Le match des smartphones: Palm Pre vs iPhone vs Android G1

Le CES 2009 nous a livré un nouvel acteur dans le segment supérieur des smartphones. Alors nous avons comparé point par point le Palm Pre avec l'iPhone et le G1 Android:

1. Ecran tactile ou multitouch: les trois écrans sont capacitifs, mais seuls le Pre et l'iPhone sont multitouch. La petite partie brillante qui constitue la "zone gestuelle" du Pre a vraiment poussé le concept tactile dans ses retranchements et toute la surface du téléphone. Cela s'avère très pratique pour pouvoir naviguer d'une main sans aucunement interférer avec ce qui est affiché à l'écran. Le dock en forme de vague surgissant du bas est vraiment étonnant. Reste à savoir si son utilisation est complètement intuitive ou s'il faudra lire le manuel avant. Avantage: iPhone, avec le Pre comme choix alternatif.

2. Multitâches: l’une de nos principales récriminations est l’insistance du SDK de l’iPhone à ne faire tourner les applis qu’une à la fois. Le tiroir de notification du G1 était déjà un progrès dans la bonne direction, mais l’interface du Pre est le premier système d’exploitation pour smartphones intégrant nativement le support du multitâches.

Rappelant les vieilles Blades de la Xbox et un peu Expose d’OS X, les « cartes » de l’interface du Pre permettent très facilement de basculer entre les applications, et le système peut vous communiquer des notifications d’autres applications sans pour autant vous extraire complètement de ce que vous faisiez. Le multitâches est extrêmement important sur un téléphone, et c’est une très bonne chose que Palm y accorde l’importance nécessaire. Avantage: Pre

3. Matériel: la qualité générale du Pre est très bonne, même si son design ne suscite pas un énorme coup de cœur. Le Pre est réussi, mais sa forme arrondie est trop douce pour lui conférer une véritable personnalité. De plus, un téléphone avec un clavier peut difficilement réaliser avec l’élégance de l’iPhone. Avantage: iPhone.

4. Plateforme de développement: Le « Web OS » du Pre semble prometteur: tout ce que les développeurs ont à maîtriser se résume à JavaScript, HTML et CSS. C’est séduisant sur le papier, mais ne nous y trompons pas: développer une appli pour téléphones mobiles ne sera jamais aussi facile qu’appliquer un nouveau thème à votre Tumblr. Cependant Palm a souligné la simplicité du développement, et il sera intéressant d’observer comment les choses se développent aux côtés du SDK bien conçu basé sur OS X auquel les développeurs sont habitués et de l’approche entièrement open source d’Android. Avantage: Pre?
Si c’est vraiment uniquement du JavaScript, alors cela signifie qu’un grand nombre de développeurs pourra s’y coller
. En réalité, nous avions initialement attribué l’avantage à l’iPhone qui peut compter sur une importante communauté de développeurs pour produire quantité d’applications, mais l’herbe semble bien verte dans le Pre du voisin et nous incite à ce pari sur l’avenir.

5. Intégration web: Le Pre intègre subtilement l’internet au téléphone chaque fois qu’il en a l’opportunité, et c’est tout simplement excellent. Les contacts sont récupérés depuis Facebook, Gmail et votre compte de messagerie instantanée, puis analysés à la recherche de doublons. L’appli de messagerie vous montre vos derniers e-mails, chats et SMS avec chaque contact dans une fenêtre unique. Vraiment, vraiment très bien vu. Avantage: Pre.

6. App Store/communauté de développeurs: un smartphone n’est jamais aussi bon que les logiciels qu’il peut faire tourner. Sur le Pre, Palm garde pour l’instant le secret sur la manière dont les applis seront fournies et leurs modes de tarification, mais ils ont précisé que l’acquisition d’applis se fera uniquement via le téléphone (sans appli sur ordinateur), ce qui est dommage.

Ils affirment ne pas vouloir reproduire l’erreur de la boîte noire qu’est le processus byzantin d’approbation d’Apple, dans lequel Android a réussi à ne pas tomber, mais indiquent qu’il y aura un procédé d’approbation basé sur « la sécurité et la stabilité ».

Mais comme nous le savons avec Android, une communauté de développeurs a besoin de suffisamment d’appareils dans les mains de consommateurs pour atteindre une masse critique, que le Pre devra atteindre. Avantage: iPhone, en dépit de la boîte noire, mais les approches plus ouvertes d’Android et du Pre seront de vrais atouts s’ils parviennent à atteindre cette masse critique.

7. Chargeur sans fil: cela faisait des années qu’on voyait des technologies de chargeurs sans fil au CES, et il a fallu attendre tout ce temps pour voir un gadget destiné aux consommateurs fourni avec son propre chargeur sans fil dans la boîte. Oups, il n’est pas dans la boîte mais vendu séparément, à un prix inconnu. Mais malgré tout: bravo. Avantage: Pre.

8. Le réseau: Dan Hesse, le PDG de Sprint, a salué le test 3G comparatif mené par Gizmodo.com sur tout le territoire américain. Il n’allait pas s’en priver: c’est Sprint qui a gagné (en vitesse de téléchargement). Sprint était le seul gros opérateur américain à ne pas proposer de puissant smartphone auréolé de hype, mais c’est maintenant le cas.
Le Pre est à un téléphone orienté données qui s’appuiera aux Etats-Unis sur un réseau qui a prouvé la qualité de sa couverture. Reste à savoir si le Pre sera suffisamment attractif pour inciter les gens à switcher d’opérateur. Avantage: difficile de désigner un vainqueur clair dans cette catégorie, car l’équation dépend de l’adéquation entre les qualités intrinsèques d’un téléphone et la qualité du réseau sur lequel il est utilisé. Aux États-Unis, la qualité du réseau 3G de Sprint sera un facteur positif en faveur du Pre.

9. Clavier physique: c’est beaucoup une affaire de préférence personnelle, mais à en juger par les choix d’une très vaste majorité des consommateurs, le clavier physique reste le moyen de saisie privilégié des utilisateurs. Les claviers tactiles s’améliorent tout le temps, mais bon nombre de personnes s’accrochent au clavier physique. L’idéal serait d’avoir la possibilité de choisir; malheureusement, le Pre ne propose pas de clavier tactile sur l’écran, et son clavier réel n’est jamais que celui du Treo Pro. Avantage: notre choix personnel va au clavier virtuel de l’iPhone, mais chacun voit à midi à sa porte en la matière.

10. Caméra: la caméra du Pre dispose d’un flash à LED pour sa caméra trois mégapixels, qui fait défaut à l’iPhone comme au G1. Les photos des téléphones portables réalisées avec flashes sont horribles, mais contentent beaucoup de gens. Alors reconnaissons à Palm le mérite d’y avoir pensé. Avantage: Pre.

11. Batterie: Apple continue de faire cavalier seul avec sa batterie non amovible. Comme le G1, le Pre dispose d’une batterie amovible, et est fournit avec une seconde batterie. On a entendu les raisons d’Apple un million de fois, on connaît le discours, mais les batteries amovibles restent très pratiques. Avantage: Pre.

12. Copier/coller: oui, le Pre sait le faire. L’iPhone, toujours pas. Avantage: Pre/G1.

13. Navigateur: les trois téléphones utilisent un navigateur basé sur WebKit, qui est devenu le navigateur standard pour le web en mobilité. Nous n’avons pas pu tester le navigateur du Pre suffisamment longtemps, mais le peu que nous en avons vu était plutôt réussi, et c’est le seul navigateur mobile hormis celui de l’iPhone qui gère le zoom multitouch. Avantage: iPhone/Pre.

Et voilà. Tout cela nous promet un l’avenir riche en développements, que nous avons hâte de découvrir. Et vous?

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je trouve qu’il manque un sacré candidat dans votre test… le Nokia N97! :p

    Concernant le tactile, c’est super le multitouch (quoique perso j’aime pas devoir utiliser mes 2 mains), mais sans retour de force, c’est vraiment pas agréable! Et je ne sais pas si le Pre a un retour(vibration) lors du click?

    Concernant le clavier, c’est très spécial ce mini clavier en portrait. Je le préfère largement en paysage… :(

    Il vaut mieux pas parler de caméra… A nouveau TRES limité pour les 3 modèles. :(

    Et concernant le browser… toujours le même problème! Pas de support du flash! Tssss il serait GRAND temps pourtant! :p

    Mais il faut avouer que l’interface du pré m’a VRAIMENT impressioné! Bien plus qu’une interface Iphone à mon gout…

  2. Euh…Vous avez fait plutot un test Iphone/Pre.
    Le G1 n’est jamais mentionné hormis caméra et batterie (2 points sur 13).
    A croire que vous n’avez jamais eu de G1 dans les mains.
    Maintenant vous avez le droit de le critiquer, mais au moins dites pourquoi, plutot que rien dire et d’écrire « avantage iphone »…

  3. Et quand le BB storm est tout à fait à la hauteur de ces concurrents. Je parle en tant qu’ancien palmiste (et qui va certainement bientôt y retourne) et fan de Mac (mais pas d’iPhone)!

  4. mouai…on pourrai aussi comparer un déesse et une nouvelle megane.
    il ya quand meme une sacrée différence de sortie entre l’iphone, le G1 et le palm pre:
    il parait donc normal qu’il y ait une évolution….si ce n’est pas le cas ……

  5. Concernant le multitâche, le flash (et Flash aussi), etc. (machine à café, aspirateur…) il se pose toujours le même problème sur les machines de notre époque, et ce problème s’appelle batterie.
    Tant que des progrès TRES conséquents n’auront pas été rendu disponibles, on pourra toujours ajouter des fonctions, mais pour quelle autonomie ?

  6. Vous avez oublié de mentionner le truc le plus important à mes yeux :
    Il n’y a pas de rétrocompatibilité sur cet OS de mes deux. (le WebOS)
    Donc aucune possibilité de migrer de PalmOS à WebOS. Résultat, encore une fausse joie.

  7. salut tres joli test mais une question me tourmente.c est un comparatif entre iphonepreg1 ou iphonepre?
    le pauvre g1 n est cité que trois fois

  8. Il y a peut-être une raison, tout simplement.
    Personnellement j’ai testé l’iphone et le G1, et à part le système de notification il n’y a pas photo, surtout niveau hardware.

    Google et plus récemment Palm n’inventent rien, ils rattrapent juste leur 3 ans de retard par rapport à l’iphone avec plus ou moins de réussite. J’avoue être intéressé par le Palm, plutôt par curiosité que par réelle envie. Le multi-tâches a l’air sympa mais ça risque bien d’exploser la batterie en cinq minutes, ya qu’à voir, ils en livrent deux!!

  9. « Clavier physique: c’est beaucoup une affaire de préférence personnelle, mais à en juger par les choix d’une très vaste majorité des consommateurs, le clavier physique reste le moyen de saisie privilégié des utilisateurs. » C’est sans doute pour cette raison que l’iPhone est le premier smartphone en terme de ventes…

  10. Sur la plateforme de développement vous oubliez que le SDK d’Apple est extrêmement complet, et qu’en matière de performance une appli web en javascript ne rivalise pas avec une appli native. Je pense tout particulièrement aux jeux 3D interdits aux Pre.
    Ne pas pouvoir faire d’applis lourdes sera un vrai handicap pour le Pre. Et d’ici qu’il sorte, l’iPhone de 3eme génération pointera déjà le bout de son nez. Bref, ce comparatif est à prendre avec des pincettes.

    Le plus cocasse est qu’Apple avait il y a longtemps présenté un SDK basé sur javascript/html et qu’à l’époque ça avait créé une énorme vague de critique car rien ne valait les applis natives. Apple s’était faite huer…
    Et aujourd’hui on nous explique que la même chose chez Palm serait bien mieux que le système natif d’Apple. On croit rêver… ou douter sérieusement des compétences en développement de certains journalistes et blogueurs.

  11. Vous faites un comparatif vraiment bizarre : dans certains cas vous comparez le système d’exploitation de chaque téléphone, et dans d’autres les téléphones, ça n’a pas de sens !

  12. Juste rapeller que les s60 son multi-tâches et ce depuis très longtemps et dans la version 5 des s60 le dev en techno web est possible…il faudrai revoir certaine de vos affirmation.

  13. Warning : copypasta du mail que je viens d’envoyer au pote qui m’a signalé cet article. Je vais essayer de minimiser les coquilles et autres private jokes, mais je garantis rien.

    Au-delà du problème de juger un des téléphones de l’échantillon sur la seule foi d’un proto, je trouve l’article un peu douteux niveau honnêteté intellectuelle, cet article. Je veux pas jouer les mauvais esprits, mais bon… Let’s fisk!

    > 1. Ecran tactile ou multitouch: les trois écrans sont capacitifs, mais seuls le Pre et l’iPhone sont multitouch. La petite partie brillante qui constitue la “zone gestuelle” du Pre a vraiment poussé le concept tactile dans ses retranchements et toute la surface du téléphone. Cela s’avère très pratique pour pouvoir naviguer d’une main sans aucunement interférer avec ce qui est affiché à l’écran. Le dock en forme de vague surgissant du bas est vraiment étonnant. Reste à savoir si son utilisation est complètement intuitive ou s’il faudra lire le manuel avant. Avantage: iPhone, avec le Pre comme choix alternatif.

    Shorter : le Pre est mieux. Le Pre a une vague, l’iPhone a une barre. Avantage iPhone. J’ai raté un morceau entre l’argument et la conclusion, ou quoi ?

    > 2. Multitâches: […] Rappelant les vieilles Blades de la Xbox et un peu Expose d’OS X

    Je connais pas les blades de la Xbox, mais assez bien Expose, et d’après ce que j’en sais, je vois vraiment pas le rapport avec les cards du Pre… C’est pas du tout la même métaphore, et ça sert pas vraiment à faire les même trucs.

    > 3. Matériel: […] De plus, un téléphone avec un clavier peut difficilement réaliser avec l’élégance de l’iPhone. Avantage: iPhone

    Oui.

    > 4. Plateforme de développement: Le “Web OS” du Pre semble prometteur: tout ce que les développeurs ont à maîtriser se résume à JavaScript, HTML et CSS. C’est séduisant sur le papier, mais ne nous y trompons pas: développer une appli pour téléphones mobiles ne sera jamais aussi facile qu’appliquer un nouveau thème à votre Tumblr. Cependant Palm a souligné la simplicité du développement, et il sera intéressant d’observer comment les choses se développent aux côtés du SDK bien conçu basé sur OS X auquel les développeurs sont habitués et de l’approche entièrement open source d’Android. Avantage: Pre?
    > Si c’est vraiment uniquement du JavaScript, alors cela signifie qu’un grand nombre de développeurs pourra s’y coller. En réalité, nous avions initialement attribué l’avantage à l’iPhone qui peut compter sur une importante communauté de développeurs pour produire quantité d’applications, mais l’herbe semble bien verte dans le Pre du voisin et nous incite à ce pari sur l’avenir.

    Encore une fois, j’ai la sensation de me faire prendre pour une buse. On a d’un côté une plateforme de distribution d’applis ultra-fermée, d’un autre, javascript et rien d’autre… elle me semble un peu grosse, l’impasse sur Android, très opportunément omis d’un paragraphe où il remporterait certainement l’avantage ?

    > 5. Intégration web: […] Avantage: Pre.

    Tout à fait d’accord, cependant…

    > 6. App Store/communauté de développeurs: […] Sur le Pre […] ils [Palm] ont précisé que l’acquisition d’applis se fera uniquement via le téléphone (sans appli sur ordinateur), ce qui est dommage.

    Ben c’est justement le truc qui rend le Pre (et/ou Synergy) si sexy : couper le cordon entre la plateforme mobile et sa machine de référence qui lui pousse calendriers, contacts, etc.
    Si j’ai bien compris, ce que l’auteur essaie de nous dire, c’est :
    – cool : découpler le mobile de son ordi de référence pour les données utilisateur
    – pas cool : le découpler pour ce qui concerne les applis…
    => Ben faut choisir : soit tu te trimballes le boulet de la machine de référence, et confier au cloud les donnée utilisateur n’a qu’un avantage limité, soit tu fais le choix d’avoir une plateforme mobile autonome, et la dernière chose dont tu aies envie est de devoir repasser par le boulet pour t’alimenter en software… je me goure où ?

    Mais il essaie aussi de nous dire : « j’ai rien capté à la manière dont marche l’iPhone, vu que c’est précisément le contraire de tout ce que je préconise : obligé de passer par le boulet pour les données utilisateur, mais autonomie en ce qui concerne les applis (le boulet ne sert que de sauvegarde et ne fait pas de push) »

    > 7. Chargeur sans fil

    C’est mignon, ça fait joli entre la chaîne Bang & Olufsen et le tire-bouchon à air comprimé mais… osef, non ? On s’en est servi combien de fois du chargeur de l’iPhone ? Moi, ça m’arrive grand maximum une fois tous les deux mois quand j’ai pas de prise USB dispo…

    > 9. Clavier physique: c’est beaucoup une affaire de préférence personnelle, mais à en juger par les choix d’une très vaste majorité des consommateurs, le clavier physique reste le moyen de saisie privilégié des utilisateurs. Les claviers tactiles s’améliorent tout le temps, mais bon nombre de personnes s’accrochent au clavier physique. L’idéal serait d’avoir la possibilité de choisir; malheureusement, le Pre ne propose pas de clavier tactile sur l’écran, et son clavier réel n’est jamais que celui du Treo Pro. Avantage: notre choix personnel va au clavier virtuel de l’iPhone, mais chacun voit à midi à sa porte en la matière.

    Shorter : l’iPhone a un clavier tactile. Le Pre a un clavier physique. Les utilisateurs aiment le physique (Pre), n’aiment pas le tactile (iPhone). Avantage : iPhone. Logique imparable.
    Au fait, ou est passé le G1, qui propose claviers pysique /et/ tactile ?

    > 10. Caméra: la caméra du Pre dispose d’un flash à LED pour sa caméra trois mégapixels, qui fait défaut à l’iPhone comme au G1. Les photos des téléphones portables réalisées avec flashes sont horribles, mais contentent beaucoup de gens. Alors reconnaissons à Palm le mérite d’y avoir pensé. Avantage: Pre.

    Oui.

    > 11. Batterie: Apple continue de faire cavalier seul avec sa batterie non amovible. Comme le G1, le Pre dispose d’une batterie amovible, et est fournit avec une seconde batterie. On a entendu les raisons d’Apple un million de fois, on connaît le discours, mais les batteries amovibles restent très pratiques. Avantage: Pre.

    Sur ce point, l’iPhone est surclassé, c’est entendu. Pourquoi un « Avantage : Pre » plutôt qu’un « Avantage : Pre/G1 » comme dans le paragraphe suivant ? Mystère.

    > 12. Copier/coller: oui, le Pre sait le faire. L’iPhone, toujours pas. Avantage: Pre/G1.

    Oui.

    > 13. Navigateur: les trois téléphones utilisent un navigateur basé sur WebKit, qui est devenu le navigateur standard pour le web en mobilité. Nous n’avons pas pu tester le navigateur du Pre suffisamment longtemps, mais le peu que nous en avons vu était plutôt réussi, et c’est le seul navigateur mobile hormis celui de l’iPhone qui gère le zoom multitouch. Avantage: iPhone/Pre.

    Moui, mais alors vraiment du bout des lèvres. Le zoom multitouch, de l’iPhone, c’est utile tant que le navigateur ne crashe pas sur 90% des sites qui comportent plus de trois lignes de javascript. Depuis les firmwares 2.*, l’implémentation de Webkit sur l’iPhone est crapuleusement buggée et cantonne l’utilisateur aux sites qui sont restés fidèles à l’état de l’art de 2003 en matière de technologies, ou qui ont une version optimisée. Alors avant qu’un benchmark un peu complet ne soit publié, se prononcer sur l’avantage dans ce domaine me semble un chouïa anticipé.

    > Et voilà. Tout cela nous promet un l’avenir riche en développements, que nous avons hâte de découvrir. Et vous?

    Wow, je ne connais pas un seul collégien qui se permettrait cette conclusion ! Je veux dire, je pourrais te coller la même, mot pour mot, sur un article traitant de pisciculture et un autre de littérature, ça marcherait pareil !

  14. Moi je préfère nettement le clavier de mon iPhone, je déteste les claviers physiques pour mobiles qui offrent trop de résistance et ça me ralenti dans ma frappe. Tous ceux qui critiquent le clavier tactile c’est normal la plupart des mobiles à écrans tactiles nécessitent des pressions énorme pour être reconnu (utilisez un iPhone pendant deux jours, puis essayez par exemple un HTC touch en paysage, vous préférerez nettement la frappe portrait de l’iphone qui a un écran plus précis que le HTC. Si je le dis c’est parce que deux jours après avoir obtenu mon iPhone un pote me montre fièrement son HTC diamond, j’ai touché 5 fois avant de comprendre qu’il fallait appuyer comme un bourrin dessus pour que ça marche).
    Pour la photo les APN sur les mobiles c’est pour prendre des photo à la volée, pour ceux qui veulent prendre de superbes photos il y a des vrais APN qui seront toujours mieux et qui sont de ,os jours très compactes et leur prix est assez correct. Je regrette juste le fait que l’iPhone ne fasse pas de vidéos, mais ses photos sont amplement suffisantes pour faire des fonds d’écran (ça rend très bien la Méditerranée sur l’iMac 24″ de la famille), franchement je vois des potes je les vois avec leurs LG à 5Mpx je prend de meilleures photos qu’eux, suffit de savoir cadrer.
    Pour le design seul celui du G1 me rebute, mais sinon j’aime tous les autres.
    Pour le push si c’est géré par l’iPhone. Et pour le copier coller ça devrai pas trop tarder.
    Pour le flash je vois pas l’interet, ça va juste ralentir les chargements des sites et bouffer l’autonomie, tout ça pour voir des pubs ou jouer à des jeux dont il existe presque toujours un équivalent sur l’AppStore. Et deezer ? déjà que sur un ordi c’est lent, alors sur un mobile ! En plus pour ceux qui veulent un deezer sur l’iPhone y a Seeqpod qui marche très bien en permettant de mettre en veille l’iPhone sans couper la vidéo (qui n’affiche rien mais qui donne la bande son) et qui est très rapide à charger. Youtube et Dailymotion ? Ils ont fait des versions optimisée et lisible sans problème de leurs sites par l’iPhone (et donc les autres je suppose)
    Je suis d’accord qu’il faudrait améliorer le multi-tache de l’iPhone mais il est bel et bien existant.
    Pour la batterie amovible ça sert à rien, au pire autant prendre une batterie de secours, au moins elle se chargera en même temps que l’autre.
    Pour Windows Mobile j’ai essayé, pas un soupçon d’ergonomie, au chargement de la deuxième page web j’ai eu envie de lancer le HTC contre un mur.
    Le G1 est aussi capable de multi-touch, mais il faut faire quelque chose pour l’activer, je me souviens plus de quoi.
    Je trouve le système Androïd plein d’avenir à condition qu’on lui donne un mobile sur lequel être installé qui soit de meilleure qualité
    Je trouve dommage que toute les applications du Pre soit des Web-apps, car les applications native, si elle paraissent plus dures à coder, sont aussi plus puissantes.
    Pour le N97, le même hardware mais avec l’iPhone OS et au moins le multi touch serait parfait, car l’iPhone a actuellement la plus grande logithèque mobile, ce qui est son plus gros avantage.
    Pour moi l’iPhone est actuellement le meilleur smartphone du marché, malgré un APN que j’échangerais bien pour un 5Mpx histoire que les gens qui savent pas prendre de photos arrêtent de râler, et que je voudrais bien un multi tache autorisé dans le SDK. Ce sont ses deux principaux défaut, même si l’un est aussi un avantage pour la batterie. Et pour ceux qui trouve celle de l’iPhone faible, je peux vous dire que si on sait s’en servir on tient facilement une semaine, tout le monde critique la batterie car sur les autres portables on a la même autonomie, mais on sort pas son portable à tout bout de champ comme on le fait avec l’iPhone, et puis rappelez vous que vous avez un ordi plus puissant que ceux d’il y a 8 ans dans un truc de 11×5,7x<1,5cm et en plus il est multi-touch et dispose d’un GPS (et oui c’est un vrai ! c’est le logiciel qui manque ! on dirais vraiment que vous connaissez rien à l’informatique ceux qui disent que le GPS de l’iPhone n’est pas un vrai), de la 3G (mon iPhone charge d’ailleurs les pages aussi vite qu’un diamond (SFR) en 3G quand il est en EDGE, alors ceux qui se plaignent de la 3G ça vient des opérateurs) et du WiFi et j’en passe.

    Pour ceux qui pense que je prend la défense de l’iPhone moi je ne fais que raconter mon expérience, et je ne cite pas les seervices équivalent des autres parce que je pourrais m’y tromper. J’attends qu’un nouveau GooglePhone sorte pour voir si je vais pouvoir être contredit, mais en attendant l’iPhone est de loin le meilleur grâce à sa grande communauté de développeurs (que je remercie d’ailleurs pour toutes leurs applications plus ou moins utiles.

  15. Le chargeur sans-fil « Touchstone » du Palm Pre m’a été vendu à 75$ lorsque j’ai pris un abonnement de 3 ans chez Bell Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité