Le Japon a deux fois plus de robots que tout le monde

La population de robots se développe sur la planète. Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que c’est au Japon que la densité de population de robots est la plus élevée au monde, avec 295 automates industriels pour 10.000 ouvriers.

Un peu plus étonnant: la seconde position de Singapour, qui coiffe au poteau la Corée-du-Sud pour cinq robots supplémentaires par tranche de 10 000 ouvriers. Comment expliquer ce chiffre étonnant?

D’abord, Singapour est tout petit et n’est pas spécialement réputé pour ses capacités industrielles… alors où sont ces robots et que font-ils? Peut-être surveillent-ils les gens pour vérifier qu’ils ne mâchent pas du chewing-gum dans la rue et ne jettent pas des papiers gras sur le trottoir?

Et que fait la Corée du Sud, toujours prompte à développer des robots soldats, à déployer des robots instituteurs, à faire campagne pour les droits des robots et même à imaginer créer une ville pour les robots? Tout ça pour se retrouver à la troisième place? La honte! [Spectrum Ieee]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ouais, bah n’empêche que ton article passe adroitement sous silence le principal!!

    ET LA FRANCE LA DEDANS?

    bon, OK, «l’étude» ne le mentionne pas, vous êtes tout excusé.

  2. Il ne faut pas confondre robot et automate programmable industriel. C’est pourtant l’amalgame qui est fait au Japon, ce qui explique cette avance. Et cette manipulation de chiffres ne date pas d’hier.

  3. La France avec ou sans manipulation des chiffres accuse un retard abyssal, ceci tient au fait que les « zelites » n’ont toujours pas compris le film et de ce fait lorsqu’on ne comprend pas on a peur.

  4. Faut rien exiger, je ne sais pas qui à peur de quoi et qui n’a rien compris mais:
    si on compte bien de la même chose, la France n’a pas de retard abyssal.
    Les délocalisations vers l’Asie on fait que les implantations de robots se sont plutôt produite en Asie qu’en Europe et surtout pas en France ces derniers temps.
    La France bascule vers l’activité de service, il n’y a alors pas beaucoup de place pour les robots, cela ne signifie pas que nous sommes à la traine.
    Pour revenir aux chiffres, je réaffirme que ces chiffres sont bidonnés pour le japon et qu’un amalgame entre les vrais robot et les machines spéciales ne mène à rien.
    Quant aux robots humanoïdes, il n’y en a encore qu’une poignée dans le monde et étant donné le coût d’un tel robot, la ville pour robots, c’est vraiment de la science fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité