Le Congrès américain conclut que le président de la FCC abuse de son pouvoir

Alors, quoi de neuf cette semaine chez les politiciens corrompus? Le Congrès américain vient de publier 110 pages d'un rapport sur le président de la FCC (l'organe fédéral des télécommunications), Kevin Martin, et ses "excessifs abus de pouvoir" assortis de favoritisme pour certaines sociétés, comme Verizon, probablement encore accompagné d'une attitude inconvenante envers d'autres.

Il a par exemple prévenu T-Mobile qu’une amende allait leur être infligée et l’a faite réduire à seulement 100’000$. Les accusations concernant Verizon sont aussi vagues que sinistres, mais les enquêteurs n’ont pas réussi à réunir les preuves. Les enquêteurs disent que malheureusement les témoins se font rares à cause d’un climat de terreur qui règne au sein de la FCC. C’est gai.

Un porte-parole de Kevin Martin fait remarquer que le rapport n’a « ni trouvé ni conclu à des violations de règles, de lois ou de procédures. » Ce qui est certain c’est qu’apparemment tout le monde connaît les agissements de ce Monsieur et sa tendance à vouloir défavoriser le câble, mais qu’il couvre parfaitement ses arrières. [DSL Reports]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité