L’élixir d’amour n’est plus très loin

Un neuroscientifique de l'Université d'Emory a découvert l'agent chimique qui selon lui serait responsable de l'anormal (pour des mammifères) penchant typiquement humain pour la monogamie. Il pense qu'un véritable élixir d'amour n'est plus très loin d'être inventé.

Certes, ses recherches sont orientées dans l’idée d’améliorer la vie sociale des patients autistes et schizophrènes, mais les particules chimiques qu’il teste sont les mêmes chez tous les êtres humains.

Il pense que l’ocytocine (parfois appelée « hormone de l’amour »), une particule chimique de la même famille que la cocaïne et la nicotine, serait à l’origine des réactions biochimiques complexes menant bon gré mal gré à la monogamie, contrairement à 95% des mammifères. L’ocytocine renforce les sentiments de confiance et d’empathie chez les sujets testés. Lorsqu’on bloque l’ocytocine chez les patients monogames ils se mettent à tirer tout ce qui bouge, comme des lapins.

Le Dr. Larry Young imagine qu’il serait très facile de développer des élixirs d’amour à partir de ces recherches. En attendant, il faudra probablement continuer avec les bonnes vieilles méthodes et ne pas ralentir le rythme des poèmes que j’envoie à Emma Stone pour la convaincre de mon sérieux. [NY Times]

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité