Quand plus personne n’a envie de tirer sur Microsoft

On adore les illustrations des journaux, les dessinateurs sont de grands talents. On a adoré les pubs comparatives entre Mac et PC. On va peut-être passer à autre chose maintenant. Quoi qu'on puisse penser de Microsoft, personne ne se réjouit de la situation économique actuelle. Le reste n'est que marketing. Tenez bon les gars. (Si vous suivez Dilbert, il s'est aussi fait virer, mais pour avoir alimenté son blog depuis son poste de travail...) [Gary Varvel via The Daily What]

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. tsss qu’ils crevent, s’ils pensaient a faire un OS de qualite comme chez mac au lieu de penser a comment introduire des pubs dans msn, ou faire un navigateur web decent: concepteur web j’ai attendu 2ans la compatibilite css !!! merci mozilla depuis ils se sont bouge les fesses. je dis ca, mais ce n’est qu’un des milliers (million??) de details qui m’ont crassé la vie sur le pc. ben ils auraient pense a ces petite choses qui ameliore la vie des gens (comme chez Apple!) je suis sur qu’ils auraient du boulot actuellement !
    maintenant j’ai viré chez mac et je regrette de ne pas l’avoir fait plus tot. Et je racle la semelle de mes chaussures sur mi-cro-soft tout entier.

  2. Dilbert ne s’est pas fait virer pour son blog mais pour créer son site Dilbertfiles.com depuis son poste de travail en utilisant des ressources de son entreprise. En outre, puisque le site est la propriété de son employeur il doit payer de royalties chaque fois qu’il prononce le mot « Dilbert »

  3. Je serais moins incisif, car il est bien évident que ceux qui sont virés, ce sont les « petites mains » de chez M$, et non ceux qui font la stratégie de la boite. En cela, je ne peux me réjouir.
    Car ce que l’on a est bien la conséquence de choix stratégiques ratés. Je déplore que M$ ne réponde pas aux besoins du marché, mais veuille plutôt faire le marché.

    Les gens n’ont pas besoin d’un produit ? Pas grave, on va le créer quand même et tenter de le leur imposer. Voilà en substance l’approche Microsoft, qui a clairement été mise en évidence avec Vista : On fait un produit dont les gens n’ont pas besoin (XP suffit largement à 95% des besoins des entreprises et des particuliers), et on arrête la maintenance de XP pour forcer les gens à l’acheter.
    Ce genre de vente forcée passe forcément mal et a fini en gros flop (heureusement pour le consommateur) du fait de deux facteurs :
    – Vista nécessite une configuration plutôt costaude que n’a pas la majorité des parcs de postes informatiques d’entreprise
    – la maintenance de XP a été prolongée grâce aux Netbooks
    Ces deux facteurs conjugués ont conduit les entreprises à conserver leur configuration XP actuelle, et même à attendre la prochaine version de l’OS, Windows 7 (quand elles ne sont pas carrément passé à la concurrence). Ainsi les ventes de Vista n’ont jamais vraiment décollé en entreprise. Donc flop.

    Je cite Vista, mais d’autres produits suivent le même schéma, notamment Office. Les entreprises ne sont pas passées à Office 2007, trop complexe d’utilisation et n’apportant pas d’innovation par rapport à Office 2003. En clair, pas de retour sur investissement palpable avec Office 2007. Donc les entreprises sont restées à Office 2003. Là encore, flop !

    La crise ne favorise pas les choses, mais elle aurait toutefois un peu trop bon dos pour expliquer la situation actuelle de l’éditeur. Par excès de ‘self-confidence’, voire peut-être même d’arrogance, Micro$oft n’a pas su, ces dernières années, suivre l’évolution du marché et de ses besoins. Il n’est pas surprenant qu’il en paie aujourd’hui les pots cassés.

  4. Ça doit être l’ambiance du moment: mais non c’est pas bleu, c’est bleu, si c’est bleu, mais non je te dis que c’est bleu et puisque c’est moi qui le dit c’est moi qui ai raison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité