Première prise en main du Palm Pre

Nous n’avont pas été autorisés à filmer ou photographier l’expérience, mais nous avons eu la chance de pouvoir manipuler le Palm Pre, et c’est une véritable tuerie.

Il transcende ce qu’un appareil mobile devrait être. Il est fluide mais en même temps dégage une impression de solidité et de durabilité. Le dos du slider est réfléchissant comme sur un iPod touch (la gent féminine appréciera surement de pouvoir se remaquiller). L’écran est plus riche en couleurs que n’importe quel téléphone (presque comme un mini écran Cinema Display). Et ce n’est pas tout:

L’interface utilisateur graphique semble fluide et ne fait pas trop ouvertement plastique, même si les transitions sont parfois encore un peu approximatives aux entournures et pas tout à fait aussi immédiates qu’on pourrait le souhaiter.

C’est exactement comme sur OS X, Expose, Spaces, Spotlight—du multitâches sans interruption. Même le calendrier est comme iCal sur la version de bureau. Et lorsque vous recevez un appel, le système d’exploitation range ce que vous étiez en train de faire dans le bas, au lieu de s’en débarasser comme l’iPhone. [Palm Pre Details]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité