Même Google subit le byzantin processus d’approbation d’Apple

Alors comme ça, vous pensiez qu’une entreprise comme Google disposerait d’une sorte de passe-droits dans le byzantin processus d’approbation d’applis mis en place par Apple pour l’App store?  En particulier lorsque l’appli en question est aussi cool que l’appli de recherche vocale créée par Google dont nous vous parlions vendredi et qui devait sortir le même jour. Malheureusement histoire ne s’est pas déroulée ainsi:

Tech Crunch cite quelqu’un proche du dossier ayant affirmé qu’Apple aurait laissé Google complètement dans le flou sur la raison pour laquelle l’appli n’est pas apparue sur l’App store vendredi comme prévu. Car Google maintient un contrôle très étroit sur les informations concernant l’entreprise: l’article de John Markoff dans le New York Times était initialement supposé accompagner la sortie de l’appli, et pas la précéder.

La source de Michael Arrington affirme qu’en dépit d’une approbation pour une sortie vendredi, la journée s’est déroulée sans que Google ne reçoive d’autre information de la part d’Apple que le message automatisé standard du SDK  « In Review » (en cours d’évaluation). Difficile de dire ce qui s’est réellement passé, mais c’est simplement le dernier exemple en date (et le plus symptomatique) du système d’approbation byzantin et contre-productif mis en place par Apple.

Michael Arrington souligne à juste titre que Google avait fait une fleur à Apple en sortant son appli d’abord sur l’iPhone, et pas sur l’Android. Mais ce n’était apparemment pas suffisant pour être dans les petits papiers de Cupertino. [Tech Crunch]