Des astronomes prennent le premier cliché d’un autre système planétaire que le nôtre

 C'est une très grande percée dans le domaine de l'astronomie: des chercheurs de galaxies ont réusi à prendre le tout premier cliché d'un système planétaire différent du nôtre. C'est ce brave Hubble qui a été utilisé pour cet exploît. Il a pointé vers l'étoile Fomalhaut, à 25 années lumières, dans la constellation de Piscis Australis.

La seconde photo, plus loin, a été coordonnée entre les observatoires Hawaiiens de Gemini et Keck, et montre deux jeunes planètes autour d’une étoile différente située à 130 années lumières de nous! Prends ça Hubble! Mais on vous prévient que les clichés ressemblent à ceux d’un foetus de 3 mois aux ultra-sons: bonne chance pour repérer son kiki.

Voici ce que Hubble a vu, avec des explications fournies par la NASA. Où qu’elle est la planète? C’est Fomalhaut b, dans le coin en bas à droite! Pour réussir cette image, la caméra de Hubble a dû s’arranger pour bloquer la lumière parasite de l’étoile, des millions de fois plus brillante que l’exoplanète.

Ici vous voyez l’image prise par les observatoires de Gemini et Keck, montrant les corps orbitant autour de Star HR8799, un soleil environ 1,5 fois plus massif que le nôtre et cinq fois plus lumineux. Tout comme sur l’image de Hubble, il a fallu bloquer le rayonnement de l’étoile afin d’observer les planètes. Elles étaient plus facile à trouver, même étant plus éloignées, car plus jeunes, âgées de seulement 60 millions d’années. Leur formation laisse encore des traces de rayonnement, ce qui les rend plus brillantes que Fomalhaut b qui ne bénéficie que de l’illumination de l’étoile Fomalhaut.

 Vue d’artiste de l’étoile Star HR8799 et de ses planètes. La troisième planète n’a pas encore été observée mais on sait qu’elle existe, grâce à des calculs mathématiques.

Ceux qui en doutaient encore voient ici que d’autres systèmes planétaires identiques au nôtre existent bel et bien. Avec nos technologies de photo numérique qui s’améliorent, on ne peut qu’espérer que ces clichés deviennent de plus en plus précis au lieu de ressembler à un gros Oeil de Sauron. [Bad Astronomy]

Images: NASA & Gemini Observatory

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Voilà. On a peut-être découvert deux nouvelles planètes habitables, on peut même imaginer qu’il y ait de la vie là-dessus. Ce n’est qu’à 25 AL. Et le premier commentaire, c’est : « tiens on dirait l’oeil de Sauron ». :/

  2. pluton : 060 , neptune : 151 , uranus , 242 , saturne : 333 , jupiter : 424 , mars : 515 ,soleil : 666 ; venus : 757 , mercure : 848 ; lune : 939 . ce sont donc les nombres qui representent ces astres , ils sont tous lisibles dans les deux sens ! ; reneguenon astronome numerique .

  3. Bonjours, c’est peut être un ééénorme saumon……
    Mais cela reste toujour beau et a ce jour y que nous dans toute cette immensité qui le voyons.
    Alors profiter.

  4. Depuis la première exoplanète détectée en 1995 par mayor et queloz à l’observatoire de haute provence autour de l’étoile 51 pégase,

    le nombre de planètes extra solaires découvertes s’élève à près de 300.

    Outre une concurrence entre les systèmes de détection, s’ajoute une course à la première photo d’exoplanète. Avec l’enthousiasme et l’effet d’annonce, il ne s’agit pour le moment que de détection d’exoplanète. La lumière de l’étoile éteind par trop la possibilité de visualiser un tel objet céleste.

    Cela non obsant la performance technologique et la qualité des intervenants

    La mise au point d’une caméra ultra rapide permettra sûrement , peut être dans les deux ans qui viennent de fournir une image réelle d’une exoplanète

    La photo suivante s’est avérée être celle d’une naine brune plutôt que d’une planète.

    Mr kala et le satellite hubble ont pris une photo en occultant la lumière de l’étoile. Un anneau de débris ceinture formalhaut. Le déplacement de la planète a été suivi. La planète a une orbite de 870 ans autour de l’étoile . Elle lisse la face interne de l’anneau à la manière des satellites pour les anneaux de saturne.
    Kalas, P. 1998, « La Planetemania Frappe Les Astronomes », La Recherche, 314, p. 8

    http://www.gizmodo.fr/2008/11/15/des-astronomes-prennent-le-premier-cliche-dun-autre-systeme-planetaire-que-le-notre.html

    13.11.08 20:47 Permalien / Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité