Test du Convertible Classmate d’Intel

Après avoir joué avec un prototype du Convertible Classmate d’Intel, nous confirmons ce que nous pressentions: quelques bonnes idées autour d’une machine spécifiquement destinée aux écoles.

Depuis le début, le but d’Intel avec la gamme Classmate était de créer des ordinateurs portables pas chers et costauds pour une utilisation en classe. Le Classmate est donc une tablette tactile de 8,9 pouces, mue par un processeur Atom de 1,6  GHz, dotée d’1 Go de RAM et d’un disque dur de 60 Go (ou de stockage flash jusqu’à 8 Go). Ajoutez le wifi 802.11n et une batterie avec une journée d’autonomie, et vous avez fait le tour de la machine.

La qualité d’assemblage de l’ordinateur est en phase avec ce qui se fait au niveau des netbooks. Rien de bancal, l’écran en 1024×600 est bien net, et en utilisation tablette, on l’a bien en main. Clavier et trackpad sont correctement dimensionnés, directement comparables aux HP Mini et autres MSI Wind de ce point de vue. Et sa webcam est orientable.

L’utilisation des applis révèle qu’Intel est allé au-delà de la simple installation d’un écran tactile sur un portable XP pour pouvoir l’appeler tablette: ils ont effectué les modifications matérielles et logicielles nécessaires pour rendre son utilisation aussi simple que possible. Par exemple, le Convertible Classmate dispose d’un panneau de lancement rapide optimisé pour l’écran tactile, avec de grandes icônes. Et lorsque le Classmate est replié en mode tablette, un bouton dédié permet de faire apparaître l’écran de lancement rapide.

Ils ont l’intention d’optimiser le matériel autant que possible pour les besoins éducatifs, et travailleront aussi avec les développeurs et les OEM pour faire en sorte que tout soit optimisé pour le Classmate. Ils travailleront notamment avec Lego, dont les kits Mindstorms connaissent un grand succès auprès des professeurs.

Intel est allé jusqu’à anticiper la manière spécifique dont les enfants utiliseront Convertible Classmate, et a calibré l’écran tactile de sorte qu’il ne reconnaisse pas le contact de la main lorsque les enfants écriront avec le stylet. Ils se sont en effet rendus compte que la plupart des enfants écrivent avec la main posée sur l’écran.

Cela a obligé Intel pas à un compromis. Dans la mesure où ils ne voulaient pas augmenter le prix en recourant à un écran capacitif/multitouch, ils ont dû réduire la sensibilité de l’écran tactile résistif en plus des modifications logicielles opérées. De ce fait, l’écran requiert une pression particulièrement franche pour reconnaître une saisie, ce qui ne le rend pas particulièrement agréable à utiliser pour un dispositif supposé tactile.

Hormis ces aspects tactiles, l’absence d’applis grand public et de fonctionnalités comme le bluetooth devraient cantonner le Convertible Classmate à sa niche pédagogique. Mais dans la mesure où c’est précisément ce pourquoi il a été conçu, ce n’est pas vraiment un problème. [le Classmate sur Giz]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité