L’aérovoiture était prête dès 1955

Retournons un instant en octobre 1955, date de cette édition de Mechanix Illustrated, dans laquelle les lecteurs pouvait entrevoir un futur de l'automobile qui n'a finalement jamais existé: l'Argentine Aerocar esquissait une convergence avec l'aéronautique en dotant les automobiles d'une hélice géante.

Le véhicule aurait ainsi été propulsé par la force des pales à 160 km/heure. Le principal bénéfice de cette technologie aurait sans doute été un meilleur respect des distances de sécurité par les voitures suiveuses.

Notre futur automobile sera différent, et bientôt plus silencieux. Lorsque les véhicules électriques auront envahi nos routes, il en sera fini du miaulement des V8 et du grondement caverneux des gros blocs diesel: on n’entendra plus que les bruits de roulement des pneus et le sifflement de l’air sur la carrosserie.

À moins que les avancées de la téléportation ne viennent tuer ces rêves automobiles dans l’œuf. [modern mechanix via MAKE]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. pourquoi les distances de sécurité seraient-elles mieux respectées ? Peur de « mouliner » la voiture de devant ? Trou d’air dû à l’aspiration et donc moins d’air pour l’hélice ?

  2. je viens de cliquer sur la photo, j’avais pas vu que l’hélice était à l’arrière, je croyais qu’elle était à l’avant, je comprends mieux l’histoire des distances de sécurité maintenant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité