Un pas de plus vers le couple humain-robot

[flv]http://cache.gizmodo.com/assets/video/aikosexbot_gizmodo.flv[/flv]

Le Trung n’aime pas les femmes. L’amour de sa vie est fait de latex, de capteurs et d’un logiciel de pseudo-intelligence artificielle. Elle s’appelle Aiko.

Selon Le-Trung, 33 ans, elle lui a coûté près de 16.000€. Contrairement à ce qu’on pourrait croire (ou ce qu’il dit), ce n’est pas sexuel. Il cherche juste la partenaire idéale, une partenaire disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, qui ne se plaigne jamais.

« Je veux qu’elle se comporte et qu’elle agisse comme une humaine pour qu’elle soit la partenaire idéale. Pour l’instant, elle peut comprendre et dire 13.000 phrases différentes en anglais et japonais, elle est donc déjà assez intelligente. Quand je dois faire mes comptes, elle fait les calculs. Elle est très patiente et ne se plaint jamais.« 

Aïko a des capteurs sensitifs sur son visage et son corps. Elle peut donc réagir si on la touche. Comme une vraie femme, elle réagira si on la touche. Si vous l’attrapez et que vous serrez trop fort, elle vous giflera. Elle a tous les sens, sauf l’odorat.

Il a aussi dit que « son logiciel peut être repensé pour simuler un orgasme et réagir au toucher. » Pour simuler la présence d’une femme dans sa vie, Le Trung a pris des crédits et a même vendu sa voiture pour elle. No comment. [The Sun]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Original, mais certainement pas au point: pour seulement 16k€ ça serait tout bonnement délirant que sa machine soit capable de faire tout ce qu’il prétend (dans l’article du Sun, pour ce qu’il y a dans gizmodo encore, ça passe). Quand on voit les millions d’euros dépensés par des firmes comme Honda pour développer des merveilles telles le robot Asimo. Ca sent l’exagération tout ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité