L’interface de Minority Report est devenue réalité

[vimeo]http://vimeo.com/2229299[/vimeo]

Tout simplement in-croy-able: certains avaient essayé, mais ce nouveau système G-Speak est clairement l’interface utilisateur de Minority Report devenue réalité. Il y a même des gants pour faire comme Tom Cruise dans le film et effectuer des mouvements de tai-chi pour manipuler les différents objets et écrans de votre système.

Et si vous vous dites « bon sang, on se croirait vraiment dans le film! », c’est qu’il y a une raison: son concepteur, Oblong Industrie, compte parmi ses fondateurs l’un des consultants du film. Nous n’avons qu’une seule question: quand pouvons-nous en avoir un? [Engadget via Gizmowatch]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ouais bon ca laisse reveur c’est trop classe tout ça mais vous avez penser à utiliser ça pour de vrai au boulot, je me vois mal debout a faire du taï-chi toute la journée, déja que la wii me file des courbatures après une heure de tennis-canapé …

  2. Ouai c’est jolie mais pour le moment je vois pas à quoi ca peut servir… Je me vois pas aller sur le net avec les bras en l’air ;p
    Mais j’imagine déjà mieux ce genre de chose dans des éspaces publiques…

  3. c le web 3.0, L’ internet des objets
    mais c aussi, l’avenir de l’interface homme machine,
    pour rappel, d’ici 10 ans, on aura tous chez nous une imprimante 3d, nous permetant d’imprimé des objets, dont les models 3d nous seront envoyé par fibre optique!

  4. @miche le geek : ou peut-être que dans 10 ans, on sera tous à la rue, affamés, parce qu’on n’aura pas survécu à la crise économiques, ou aux invasions extraterrestres, ou au réchauffement climatique, ou aux explosions nucléaires, ou aux guerres civiles, ou aux attaques bactériologiques, ou aux bombardements de météorites, ou à l’inversion des pôles magnétiques, ou aux tremblements de terre, ou aux épidémies, ou à Apple.

  5. Non seulement ça a le mérite d’exister vraiment, mais la réalisation est plutôt bluffante.

    J’imagine bien que dans les bureaux d’étude, la recherche moléculaire ou simplement dans le milieu artistique, de multiples applications pourront être trouvées.

    Pareil dans le cadre du développement de la réalité virtuelle et des systèmes d’immersion, ou certaines des technologies employées ici pourraient très bien se combiner avec celles déjà existantes.

    Et que dire de la sensation de liberté que doit fournir une telle interface, loin des contraintes des rigides claviers-souris (à condition que l’utilisation ne tourne pas à un langage des signes complet et à des approches cabbalistiques des langages).
    Il reste à combiner tout ça avec des commandes vocales, des retours d’effort et des sensations de chaleur et l’ensemble pourra vraiment avoir une plus-value dans certains environnements de recherche particulièrement pointus et exigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité