Les pneus Michelin pour roues motorisées

Selon Treehugger, ceci serait le Graal du transport écologique. Le temps nous dira si le moteur électrique logé à l’intérieur de la roue active de Michelin se développera de manière industrielle et permettra de proposer des véhicules électriques abordables.

On connaît l’intérêt du moteur électrique, et le fait de loger les moteurs dans les roues n’est pas non plus dénué d’intérêt:

Cela permet de disposer de plus de place à l’avant ou l’arrière du véhicule, et donc de concevoir un habitacle plus vaste à encombrement égal par rapport au classique moteur thermique sous le capot ou dans le coffre.

Les roues, toujours au stade du développement chez Michelin, ont déjà un véhicule prêt à les accueillir. Il s’agit de la voiture Heuliez Will, un rejeton de la famille Opel qui ne paie pas de mine, mais est tout de même capable d’atteindre la vitesse lumière en moins de 12 parsecs et n’a pas besoin de pétrole pour rouler. Le premier point reste à confirmer, et nous espérons pouvoir faire un essai très prochainement.

Un véhicule doté d’un tel système n’a pas non plus besoin de tunnel de transmission ni d’un système d’échappement de gaz brûlés, libérant encore de la place sur les plates-formes à quatre roues qu’ils servent actuellement de déplaçoirs. Espérons que les designers en profiteront pour oser des formes vraiment nouvelles. [Michelin via Treehugger]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Très intéressant, a condition que l’électricité vienne de sources renouvelables (soleil, courants marin, etc..) et surtout pas du nucléaire.

    Quel est le plus efficace:
    -Stocker l’électricité dans des batterie?
    -Utiliser l’électricité a stocker pour extraire de l’hydrogène de l’eau, stocker cette hydrogène dans la voiture. Pour récupérer cette énergie, bruler l’hydrogène pour faire tourner un alternateur ou directement les roue. Utiliser un système pour récupéré la vapeur d’eau, car si il y a trop de rejets de vapeur (car trop de véhicules), cela peut changer l’humidité de la région et donc influencer ça météo.

    Bien sur, dans le deuxième cas, on perd de l’énergie, mais ça pollue moins que des batteries et on peut garder indéfiniment de l’hydrogène, alors que les batteries ont une durée de vie limitée.

  2. Il serait bon de vous documenter un peu plus sur le sujet. L’active Wheel de Michelin n’est pas un simple moteur-roue comme on en a déjà vu sur d’autre véhicule ou proto électrique. La roue ici contient le moteur, les freins et la suspension (qui permet d’ailleurs la récupération d’énergie). Ensuite le véhicule d’Heuliez en accueille déjà deux donc, mais uniquement à l’avant. Alors que le dernier bébé de Venturi, la Volage, présenté au Mondial de l’Auto, en accueille 4. Ce qui lui confère une jolie puissance de 220 kW soit près de 300 ch. Bien que très chère et anecdotique la production de la Volage sera tout de même lancée bientôt.
    Enfin l’active wheel aussi utile soit-elle pour les véhicule, permet surtout de gagner de la place pour loger les batterie lithium ion, seules utilisées pour le moment dans les véhicules électriques et qui coûtent pour le moment très cher. La voiture électrique à bas coût dépendra aussi beaucoup d’une nouvelle génération de batteries, peut-être sans lithium, rare et cher (le cours s’envole depuis l’engeouement pur les véhicules électriques).

  3. Heu, là ça fait communication sur un système qui existe déja depuis un bail … et ils sont toujours en développement???

    Les moteurs roue existent depuis longtemps, il y a des bus qui utilisent ce système, un scotter electrique aussi. Ce principe est aussi appliqué à des moteurs roue hydraulique, ou il n’y a donc pas de transmission mécanique autre que des conduites d’huile (cf bon nombre de tracteurs …).

    La seule nouveautée est d’utiliser un système existant et de le mettre dans une roue de voiture… là, il y a de l’idée les mecs 😉

  4. et nos sous vont aller aider des entreprises qui ne veulent pas utiliser de tels innovations de peur de froisser les copains d’etat placés chez Total…

  5. Salut, je tenais à signaler que je n’avais pas pu lire ton article, au cause de la grosse pub phillips dont le bouton « fermer » ne marche pas. Si c’est volontaire de la part de l’annonceur (et pas très légal), il faudraient leur dire que ça les dessert de faire ce genre de pollution façon « publicité forcée ».
    Tu pourra leur dire que leurs télé sont pourraves et que j’irai chez Sony..

    Déçu de ne pas avoir pu te lire, ce nouveau concept à l’air intéressant…

    Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité