L’approbation pour l’App Store encore pire que d’habitude

Affronter la boîte noire qu’est le byzantin processus d’approbation d’applis sur l’App Store a toujours fait partie du folklore que vivent les développeurs d’applis pour iPhone. Mais pour une fois, Apple les a explicitement mis en garde à l’approche des fêtes.

Certains développeurs qui avaient récemment soumis leurs applications ont reçu un courriel d’Apple les informant qu’un nombre très important d’applis étaient dans les tuyaux pour approbation. De ce fait, il se peut tout à fait que leur appli ne soit pas en ligne avant Noël et n’apparaissent qu’après le rush des vacances.

Le coupable, au-delà de la lenteur proverbiale et mystérieuse du procédé d’approbation, est le déferlement d’applis qui cherchent à figurer sur l’App Store pour les fêtes afin d’être téléchargées par les millions de nouveaux iPod touch et iPhone qui seront déballés à Noël. 

Beaucoup de développeurs, et notamment ceux à qui nous avons parlé, affirment garder sous le coude de nouvelles applis ou des mises à jour majeures jusqu’à MacWorld, profitant de ce rab de temps pour ajouter d’autres fonctionnalités ou peaufiner l’existant, en espérant bénéficier du buzz qui couvrira l’actualité Apple cette semaine là.

Si les retards actuels sont la conséquence d’un déferlement d’applis non prévu par Apple, ils illustrent bien les problèmes causés par ce processus d’approbation complètement opaque, qui oblige les développeurs à faire des paris sur la date de sortie de leurs applis, laquelle est parfois pour leur succès aussi critique que la qualité de leur développement. [Ars]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est hallucinant le nombre d’applications pourries ou pas finies vendues moins d’un euro, pourtant à des milliers exemplaires pour un grand nombre d’entre elles. C’est dommage car ça tue le principe de l’Appstore, en polluant le tout. Heureusement qu’il est facile de trouver les applis crackées afin de ne pas se faire avoir : sur environ 250 applis testées, j’en ai gardé moins d’une dizaine… c’est une belle leçon de commerce !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité