Une chambre à soi : antisocial !

Ne perdez plus votre sang froid. Il y a très très longtemps, en 2004, dans une lointaine galaxie, Gizmodo US parlait déjà d’un sanctuaire à monter soi-même qui s’appelait My Room. Aujourd’hui, Yamaha semble penser que la démographie du paria social est en pleine évolution puisqu’ils proposent My Room II. Quelles sont les nouveautés de 2008 ? Essayez le « confort amélioré » avec les contrôles via un écran tactile, l’air conditionné, et un temps de construction réduit (moins d’une heure) pour enfin vous couper du monde et avoir rapidement l’état mental d’un Ted Kaczynski. (Le manifeste n’est pas inclus.)

Et croyez-le ou non, il y a de la concurrence sur ce marché au Japon (Surprise !). La Celine 2 propose un confort identique, plus des documents marketing avec un saxophone.


Se couper de la société est cher. My Room II se vend pour 5.150€. Vous pouvez aussi la « louer » pour 80-160€ par jour. On espère simplement qu’ils les nettoient entre les utilisations. [Kilian Nakamura]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne suis pas d’accord avec le fait de qualifier cette chambre « d’antisocial ». A mon avis ça peut être très utiles et pratique quand on souhaite avoir une chambre prête et utilisable le plus rapidement possible. Et puis, comme moi, certains peuvent apprécier le fait qu’elle soit confortable (si le cas est) et compacte (certains préfèrent les petits espaces!).

  2. Ben mince, quand je pense que j’ai planché comme un étourdi sur ce concept il y a 25 ans…
    Il y avait même le spacieux sleeping cigar, le study-egg, et une bibliothèque-fauteuil-multimédia totalement coupée du monde. C’était bath, lisse comme un galet; je voyais ça dans des loft post industriels…

  3. « Hann mais c’est la machine à apprendre (plutôt à filer des baffes) du film Les sous-doués passent le bac ! »
    😀
    « M’en fous m’en fous m’en fous aïe ! m’en fous aïe ! m’en fous m’en fous… »

  4. Mais qu’est ce qu’ils abusent chez Gizmodo quand même… jamais aucun sens critique, sont même pas capables de savoir à quoi servent les objets qu’ils présentent ici !!!

    Yamaha est une marque de musique.

    Le « My Room » et le « My Room II » sont des studios d’enregistrement musical qui peuvent être montés et utilisés dans des espaces restreints comme un appartement par exemple.
    Bref, la solution idéale pour un musicien parisien qui veut enregistrer ses instruments sans faire chier tout son immeuble !

    Pour infos y’a aussi une boîte française qui fait ça.

  5. et j’en remets une couche en pensant que même le saxophone sur la pub du CEFINE n’a pas réussi à vous mettre la puce à l’oreille.

    Des gens qui se veulent pseudo-journalistes et qui n’ont absolument aucune curiosité… ca me troue !

    A CE NIVEAU C’EST PRESQUE DE LA DESINFORMATION !

  6. @Djé :
    Nous n’avons peut-être pas de sens critique, mais au moins nous avons le sens de l’humour, même si je te l’accorde, il est (souvent?) mauvais.
    Tu parles de désinformation (en majuscule) en disant que : « Le « My Room » et le « My Room II » sont des studios d’enregistrement musical qui peuvent être montés et utilisés dans des espaces restreints comme un appartement par exemple. »
    C’est FAUX !
    Il s’agit d’une pièce qui sert « d’isolant acoustique », pour regarder des DVD ou des films sans ennuyer l’autre personne qui est dans la pièce où est installée la My Room II.(Antisocial ?) Elle peut également servir aux musiciens, pour qu’ils puissent répéter.
    Je te propose de lire ici la description traduite par mon ami Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité