 3 !!!

  21. @MrJACK: Firefox est libre, gratuit et pourtant financé, pareil pour Webkit le moteur de rendu de Safari.

    Sinon, comme pour beaucoup ici j’ai commencé par la version 3.1 de Windows (puis ça a été Windows 95 -> 98SE -> Mandrake 10 -> Windows 2000 -> Fedora Core 3 -> 5 -> Ubuntu 6.06 -> 7.04 -> 8.04).

  22. Ca me rappel les Parity Boot virus!
    MSDOS 4 > MSDOS 5 > MSDOS 6 > WIN 3.0 > WIN 3.1 > WIN 3.11 WORKGROUP > WIN 95 > WIN 98 > WIN ME > WIN XP > WIN VISTA > retour sur WIN XP^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité