Quand les hackers donnent un coup de mains à des bûcherons de contre-bande

Des hackers brésiliens ont réussi à s'infiltrer dans le système informatique chargé de compter les quotas des sociétés de bucherons, leur permettant de couper et revendre illégalement près de 1.7 millions de mètres cubes de bois.

Ils n’ont bien sûr pas échappé à la justice brésilienne qui tente tant bien que mal d’enrayer ce type de contre bande. Il y a actuellement 107 sociétés poursuivies en justice avec une amende globale de 833 millions de dollars.

De plus, 202 personnes ont été inculpées, dont 30 « têtes de réseau » ayant permis aux hackers et à ces sociétés de travailler ensemble.

Ils ont essentiellement falsifié des permis de transports.

En général les sociétés reçoivent leur permis de transport en fonction du nombre d’arbres coupés qu’elles ont déclaré, la charge est mesurée et est ensuite déduite du montant total autorisé. Une fois qu’une société a atteint son plafond, elle ne peut plus recevoir de permis de transport et ne peut donc plus faire d’argent en coupant des arbres.

Quoi qu’il en soit, en engageant des hackers, ces sociétés ont contourné le système assez longtemps pour faire des dommages considérables.

On verra bien si la justice prend des mesures draconiennes afin de dissuader ce type de pratiques.[Greenpeace via Treehugger]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Normal, les hackers et les bucherons sont faits pour s’entendre: en vieil anglais, hacker veut dire un tâcheron, quelqu’un qui taille avec une hache, qui fait un travail pénible et stupide…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité