Prise en main du Sony Vaio P qu’il-ne-faut-pas-appeler-netbook

Le clavier? Excellent. L’écran? Magnifique. Le trackball dépasse juste comme il faut, de sorte que votre doigt reste dessus et ne glisse pas sur le clavier. Le démarrage instantané? Classe. Découvrez tous les détails de notre prise en main après le saut:

Les touches du clavier sont petites, mais avec le juste niveau de petitesse, qui ne vous posera problème que si vous avez des battoirs à linge en guise d’appendices palmaires (n’est-ce pas, Jack?).

Il nous a fallu 15 à 30 secondes de saisie avec des fautes de frappe pour nous habituer au clavier, et ensuite pouvoir l’utiliser tout à fait normalement. On a presque l’impression d’utiliser un clavier normal, à ceci près que vos mains sont moins espacées que d’habitude. Le trackball était un peu trop réactif, mais sa sensibilité est réglable. Les boutons de souris sont en revanche trop petits et mal placés.

La forme de l’ordinateur a l’air bizarre sur les clichés de presse, mais en réalité elle est très réussie. C’est très clairement une Porsche comparée aux Twingo que sont les netbooks du marché actuel.

En fait, les gars de Sony ont insisté sur le fait que ce n’est pas un netbook, ce qui est vrai. C’est officiellement un ordinateur dont la taille et le format ont été pensés pour qu’il puisse être-jeté-dans-un-sac-sans-même-y-penser, ce qui n’est pas le cas des netbooks.

Le démarrage instantané est vraiment appréciable. C’est en réalité une XMB Sony qui vous fournit un accès instantané à vos photos, internet et aux vidéos, comme sur les autres pré-OS, mais celui du P est particulièrement classe.

Tous les modèles tournent avec le même processeur Atom cadencé à 1,33Ghz (ceux de la série Z, pas les N), pas spécialement véloce, et 2 Go de RAM qui lui permet de faire fonctionner Vista correctement pour l’écran est… argh… magnifique, avec une densité de pixels incroyable. La connectivité 3G du modèle présenté fonctionnait sur Verizon uniquement. Et le prix? Parlons des choses qui fâchent: 900$ (et donc 999 €!) est le prix du modèle de base avec Vista Home Basic. Il faudra débourser au moins 1000$ si vous voulez le vrai Vista. Les autres différences concernent surtout le stockage, à partir de 60 Go jusqu’à 128 Go SSD pour le modèle à 1500$.

Vous pourriez être tenté de croire que vous pourriez travailler avec, mais nous n’en sommes pas encore si convaincus, et il faudra le tester plus en profondeur, sur plusieurs jours, avant de nous forger une opinion définitive. Et il faudra que vos tâches informatiques soient compatibles avec un écran aussi large et étroit.

Globalement, c’est certainement une machine intéressante: ni netbook, ni UMPC, ni portable, mais quelque chose d’un peu intermédiaire entre toutes ces catégories. Il nous faudra un peu de recul pour définir ce qu’il est vraiment.




Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Très chouette, il donne l’eau à la bouche mais son prix refroidit très vite et autre chose pour moi, on a pas le choix de l’OS et je ne retournerais pas chez M$ :) donc on va attendre un peu voir si d’autres leur emboîte le pas niveau qualité, finition avec le choix de l’OS.

    Joyeux Schroumyziguac a tous

  2. L’interface est trop joli :)

    Mais j’attends que le prix baisse à 300euro pour me… dire que maintenant il y a un modèle 10 fois + puissant et que j’attendrais qu’il descende à 300euro pour me… dire que maintenant il y a un modèle 10 fois plus puissant et que…

  3. Attend, si j’ai bien compris il y a 2 OS:
    – Un OS ultra légé made in Sony avec un XMB comme interface.
    – Un Vista (mais ça, on le virera avec plaisir pour se le faire rembourser)

    C’est plutôt sympa, j’aime bien.

  4. C’est juste l’évolution de la gamme des Vaio C1.
    Il y a deja 10 ans Sony avait deja pensé à ce format tres innovant.
    Donc au final rien de bien nouveau avec ce Vaio P, juste un model mis a jour

  5. La présence d’un deuxième OS est absolument capitale. Les testeurs passent un peu rapidement dessus… et c’est bien dommage.

    Qu’en est-il de l’autonomie gagnée en ne lançant pas Vista ?

    Question essentielle : on sait que le OS XMB permet de surfer sur internet en wifi sans démarrer Vista, mais uniquement le XMB.

    Le XMB permet-il aussi une connexion avec le modem 3G intégré sans lancer Vista ?

    Gizmodo doit se renseigner au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité